Fournisseurs d'accès internet

Grogne chez les abonnés de l’ancienne offre RED Box de la branche sans engagement de SFR : leur abonnement à 10€ par mois vient de passer à 13€ par mois. Initialement, ce tarif était présenté comme applicable “à vie”, ce qui avait séduit un bon nombre de consommateurs. L’opérateur explique cette augmentation des prix par une hausse des débits. Une surprise mal vécue par les clients concernés. RED by SFR tente en outre de se justifier en mettant en avant les frais engendrés par le déploiement de nouvelles infrastructures. Malgré ces justifications, de nombreux usagers ont d'ores et déjà fait entendre leur mécontentement.

Une augmentation tarifaire inattendue expliquée par l'amélioration des débits

L’offre RED Box fait partie intégrante de la filiale digitale à bas prix de SFR, nommée RED by SFR et créé en 2011, notamment en réponse à l’arrivée de Free mobile sur le marché des télécoms. La firme est connue pour avoir succédé à Virgin Mobile ainsi que pour proposer une excellente couverture réseau mobile en France. Jusqu’ici, sa notoriété se fondait également sur des prix marketés comme valables “à vie” sur toutes ses offres. C’est ce dernier point qui est à l’origine de la polémique récente, étant donné l’augmentation de 30% du tarif de l’offre RED Box (hors option), initialement à 10€ par mois. Cet abonnement s'avère être un dual play et ne couvre donc que l’accès internet et la téléphonie fixe.

RED by SFR a envoyé un message pour prévenir ses abonnés de cette augmentation

Le message reçu par les abonnés de RED by SFR.

Dans un email envoyé fin décembre 2019 à ses utilisateurs, l’opérateur explique que cette augmentation tarifaire se justifie par une amélioration des débits. Les clients vont en effet avoir accès à l’option “Débit Plus” qui offre, selon les zones couvertes, un débit allant jusqu’à 1 Gb/s. L’abonnement est ainsi passé en ce début janvier d’un maximum de 100 Mbits/s à 1 Gb/s en débit descendant et d’un maximum de 50 Mbits/s à 200 Mbits/s en débit montant. Dans le catalogue de l'opérateur, cette option supplémentaire est habituellement affichée à 5€/mois, hors période de promotion. 

Ce n’est pas la première fois que l’opérateur télécom procède à ce type d’augmentation forfaitaire. Il avait déjà précédemment fait évoluer ses offres internet et mobile, en activant de nouvelles options. Il est de plus en plus courant de voir un fournisseur procéder à ce type de hausses en échange de nouveaux services. En revanche, cette pratique s’accompagne d’habitude d’une possibilité de refuser la nouvelle option et donc, de fait, la hausse tarifaire.

Des abonnés mécontents de la modification de cette offre internet valable “à vie”

Les clients SFR se plaignent de cette évolution forcée. En cause, une communication commerciale axée autour de l’immuabilité de cette offre dite “à vie”, qui leur a laissé penser que les tarifs n’évolueraient jamais. Cette publicité, jugée mensongère, était pourtant sans lien avec les conditions générales de l’offre, qui prévoient comme souvent une clause d’augmentation tarifaire. Seule condition : que l’utilisateur soit informé un mois avant la hausse, par email, par courrier postal ou SMS.  

Initialement, l'offre de RED by SFR était présentée comme valable à vie.

Une situation qui fait du bruit sur les réseaux sociaux et notamment sur Twitter où les community managers ont été pris à parti. Certains utilisateurs demandent comment éviter la hausse, d’autres regrettent les méthodes de l’opérateur et remettent en cause une option pas forcément souhaitée.

Le FAI répond à ses détracteurs en associant cette hausse des prix non seulement à l’amélioration des vitesses de connexion, mais aussi à l’optimisation continue du réseau très haut débit. Celle-ci aurait engendré des investissements récurrents et donc des dépenses conséquentes. SFR se défend par ailleurs d’avoir pris ses abonnés par surprise et rappelle la légalité de la procédure appliquée. L’email envoyé en décembre 2019 à tous ses abonnés suffit en effet à légaliser sa démarche car il est en cohérence avec l’article L224-33 du code de la consommation, qui précise que tous les projets de modification de contrat doivent être signalés aux clients un mois à l’avance. L’opérateur réaffirme enfin l’impossibilité de refuser l’augmentation à moins de se désabonner, rappelant au passage que toutes les offres RED sont “sans engagement”

RED by SFR : un désabonnement possible mais peu avantageux

Les clients RED by SFR ne peuvent pas faire l'impasse sur cette hausse tarifaire, à moins de résilier sans frais leur contrat. Ce même article L224-33 précise en effet que la résiliation reste possible jusqu’à quatre mois après l’augmentation du prix de l’abonnement. 

Reste à savoir si la fuite des clients SFR suite à cette hausse tarifaire mal vécue sera conséquente. Certains abonnés, dont la zone géographique ne permettra pas de bénéficier de la hausse du débit, pourront envisager d'aller sonder la concurrence. L’herbe est parfois plus verte ailleurs pour les nouveaux abonnés, à qui les offres proposées sont souvent bien plus intéressantes que celles faites aux anciens clients. Ceci dit, même à 13€ par mois, les offres très haut débit de la RED Box restent les moins chères du marché. Elles sont également plus avantageuses que les abonnements fibre et ADSL de l’offre RED by SFR, respectivement à 22€ et 15€ par mois. 

Cette augmentation n’est en outre pas une innovation du fournisseur d'accès à Internet. D’autres fournisseurs, comme Bouygues Telecom et Free Mobile, avaient déjà procédé à des mesures similaires sur leurs offres fixe et mobile

À voir aussi : toutes les box sans engagement disponibles sur le marché.

Partagez !

Box SFR

À lire aussi

Donnez votre opinion : commentez !

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments