L'essentiel pour comprendre les différentes technologies de très haut débit

Fibre optique et très haut débit ne sont pas la même chose :

Très haut débit signifie des débits atteignant au minimum 30 Mb/s.

Les réseaux THD peuvent utiliser des fils cuivrés, contrairement à la fibre optique.

Il existent différentes technologies de très haut débit :

La fibre optique réelle, FTTH et la fibre coaxiale, FTTLA.

Le VDSL2, amélioration technologique de l'ADSL et la 4G, utilisée pour les smartphones.

Le très haut débit apparaît en France dans les années 2000 et est voué à remplacer la connexion ADSL, disposant d'une vitesse de navigation moindre. C'est en février 2013 que le “Plan Très Haut Débit” voit le jour au sein du gouvernement. Son objectif est de rendre l'accès à cette technologie majoritaire dans l'Hexagone, avec un financement de 20 milliards d'euros sur les dix années suivant le début de la stratégie. Cependant, la définition du THD inclut en son sein plusieurs technologies. La fibre optique FTTH fait bien sûr partie des connexions très haut débit. Le FTTLA, ou fibre coaxiale, ainsi que le VDSL2 ont aussi leur place dans cette définition.

Fibre optique bout à bout ou à terminaison coaxiale : une différence notable

Une connexion est considérée en très haut débit à partir du moment où sa vitesse peut dépasser les 30 Mb/s. Celle-ci peut même toutefois atteindre 1 Gb/s. Pour la navigation internet fixe, cette technologie passe en premier lieu par la fibre optique. Cependant, très haut débit n'est pas nécessairement synonyme de fibre optique. Il existe donc plusieurs terminaisons permettant de recevoir un flux important d'informations dans un laps de temps très court.

Tout savoir sur le très haut débit.

Il existe plusieurs façons de profiter d'une connexion internet à très haut débit.

Voici les différentes solutions appartenant à la définition du très haut débit :

la vraie fibre optique, ou FTTH ;

la fibre optique à terminaison coaxiale, ou FTTLA ;

le réseau 4G pour les mobiles ;

le VDSL2.

Les box internet en fibre optique utilisent une technologie qui offre la vitesse de connexion la plus importante actuellement disponible en France. En dépit de sa démocratisation progressive, certaines personnes ne sont pas encore raccordées à cette solution. Les fournisseurs d'accès ont donc développé des technologies utilisant encore un réseau cuivré, comme le VDSL2, afin de pallier les manques de connexion internet.

Les autres technologies appartenant à la définition du très haut débit peuvent donc être composées de cuivre. Le signal est cependant restreint par des problèmes de distance. Les technologies très haut débit qui ne sont pas en fibre optique disposent en outre bien souvent de vitesses de connexion moins conséquentes.

Différences entre ADSL et fibre
À lire aussiLes différences entre la fibre optique et l'ADSL
Lire la suite

Les différentes technologies appartenant au très haut débit

Les fournisseurs d'accès à Internet parlent parfois de fibre coaxiale, ou encore de FFTLA. Cette technologie permet en effet des débits supérieurs à 30 Mb/s, mais ne fait pas partie des solutions en fibre optique de bout en bout. Il est donc très important de nuancer ses propos et de comprendre les réelles différences entre un réseau FTTH, et un réseau FTTLA. Il est également possible de tester le ping de sa connexion pour avoir plus d'informations sur la qualité de son réseau internet.

Les technologies du THD.

Il existe différentes technologies permettant de surfer sur le Web à très haut débit.

La technologie FTTH : la réelle fibre optique par définition

Dans une technologie de fibre optique, le signal lumineux permet de parcourir de grandes distances sans altérer la qualité du signal perçu. Les perturbations électromagnétiques n'ont également aucun effet sur ce facteur. À l'heure actuelle, les débits attendus en fibre optique peuvent varier entre 30 Mb/s et 10 Gb/s en téléchargement. En envoi, la vitesse de connexion varie entre 50 Mb/s et 400 Mb/s.

FTTH signifie ainsi “Fiber to the Home”. La terminaison de la technologie est donc optique, ce qui signifie que le fil de verre transparent part directement du nœud de raccordement optique pour aller jusqu'à l'intérieur du logement. La fibre optique FTTH permet donc d'obtenir les meilleurs débits possibles.

Pour raccorder son logement à fibre optique FTTH, il faut donc installer une prise optique à l'intérieur du domicile. Un rendez-vous avec un technicien est indispensable et proposé gratuitement. En attendant ce rendez-vous, le fournisseur d'accès peut prêter une clé 4G à l'abonné.

