Quelle est la différence entre le FTTH et le FTTLA ?

La fibre optique représente la connexion à internet la plus rapide et la plus performante qui soit à l’heure actuelle. Avec des débits pouvant atteindre une vitesse de 1 Gbit/s, on est très loin des 70 Mbits/s maximum offerts par la connexion ADSL. La stratégie numérique pour l’Europe de la Commission européenne a fixé pour objectif l’élargissement de l’accès au Très Haut Débit (THD), à l’horizon 2020. Selon l’Arcep, le nombre de logements éligibles aux offres THD en France, donc aux débits supérieurs à 30 Mbits/s, s’élevait au 30 juin 2017 à environ 16,7 millions de logements. Ces logements peuvent bénéficier de deux sortes d’accès au Très Haut Débit : la fibre optique ou le VDSL. La fibre optique offre ainsi deux types de terminaisons : le réseau en fibre à terminaison optique (FTTH) ou le réseau à terminaison en câble coaxial (FTTLA).

Au sein des 16,7 millions de logements éligibles au THD, 8,9 millions étaient éligibles aux offres à très haut débit en fibre optique en FTTH. Quelle est la différence entre FTTH et FTTLA ?

Qu’est-ce que la fibre optique ?

La fibre optique est réseau filaire qui permet d’accéder au Très Haut Débit. Il s’agit donc d’un support physique sous forme de fil souple et fin, en verre ou en plastique. Un brin de fibre optique véhicule un signal lumineux, capable de transporter d’énormes quantités de données IP à très grande vitesse. Le signal lumineux peut parcourir de grandes distances sans atténuer la qualité du signal. En outre, il est insensible aux perturbations électromagnétiques. À l’heure actuelle, il s’agit du mode de connexion fixe le plus efficace et le plus rapide qui soit. La vitesse d’une connexion Internet par fibre optique peut en effet atteindre plusieurs Gigabits par seconde en émission et en réception. Les débits proposés aujourd’hui varient entre 30 Mbits/s et 10 Gbit/s en réception et entre 50 Mbits/s et 400 Mbits/s en émission.

la fibre optique est la connexion la plus rapide qui soit

La fibre optique est un réseau filaire, conducteur de lumière.

L’internet par fibre optique est également appelé réseau filaire. En France, on peut souscrire à deux sortes de connexions en fibre optique. La première est le FTTH ou fibre optique à terminaison optique, la seconde est le FTTLA ou fibre optique à terminaison coaxiale. Quelle différence cela fait-il ?

Qu’est-ce que le FTTH ou fibre optique à terminaison optique ?

Le terme FTTH vient de l’anglais Fiber to the Home, qui signifie “fibre jusqu’au domicile“. Il correspond au déploiement de la fibre optique depuis le nœud de répartition optique (NRO) jusqu’au logement ou le local professionnel de l’abonné. Ce nœud correspond au lieu d’implantation des équipements de transmission de l’opérateur. L’abonné reçoit donc le signal optique directement depuis la source, on dit qu’il est raccordé par une fibre optique “de bout en bout“. Pour cela, une fibre est tirée entre le nœud de raccordement optique et l’intérieur du logement afin d’être raccordée à un modem.

Son déploiement final dans la boucle locale s’entend comme suit :

  • déploiement horizontal : soit dans la rue,
  • déploiement vertical : dans l’immeuble concerné,
  • raccordement final : à l’intérieur du logement ou local de l’abonné.

Le FTTH représente la solution la plus efficace pour un accès au Très Haut Débit fixe. Cela concerne aussi bien les particuliers que les professionnels. Toutefois, ils ne sont actuellement déployés que dans les grandes agglomérations. Le raccordement par fibre optique est encore en plein processus de développement.

La connexion FTTH à transmission optique

Le FTTH est déployé directement depuis le Nœud de Répartition Optique jusqu’au logement de l’abonné.

Attention, un raccordement en FTTH requiert l’installation d’une prise optique à l’intérieur du logement.

Qu’est-ce que le FTTLA ou fibre optique à terminaison coaxiale ?

Dans le cas d’une connexion FTTLA, on parle de fibre optique avec terminaison coaxiale. FTTLA est le sigle anglais de Fiber To The Last Amplifier, qui signifie littéralement “fibre jusqu’au dernier amplificateur”. L’ensemble du réseau horizontal est en fibre optique. Néanmoins, la fibre optique ne va pas jusqu’au logement, elle s’arrête au niveau d’un nœud optique. Il s’agit généralement d’une armoire de rue ou d’un boîtier dans la cave d’un immeuble. Les données IP sont ensuite acheminées sur des câbles coaxiaux sur les derniers mètres jusqu’au domicile de l’abonné. On parle alors de réseau HFC ou réseau Hybride Fibre Câble. Contrairement au FTTH, le FTTLA ne nécessite pas de travaux de raccordement. Les câbles coaxiaux sont en effet les câbles mêmes qui sont utilisés pour recevoir la télévision câblée.

Le FTTLA est la transmission coaxiale

Le FTTLA est une connexion hybride, entre le fil optique et le câble coaxial.

Il existe deux sortes de transmissions coaxiales. La première offre des débits descendants pouvant atteindre 1 Gbit/s alors que la deuxième atteint seulement 30 Mbits/s. Cela dépend du transport de la fibre dans le logement. Si elle provient directement du nœud optique, alors les débits peuvent atteindre le Gbit/s. Si un nouveau modem “brise” la connexion, alors les débits théoriques maximums seront de l’ordre de 30 Mbits/s.

