L'essentiel pour résilier sa box internet en cas d'expatriation

En cas de déménagement à l'étranger, il faut résilier sa box internet de la manière suivante :

Contacter son fournisseur par téléphone ou mail.

Envoyer une lettre de résiliation.

Envoyer les documents justifiants une résiliation légitime.

Remettre l'équipement box internet et ses accessoires.

Le tout en s'y prenant à l'avance pour ne pas être pris au dépourvu.

Lors d'un départ à l'étranger pour un séjour à long terme, il est bon de penser à mettre fin à tous ses engagements en France. Assurances, forfaits et abonnements doivent s'arrêter, afin de ne pas payer des services alors inutilisés.

Certains abonnements, comme celui à une offre internet chez un fournisseur d'accès, doivent faire l'objet d'une résiliation en bonne et due forme. Il faut toutefois faire attention à procéder selon les règles du fournisseur d'accès à Internet. De même, il s'agira de s'en occuper en amont, plusieurs semaines avant son départ. Différentes informations sont donc à prendre en compte pour mener toute cette opération à terme.

Mettre fin à son abonnement internet en cas de départ à l’étranger

Un voyage, une envie de changement ou une opportunité de travail à l'étranger ne sont jamais à exclure. Ce genre d'événements implique toutefois de nombreuses étapes à bien prendre en compte avant le départ. La résiliation de sa box internet chez son fournisseur d'accès à Internet en fait par exemple partie.

Résilier internet départ à l'étranger.

En cas de départ à l'étranger, il faut résilier son abonnement internet.

Il faut cependant savoir que cette résiliation peut engendrer des frais, et n'est pas applicable à toutes les situations. Il convient de définir dans quels cas cela vaut le coup de mettre fin à son engagement, et dans quels cas rester chez son fournisseur est préférable.

Expatriation : un motif légitime de rupture de contrat chez son fournisseur d'accès à Internet

Il existe différents motifs légitimes pour arrêter son abonnement chez un fournisseur d'accès à Internet sans avoir à payer les frais de résiliation. Dans ce cas de figure, le client n'a en outre pas à s'acquitter des frais de fermeture de l'accès internet, qui coûtent habituellement une cinquantaine d'euros.

Le départ à l'étranger est inclus dans les motifs permettant d'annuler les frais de résiliation lors d'une rupture de contrat avec un FAI. Si l'abonnement est avec engagement, il n'y a ainsi pas à payer de pénalités dues au temps de contrat restant chez le fournisseur. Il faut cependant fournir les pièces justificatives qui expliquent et appuient ce départ. Si l'abonnement est sans engagement, partir de chez son fournisseur d'accès à Internet n'engendre dans tous les cas pas de frais supplémentaires.

Résiliation sans frais.

Il existe évidemment des motifs permettant de résilier sans frais supplémentaires.

Quels sont les motifs légitimes pour mettre fin à son engagement à moindre frais chez un FAI ?

Le décès du client.

Des problèmes de santé ou un handicap.

Le surendettement du client.

La perte de son emploi, peu importe la manière.

Un déménagement, notamment à l'étranger.

L'emprisonnement du client.

Certaines augmentations du tarif par l'assureur.

Quels sont les justificatifs à fournir pour facilement résilier son abonnement internet ?

Les différents fournisseurs d'accès internet demandent tous des documents pour justifier un départ sur le long terme à l'étranger. Que ce soit pour des congés sabbatiques, un nouvel emploi ou une raison tierce, il faut fournir les justificatifs adéquats. Il est donc conseillé de rapidement s'en occuper, au moins un mois à l'avance, afin que tout soit réglé avant le départ.

Une multitude de documents servant de justificatifs sont en effet à envoyer pour toute expatriation. Résilier son abonnement internet ne se fait pas sans ces justificatifs. Les documents peuvent différer d'un cas sur l'autre selon le motif exact de son départ à l'étranger.

Quels justificatifs fournir pour résilier son abonnement auprès de son opérateurs lors d'un départ dans un autre pays ?

Un contrat de travail à l’étranger si départ pour travailler.

Si possible, un bail de location de la résidence dans le pays visé.

En cas d'hébergement, un certificat de domiciliation à l’étranger.

Une quelconque facture justifiant le déménagement ou le voyage.

En cas d'intégration à un établissement académique à l’étranger : une lettre d'admission.

Un billet d'avion, train ou bateau affichant la date et le pays de destination.

N'importe quel document supplémentaire prouvant la future activité en tant qu'expatrié.

Transfert abonnement internet
À lire aussiTout savoir sur le transfert de box internet en cas de déménagement
Lire la suite

La marche à suivre pour résilier son contrat internet chez les différents fournisseurs d'accès

Avant tout envoi de document, il faut contacter son opérateur, par téléphone, afin de connaître la marche à suivre. Les services clients de SFR, Orange, Bouygues Telecom ou encore Free mobile répondront au mieux aux interrogations des futurs expatriés. Ils permettront de savoir exactement quels documents fournir, en fonction de la situation du client.

Appeler service client.

En cas de déménagement à l'étranger, il est conseillé de contacter son service client.

Ensuite, il faut obligatoirement faire parvenir à son FAI une lettre de résiliation avec accusé de réception. Sans cette étape, clôturer la ligne internet dans les plus brefs délais, ou à une date prédéfinie, sera impossible. Cette lettre de résiliation fait office de document officiel devant établir le motif et la date liés à cette fin d'abonnement prématurée.

