Fournisseurs d'accès internet

Depuis la présentation de ses nouvelles box internet, Free a essuyé de nombreuses critiques. Celles-ci, émanant des abonnés, des observateurs du secteur, comme de l'association UFC – Que Choisir, ont trouvé une réponse avec la nouvelle Freebox Delta S. Ce nouveau modèle de box internet correspond à la Freebox Delta, amputée du fameux player signé Devialet. Proposée à un tarif plus abordable, elle pourrait convenir à de nombreuses personnes peu intéressées par les multiples services inclus dans la formule initiale. La Freebox Delta S marque-t-elle un tournant dans l'activité de Free, toujours à la recherche d'un équilibre financier ?

Habile, Free corrige ses abonnements internet pour se conformer aux critiques

Même Xavier Niel l'ignorait, mais finalement, au matin de la présentation des nouvelles Freebox de Free, ce n'est pas sur deux mais bel et bien trois modèles de box internet que le voile se levait. La Freebox One, tout d'abord, un outil de navigation dual-play, où la téléphonie n'est pas disponible. Cette dernière constitue encore l'offre low-cost de ces nouvelles Freebox. L'attention se portait plus volontiers sur la Freebox Delta, une box internet haut de gamme au programme indéniablement exhaustif. Qu'arrive-t-il lorsque ces ajouts sont, pour la majorité, retirés ? La Freebox Delta S, révélée au soir du mercredi 19 décembre, deux semaines après cette keynote particulièrement médiatisée.

Une box internet fibre optique de qualité, mais dépourvue de divertissement : la Freebox Delta S

Il faut dire que depuis cet évènement, Free se trouve non seulement sous le feu des projecteurs, mais également des critiques. Plusieurs adhérents se sont plaints des frais de migration, annoncés comme offerts, et qu'ils ont dû finalement régler. Dernièrement, l'association UFC – Que Choisir avait même mis en demeure le fournisseur d'accès à Internet de corriger certains éléments, sous peine d'alerter la DGCCR, la Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression. En cause : des abonnements peu clairs en ce qui concerne le coût des services complémentaires à la box internet.

Xavier Niel croque dans une Freebox pour célébrer la box internet Freebox Delta S.

Xavier Niel, après avoir croqué dans sa Freebox pour évacuer la frustration liées aux critiques, a révisé ses abonnements Freebox Delta.

Habitué des faits, Free, qui avait déjà été condamné à deux reprises pour des pratiques similaires, a décidé de changer son fusil d'épaule. Et voilà que la Freebox Delta S apparaît dans sa proposition. Cette box internet comprend une navigation jusqu'à 10 Gb/s en téléchargement fibre optique, également compatible avec l'ADSL. Le serveur NAS est intégré, tout comme la connectivité Somfy et Philips Hue et la téléphonie. En revanche, cette nouvelle box internet ne dispose plus de Netflix, du bouquet télévisé, des commandes vocales, et de l'accès au service presse LeKiosk. Un format plus abordable, coûtant toutefois encore 39,99€ mensuels, sans engagement.

À voir aussi : la présentation des nouvelles box internet de Free, les Freebox Delta et One.

Devilate, le player de la discorde, toujours présent sur la Freebox Delta de Free

On notera également que, en ce qui concerne la Freebox Delta initiale, Free a corrigé le tir. Désormais, dans sa présentation, il est clairement indiqué que le player Devialet coûte 10€ supplémentaires par mois, ou 480€ en un unique règlement. Toutefois, entre le prix de la box internet “wahou” de Free, et la Freebox Delta S, un écart de 10€ est présent. Celui-ci correspondrait, logiquement, à l'absence de fonctionnalités non-liées au player de la discorde. Pourtant, ces fonctionnalités devaient être intégrées, et donc ne pas coûter un surplus financier. L'association UFC – Que Choisir pourrait-elle à nouveau se distinguer en demandant des explications au FAI ? Seul l'avenir nous le dira.

À voir aussi : Free mis en demeure par UFC – Que Choisir : quelles sont les critiques de l'association ?

Une nouvelle box internet à 39,99€, permettant à Free d'espérer un futur plus radieux

Un avenir, par ailleurs, qui en dépit de ces nombreuses annonces cumulées, s'annonce brumeux. Lorsqu'il avait dévoilé le résultat financier de son troisième trimestre fiscal, Free avait communiqué des dépenses moyennes, par abonnés, inférieures que par le passé. Selon lafibre.info qui a mis en avant un observatoire des revenus financiers des FAI, Free a perdu près de 5,3% d'ARPU en l'espace d'une année. L'Average Revenue Per Unit, ou Revenu Moyen Par Client, était de 33,9€ au troisième trimestre 2017. À la même période, douze mois plus tard, Free ne présente plus qu'un ARPU de 32,1€. Soit une perte de 1,8€ par abonné.

Freebox Delta, la box internet qu'elle est bonne à croquer selon Free.

Désormais, c'est devant l'ARPU en baisse que Xavier Niel, par dépit, croque dans une Freebox Delta. Il reprendra sûrement une part de marché sous peu.

Bien entendu, ces chiffres ne tiennent pas compte des commandes, de l'ordre de 45 000, effectuées pour les nouvelles box internet de Free. Toutefois, les mauvais esprits l'auront déjà remarqué, les deux Freebox Delta et Delta S présentent un tarif mensuel supérieur à cet ARPU défaillant. Les nouvelles Freebox de Free seront-elles la clé de la rédemption pour la firme de Xavier Niel ?

À voir aussi : des promotions prolongées sur les box internet de Free.

Partagez !

Box SFR

À lire aussi

Donnez votre opinion : commentez !

avatar