L'essentiel des éléments pour calculer son atténuation en connexion ADSL ou VDSL

Pour calculer l'atténuation de sa connexion internet en ADSL ou VDSL, il faut notamment connaître :

La distance entre le domicile et le NRA (noeud de raccordement) ;

Le nombre de câbles cuivrés entre le domicile et le NRA ;

Le diamètre de section de chaque câble cuivré ;

Le type de ligne, aérienne ou enterrée ;

Ne pouvant pas forcément se connecter en fibre optique, de nombreux utilisateurs restent positionnés sur une connexion ADSL ou VDSL. Ce mode de connexion passe alors par le réseau câblé cuivré, disponible depuis de nombreuses années. Plusieurs éléments peuvent toutefois venir ralentir le débit de la connexion ADSL. Il faut alors pouvoir calculer l'atténuation engendrée par ces éléments.

Ce calcul permet par la suite d'estimer le débit réel réceptionné à domicile. Savoir quelle vitesse de téléchargement est vraiment possible donne alors la possibilité de gérer au mieux sa connexion et consommation internet. MaPetiteBox fait aujourd'hui le point sur toutes les informations à connaître au sujet de l'atténuation d'une connexion internet en ADSL ou en VDSL.

Comment fonctionne une connexion ADSL ou VDSL ?

La fibre optique, réseau de connexion internet le plus récent, dispose de performances exceptionnelles grâce aux matériaux qu'elle utilise. Ici, il est en effet question de fils dont le cœur, en verre ou en plastique, conduit directement la lumière et, au passage, les données numériques.

Contrairement à ce mode de connexion, l'ADSL ou VDSL utilise un dispositif plus ancien et, si plus répandu, néanmoins moins performant que le réseau optique. Il s'agit ici d'un réseau de câbles cuivrés, utilisant en partie les installations de ligne téléphonique.

Qu'est-ce que l'atténation de sa connexion ADSL ou VDSL ?

L'atténuation est une notion incontournable lorsque l'on parle de connexion ADSL et VDSL.

C'est pour cette raison que la prise téléphonique sert de connexion pour une box internet en ADSL. Si ce mode de connexion se développe et s'améliore depuis 1999, notamment avec l'arrivée du VDSL aux performances nettement supérieures, il passe peu à peu derrière la fibre optique en termes de nombre de clients.

Différences entre ADSL et fibre
À lire aussiPrincipales différences entre fibre optique et ADSL
Lire la suite

Atténuation de sa connexion internet : pourquoi ?

Utiliser un réseau de câbles cuivrés, en plus d'être une prouesse technique compliquée à mettre en place, présente quelques inconvénients non-négligeables. Plusieurs éléments viennent en effet atténuer le débit de la connexion internet, ralentir la vitesse de transmission des données.

Pour ces raisons, les fournisseurs d'accès à Internet parlent toujours dans leurs offres de débit théorique. Le débit initial délivré lors de la connexion ADSL n'est en effet pas le même que le débit final, atténué en cours de route.

Les éléments principaux qui constituent cette atténuation sont d'ordre physique. Le réseau de départ en soit ne subie pas de ralentissements, mais le matériel qui achemine les données depuis le NRA – ou noeud de raccordement – jusqu'au logement du client peut freiner le transfert de données.

Quels sont les éléments à prendre en compte pour calculer l'atténuation de sa connexion ADSL

Il existe plusieurs éléments à prendre en compte pour calculer l'atténuation de sa connexion internet.

Les éléments principaux d'une atténuation de connexion ADSL ou VDSL sont :

la distance entre le NRA et le logement ;

le diamètre des câbles cuivrés ;

le nombre de câbles cuivrés différents ;

l'ancienneté et l'état des câbles ;

l'environnement : type de raccordement ou de ligne.

Les différents éléments pour bien calculer l’atténuation en ADSL ou VDSL

Une fois muni des différents éléments pouvant impacter le transfert de données en connexion ADSL ou VDSL, il faut également être capable de calculer l'atténuation propre à son logement. Pour cela, il convient de connaître les valeurs, ici fixes, des différentes causes d”une atténuation de connexion internet.

L'affaiblissement de la ligne en fonction de la distance

Plus la distance entre le nœud de raccordement et le logement de l'utilisateur va être élevée, plus l'atténuation sera forte. En effet, se trouver à deux kilomètres ou à dix kilomètres du NRA n'a pas le même impact sur la connexion ADSL et VDSL. Plus la longueur et le nombre de câbles cuivrés augmente, en même temps que la distance, plus le transfert de données subit des pertes.