Ce n'est qu'après ces étapes qu'il convient d'envoyer les différents justificatifs cités ci-dessus. Les différents documents peuvent être envoyés par courrier postal, mais également par mail, sous forme dématérialisée. Ainsi, un scan des billets de transport, d'un contrat de travail ou encore de diverses factures peut faire office de justificatif officiel, délivré par le client au fournisseur d'accès.

Conseils de MaPetiteBox

Les étapes pour arriver au bout de sa résiliation anticipées peuvent être longues et pénibles. Mieux vaut s'y prendre le plus tôt possible, quitte à convenir avec son fournisseur d'accès d'une date concrète de fin d'adhésion, même encore sous engagement. Cela évite ainsi au consommateur d'avoir des problèmes avec son FAI alors qu'il se trouve déjà à l'étranger.

Matériel et remboursement : gérer les finalités de sa résiliation internet avant le départ à l'étranger

Une fois la résiliation validée et acceptée par le FAI, il reste encore quelques éléments à régler. Tout d'abord, la restitution intégrale du matériel, sous peine de devoir payer de nouveaux frais. Ensuite, la cessation totale et définitive des paiements du client pour son abonnement Internet ou ses frais de résiliation. Certains problèmes peuvent en effet arriver lors de la fermeture finale du dossier.

Box internet, câbles et décodeurs : ne rien conserver en cas d’expatriation

Tous les éléments constituant l'offre internet dont dépend le consommateur doivent être restitués au fournisseur d'accès à Internet. Le matériel n'est en effet fourni qu'à titre locatif, et n'est nullement la propriété du client. Si ce dernier n'envoie pas le matériel prêté dans le délai imparti, le fournisseur est en droit de réclamer un dédommagement.

Les éléments composant l'offre internet utilisée par le consommateur peuvent soit se renvoyer par colis, soit se déposer en boutique. Il reste en effet possible, notamment avec SFR, Orange, Free ou Bouygues Telecom de se rendre directement en agence pour rendre le matériel de la box internet. Il ne faut alors oublier ni le routeur, ni les câbles de connexion, ni le décodeur TV, si décodeur il y a avec par exemple une offre triple play. Tous les accessoires, comme les télécommandes et autres compléments, doivent accompagner cette restitution.

Facture abusive et frais supplémentaires : les pratiques qu'il ne faut pas accepter

Cherchant parfois à jouer la carte de la malhonnêteté, des fournisseurs d'accès internet et opérateurs peuvent mettre de côté certaines informations ou documents, en évoquant des problèmes de justificatifs officiels. Il convient de déterminer à quel point le FAI tente de conserver encore ses droits sur le consommateur, alors que celui-ci devrait être libéré de ses obligations.

L'opérateur ou fournisseur peut développer d'autres excuses pour faire trainer la résiliation de l'abonnement internet. Les documents officiels peuvent être demandés en français, ce qui implique de faire traduire d'éventuels justificatifs provenant d'un autre pays. Le FAI peut également juger les informations sur la durée du séjour insuffisantes pour invoquer un motif légitime de résiliation anticipée. S'il n'est en effet stipulé nulle part la durée de l'expatriation, cela peut suffire à bloquer le processus, même si le client part par exemple plus d'un an.

La Loi Chatel, conçue pour aider le consommateur face aux facturations abusives, peut constituer un premier recours. Secondé par cette loi, le client peut réussir à appliquer plus facilement son droit de résiliation anticipée. En cas d'abus de la part du FAI, de factures toujours prélevées et de frais supplémentaires appliqués, il convient d'utiliser le Code de la Consommation et de porter plainte contre l'opérateur

Expatriation et forfait mobile : les mêmes droits de résiliation qu’avec un abonnement internet ?

Du côté de la téléphonie, avec un forfait mobile, les mêmes règles qu'avec une box internet s'appliquent quasiment. Il existe toutefois plus d'options à envisager, avant de lancer une procédure de résiliation anticipée. Par exemple, un utilisateur peut déjà posséder ou demander à passer sur un forfait mobile international. Ce genre de forfait 4G permet de communiquer depuis certains pays de l'Europe, d'Outre-mer, ou même les États-Unis, le Canada, la Chine ou encore l'Australie, sans payer de suppléments. Seules les options du forfait mobile suffiront à accéder à cette communication internationale.

Il est également possible de bloquer durant quelques mois son forfait mobile, et de le relancer en revenant en France. Ainsi, pas besoin de résilier son forfait mobile, il suffit de le mettre en pause. Cette possibilité ne s'applique toutefois que sur un certain laps de temps, et ne dure pas indéfiniment. Il convient donc de présenter son projet à son opérateur mobile, afin de savoir quelle option est la plus adéquate.

frais résiliation box internet
À lire aussiLes frais de résiliation à prévoir selon les opérateurs
Lire la suite
Cet article vous a-t-il été utile ?
Oui
Non
70 % des lecteurs ont trouvé cet article utile
10 votes

Une Box internet à moins de 15€

Inscrivez-vous pour que l'offre négociée soit la plus intéressante possible.

Suivant

Les bons plans du moment

Promo Freebox mini 4K fibre optique.
RED Box en promotion
Bbox Fit Promo Ete
Promo fibre optique SFR.
Box Bouygues
Box Bouygues