Orange est le leader de la fibre optique à terminaison optique, SFR mise tout sur la terminaison coaxiale

Avec le FTTH, on parle de fibre 100% ou de “vraie” fibre, car la connexion se fait de bout en bout jusqu’au domicile de l’abonné. Elle offre une stabilité de connexion inégalée. À l’opposée, le FTTLA est souvent qualifié de fausse fibre. La transition du fil optique au câble coaxial entraîne effectivement une perte de vitesse dans la transmission des données. Le FTTLA utilise l’architecture réseau SFR-Numericable et constitue la technologie fibre la plus répandue en France à l’heure actuelle. L’opérateur Bouygues Telecom propose également une offre fibre optique à transmission coaxiale, sur le réseau de SFR. Orange est le grand leader en matière de fibre optique à transmission optique.

Quelles sont les box fibre des opérateurs ?

En fonction de l’offre choisie, vous disposerez de la fibre FTTH ou FTTLA.

Offres FTTH :

Orange :

  • Livebox Zen
  • Livebox Play
  • Livebox Jet
  • Livebox Up
  • Livebox Fibre

Free :

  • Freebox Mini 4K
  • Freebox Revolution
  • Freebox One
  • Freebox Delta

Bouygues Telecom :

  • Bbox Miami
  • Bbox Must
  • Bbox Ultym

SFR Altice :

  • Fibre Starter
  • Fibre Power Mini
  • Fibre Power
  • Fibre Power Plus
  • Fibre Premium

RED by SFR :

  • RED Box Fibre

Offres FTTLA :

Bouygues Telecom :

  • Bbox Sensation

SFR Altice :

  • Box THD
  • Box THD Starter
  • Box 4K Power
  • Box 4K Power Mini
  • Box 4K Power Plus
  • Box 4K Premium

RED by SFR :

  • RED Box Très Haut Débit

Attention à bien choisir son offre Fibre

Jusqu’à récemment, les fournisseurs d’accès internet SFR et Bouygues ont promu toutes leurs offres Très Haut Débit avec le terme “Fibre”, indépendamment du fait qu’il s’agisse de FTTH ou de FTTLA. Orange, principal fournisseur de FTTH, a vu la chose d’un mauvais œil et a saisi l’Arcep. L’opérateur historique estimait que les offres FTTLA ne pouvaient être qualifiées d’offres “Fibre”. L’Arcep a conclu que l’opérateur Orange avait raison.  Depuis le 1er juin 2016, à chaque terme “Fibre” employé pour toutes technologies fibre autre que le FTTH, l’opérateur devra faire apparaître la mention “sauf raccordement final“.

À voir aussi : quel fournisseur d’accès offre la meilleure offre de fibre optique ?

Quels sont les avantages à souscrire à une offre fibre optique ?

Les réseaux en fibre optique permettent d’accéder à une vitesse de connexion allant de 30 Mbits/s à 10 Gbit/s. À titre de comparaison, les débits classiques en connexion ADSL sont compris entre 2 Mbits/s et 70 Mbits/s, environ. Les réseaux en fibre permettent également de bénéficier de différents services d’accès à Internet et d’offres multiservices. Il faut notamment citer les offres “triple play”, par exemple. Les abonnés fibre accèdent à une meilleure qualité et dans des conditions plus confortables qu’avec les réseaux courants, en ADSL.

À voir aussi : quelle est la différence entre l’ADSL et la Fibre optique ?

Une vitesse de connexion très rapide

La fibre optique permet de télécharger des films et des musiques (légalement) à une vitesse inégalée. À titre d’exemple, le téléchargement d’une vidéo à la demande se fait en quelques secondes seulement avec la fibre optique. Alors que cela se fait en plusieurs minutes avec une connexion ADSL. Si le réseau est particulièrement lent et le fichier volumineux, il faudra même compter plusieurs heures. De même, le temps requis pour uploader des photos en ligne peut être divisé par plus de 100.

La télévision haute définition et en 3D grâce à la fibre optique

Grâce à la fibre optique, l’abonné a accès à la télévision en haute définition (HD) ou en 3 dimensions (3D). Le visionnage se fait de façon beaucoup plus confortable, avec une qualité très appréciable.

La fibre pour tous dans un même foyer sans ralentir la connexion

Comme expliqué plus haut, la fibre optique permet de transporter des débits très importants, sur de longues distances, sans altérer la qualité de la connexion. Ainsi, avec la fibre, les différentes personnes d’un même foyer peuvent faire des usages simultanés sans connaitre de ralentissement de la connexion. Avec l’offre ADSL, le partage des débits est en effet problématique. Avec la fibre, il sera donc possible de télécharger un film, tout en regardant la télévision en haute définition sur plusieurs écrans et en jouant à des jeux vidéo en ligne.

L'internet par fibre optique apporte de nouveaux usages

L’accès au Très Haut Débit présente des enjeux importants, il ne s’agit pas seulement d’une connexion à internet rapide pour les particuliers. C’est également le développement de nouveaux usages.

En outre, il ne faut pas négliger l’apport de nouveaux usages, rendus possibles par l’arrivée de la fibre optique. Les débits symétriques importants offerts par la fibre vont effectivement permettre le développement d’applications nouvelles dans les domaines de la télémédecine ou de la domotique, par exemple.