Afin de calculer correctement l'affaiblissement, la distance ne suffit cependant pas. Il faut également connaître le diamètres des différents câbles constituant ce raccordement. Ce diamètre, cumulé à la distance, va enfin constituer un début de réponse.

Transfert abonnement internet
À lire aussiTout prévoir avant de déménager sa box internet
Lire la suite

L'importance du diamètre des câbles cuivrés pour l'atténuation

La principale source d'atténuation dépend du diamètre de la section des câbles cuivrés, ou paire de cuivre. Plus ce diamètre augmente, moins la perte de débit est importante. L'atténuation se calcule alors au kilomètre, selon le diamètre de la section des câbles cuivrés. Au total, quatre diamètres différents existent.

Les estimations de pertes de débit selon la distance et le diamètre des câbles sont alors les suivantes :

15 dB d'atténuation théorique par kilomètre avec un câble de 4 sur 10 mm ;

12,4 dB d'atténuation théorique par kilomètre avec un câble de 5 sur 10 mm ;

10,3 dB d'atténuation théorique par kilomètre avec un câble de 6 sur 10 mm ;

7,9 dB d'atténuation théorique par kilomètre avec un câble de 8 sur 10 mm.

Une paire de cuivre plus épaisse perd donc moins de débit, tandis que des câbles cuivrés de seulement 4/10 mm affaiblissent considérablement la vitesse théorie d'une connexion ADSL. Cette plus petite taille de diamètre perd quasiment deux fois plus de débit qu'un câble de 8/10 mm, un câble ayant donc deux fois plus de diamètre.

De plus, la distance joue donc ici un rôle important dans cette perte de débit. Plus cette distance est longue, plus l'atténuation liée au diamètres des câbles cuivrés se multiplie.

Par exemple, se trouver à 3 kilomètres du NRA en étant relié par des paires de cuivre de diamètre 6/10 mm, avec une perte de 10,3 dB par kilomètre, se calcule ainsi :

10,3 dB x 3 = 30,9 dB de taux d'affaiblissement du signal.

Trois kilomètres de câbles cuivrés 6/10 mm font donc perdre 30,9 dB, soit 10,3 dB par kilomètre. Il convient ensuite de savoir à quoi correspond, en vitesse de débit et donc en Mégabits par seconde, cette perte de dB, ou décibels.

Qu'en est-il du nombre de câble cuivrés et leur diamètre ?

En plus de la distance et du diamètre de la section de la paire de cuivre, il faut connaître le nombre de câbles à la suite. Plus précisément, il faut savoir si leur diamètre varie d'un kilomètre et d'un câble à l'autre. Cela change alors rapidement le calcul. Sur une même distance, plusieurs cas de figure peuvent en effet venir changer la donne.

Dans l'optique d'une distance de deux kilomètres entre le noeud de raccordement et le logement de l'utilisateur, voici quelques exemples possibles :

1 kilomètre de câble 6/10 mm et 1 kilomètre de câble 8/10 mm : 1 x 10,3 + 1 x 7,9 = 18,2 dB ;

500 mètres de câble 5/10 mm, 500 mètres de câble 6/10 mm et 1 kilomètre de câble 8/10 mm : 0,5 x 12,4 + 0,5 x 10,3 + 1 x 7,9 = 6,2 + 5,15 + 7,9 = 19,25 dB ;

500 mètres de chacun des 4 types de câble : 0,5 x 15 + 0,5 x 12,4 + 0,5 x 10,3 + 0,5 x 7,9 = 7,5 + 6,2 + 5,15 + 3,95 = 22,8 dB.

Le résultat est sans appel : sur une même distance, varier le diamètre et le nombre de câbles change totalement le taux d'affaiblissement. Changer alors par exemple de box internet ADSL ne fait pas varier ce taux de perte. Cependant, changer de logement et donc, entre autres de distance par rapport au NRA, modifie facilement le résultat final.

Conseils de MaPetiteBox

Si une grande distance et des petits diamètres de câbles cuivrés séparent l'abonné du noeud de raccordement, l'atténuation risque donc d'être élevée. Autant alors bien comparer les différentes box internet en ADSL ou VDSL des différents opérateurs. Se tourner vers l'offre avec le meilleur débit réduit ainsi l'impression de perdre de la puissance en amont.