FTTH / FTTLA : qu'est-ce que c'est ?
À lire aussiFTTH, FTTB, FTTLA : quelles différences ?
Lire la suite

Qu'est-ce que la fibre optique à terminaison coaxiale, ou FTTLA ?

La dénomination FTTLA signifie “Fiber To The Last Amplifier”. Plus concrètement, cela signifie que le réseau horizontal est bien en fibre optique, mais que celui-ci ne va pas jusqu'au logement du concerné.  La fibre optique s'arrête alors au niveau du nœud optique, qui correspond généralement à un boîtier spécifique installé dans la cave ou la rue de l'abonné. Les informations s'acheminent ensuite par le biais de câbles coaxiaux : aucuns travaux de raccordement ne sont donc nécessaires.

Cependant, il faut savoir que ce la terminaison coaxiale peut parfois altérer la qualité du réseau en très haut débit. Souvent, les débits constatés seront donc moins élevés qu'avec une connexion FTTH. Puisque toute la ligne n'est pas entièrement constituée de fibre optique, on ne peut donc pas parler de connexion 100% fibre.

Il est donc important d'aller plus en détails lors d'une souscription à une offre internet en fibre optique. Les abonnés peuvent parfois tomber dans le piège, et être déçus du réseau promis par le fournisseur d'accès.

Focus sur le VDSL2 : le très haut débit par réseau cuivré

Le réseau VDSL “Very-high-bit-rate Digital Subscriber Line” peut être une solution pour les personnes ne pouvant pas souscrire une offre de fibre optique. Il est donc vital de connaître la réelle définition de ce réseau, et de savoir son fonctionnement de manière plus concrète.

Définition et débits attendus avec un réseau VDSL2

Le réseau VDSL permet un débit théorique de 55 Mb/s. Il est donc l'amélioration technologique de l'ADSL, qui permet elle d'atteindre des débits de seulement 30 Mb/s. Le VDSL utilise ainsi des lignes d'ores et déjà existantes, et ne nécessite aucune installation supplémentaire.

L'avènement du VDSL2 a permis une nouvelle amélioration du réseau VDSL, avec des débits pouvant théoriquement atteindre les 100 Mb/s. Il permet donc un réseau s'approchant grandement de la qualité fibre optique. Le VDSL est toutefois une technologie permettant d'améliorer les débits des clients qui se situent en début de ligne uniquement.

Test éligibilité THD.

Pour savoir si l'on peut profiter du très haut débit, il faut faire un test d'éligibilité.

Conseils de MaPetiteBox

Il est donc conseillé de tester son éligibilité à la fibre optique pour choisir l'offre la plus adaptée à ses besoins. Pour ce faire, plusieurs solutions existent. Le concerné peut demander un test de ce type par le biais de son numéro de téléphone. Il peut également le réaliser grâce à son adresse postale.

Comment fonctionne le réseau VDSL2 ?

Le boîtier utilisé pour le VDSL, le DSLAM, est placé à la fin de la ligne de fibre optique : l'utilisateur doit donc se trouver à moins de 300 mètres de celui-ci pour profiter de sa vitesse de connexion.

Avec la technologie du VDSL2, l'utilisateur peut néanmoins augmenter cette distance tout en profitant du très haut débit. La distance ne peut cependant pas dépasser les 3 500 mètres. Les personnes non-éligibles à la fibre peuvent donc souscrire une offre de VDSL ou VDSL2 afin de profiter d'une connexion en très haut débit.

Attention cependant, certains fournisseurs d'accès à Internet ne proposent pas de telles offres. La distance du boîtier DSLAM est en effet une condition sine qua non de l'efficacité d'un réseau VDSL, ou VDSL2. Si celui-ci se trouve trop loin du domicile du concerné, ce dernier ne peut pas profiter d'un réseau très haut débit. Certains fournisseurs d'accès à Internet évitent donc tout simplement de proposer de telles offres parfois jugées trop anecdotiques.

Box ADSL
À lire aussiLes meilleures offres internet en ADSL/VDSL
Lire la suite
Cet article vous a-t-il été utile ?
Oui
Non
100 % des lecteurs ont trouvé cet article utile
42 votes

Les bons plans du moment

Promo Freebox mini 4K fibre optique.
RED by SFR promo fibre optique.
Bbox Bouygues Telecom
Promo box fibre optique SFR.
Box SFR
Box SFR