Conversion finale : passer des dB au Mb/s pour connaître l'atténuation

Jusqu'ici, il n'a été question que de pertes de décibels. Le débit d'une connexion internet s'exprime cependant en Mégabits par secondes, ou Mb/s. Comment savoir alors combien de Mb/s sont perdus à cause de l'atténuation de la connexion internet ?

Plus qu'un calcul, une conversion simple et fixe permet d'estimer le taux d'affaiblissement de la connexion ADSL ou VDSL. Selon que la perte soit sur une ligne ADSL ou sur une ligne VDSL, aussi nommée ADSL2+, les valeurs diffèrent en effet. Il suffit toutefois de prendre des fourchettes d'estimations de ces pertes pour mieux comprendre cette baisse de débit.

Atténuation en décibels Débit ADSL théorique  Débit VDSL théorique
entre 3 et 11 dB environ 8 Mb/s environ 25 Mb/s
entre 12 et 17 dB environ 8 Mb/s environ entre 23 et 24 Mb/s
entre 18 et 27 dB environ 7 Mb/s environ entre 16 et 22 Mb/s
entre 28 et 37 dB environ entre 5 et 6 Mb/s environ entre 9 et 15 Mb/s
entre 38 et 50 dB environ entre 2 et 4 Mb/s environ entre 2,6 et 8 Mb/s
entre 51 et 55 dB environ entre 1 et 2 Mb/s environ entre 1 et 2 Mb/s
à partir et au-delà de 60 dB moins de 1 Mb/s moins de 1 Mb/s

Plus l'atténuation en dB augmente, moins le débit VDSL ou ADSL est performant. Avec, par exemple, une vitesse de connexion de 50 Mb/s en VDSL et seulement 5 dB de taux d'affaiblissement, la connexion passe alors à 25 Mb/s. La moitié de la puissance espérée est ainsi perdue en chemin. Une connexion ADSL atteignant les 10 Mb/s, avec cette même atténuation, tombe donc à 8 Mb/s.

Éviter le calcul d’atténuation : faire un test d'éligibilité de ligne

Pour découvrir rapidement toutes les informations nécessaires, il est possible de faire une batterie de tests en ligne pour mieux comprendre et gérer sa connexion ADSL ou VDSL. L'atténuation de la connexion internet peut ainsi être plus facilement prise en compte.

L'importance du test d'éligibilité

Le test d'éligibilité est accessible à tous les consommateurs simplement et rapidement.

Les caractéristiques techniques de sa ligne téléphonique pouvant être communiquées par l'opérateur, représentent une première méthode pour découvrir sa connexion réelle.

Ces caractéristiques affichent les informations suivantes :

Numéro de téléphone ;

Code NRA ;

Positionnement du NRA ;

Distance entre le NRA et le logement ;

Taux d'atténuation ;

Estimation du débit ADSL ;

Estimation du débit ADSL2+ ;

Nombre de lignes téléphoniques ;

Type de DSLAM, ou multiplexeur d'accès DSL.

Les lignes d'estimation de débit donnent ainsi le chiffre final, post-atténuation de connexion, sur lequel peut vraiment compter l'abonné. La seconde méthode consiste tout simplement à faire et à analyser un test de débit, lancé depuis son ordinateur, via le modem routeur. Ce test peut ainsi donner en détails l'affaiblissement que subit la connexion internet, encore plus précisément puisque fait en temps réel.

Au final, il existe donc plusieurs moyens assez fiables pour découvrir l'ampleur de l'atténuation d'une connexion ADSL ou VDSL. Calculer cette atténuation par soi-même, en fonction des distances et diamètres des câbles cuivrés, demande toutefois de se renseigner sur les installations de proximité, et peut donc s'avérer un peu plus long.

erreurs box internet opérateurs
À lire aussiErreur de réseau ou de matériel ? Comprendre les codes erreurs des box internet
Lire la suite
Cet article vous a-t-il été utile ?
Oui
Non
76 % des lecteurs ont trouvé cet article utile
34 votes

Les bons plans du moment

Promo Freebox mini 4K fibre optique.
Promo fibre optique RED by SFR.
Promotion Bbox Fit 9,99€.
Promo box fibre optique SFR.
Box RED SFR
Box RED SFR