Fournisseurs d'accès internet

Le duel entre Mediapro et la Ligue de football professionnel vit son énième rebondissement. La LFP, à qui Mediapro doit 872 millions d'euros par saison, attend toujours le versement de sa deuxième échéance. L'organisation multiplie les procédures pour récupérer cet argent ou arriver à une négociation à l'amiable avec le groupe espagnol. Le face-à-face tendu entre les deux camps voit toutefois une nouvelle procédure judiciaire lancée, témoin de la difficulté de cette affaire. La LFP demande maintenant la saisie des abonnements Telefoot chez les opérateurs. Cette démarche, toutefois, ne suffit pas à assurer la pérennité du football français qui se retrouve encore plus endetté.

Saisies des abonnements, une manœuvre à l'impact limité pour la LFP

Pour se défendre face à Mediapro qui fait de la rétention d'argent, mettant la LFP dans l'embarras, l'organisation lance une nouvelle démarche judiciaire. Ce n'est pas la première tentative légale de la Ligue, qui a d'abord tenté une mise en demeure. Sans efficacité, elle a ensuite réclamé une garantie bancaire. Toujours ignorée par le diffuseur catalan, la Ligue saisit alors le tribunal du commerce de Paris. Elle fait appel à la caution du fond chinois Orient Hont Capital, garant et propriété à 53,5% de Mediapro.

Mediapro versus LFP_1

Telefoot permet de regarder la Ligue 1 Uber Eats, la Ligue 2 BKT, l'Europa League et la Champions League.

Ces démarches demeurent sans effet, ce qui pousse à cette nouvelle action de la part de la Ligue. Capital révèle ainsi que la Ligue de Football Professionnel a demandé au tribunal du commerce de Paris l'autorisation de saisir les avoirs sur sol français du groupe espagnol. Par cela, la LFP demande notamment à ce que les opérateurs français avec les droits pour la chaîne ne déversent pas la somme collectée par les abonnements Telefoot au diffuseur catalan.

Le tribunal accorde cette permission le mercredi 14 octobre, déclenchant aussitôt une visite d'huissiers chez les opérateurs partenaires de Mediapro. Cette procédure judiciaire engage effectivement les télécoms à conserver les sommes versées par les abonnés Telefoot. Selon des estimations, ce nombre d'abonnés s'élève actuellement entre 278 000 et 400 000.

Souscrire un VPN.
À lire aussiChoisir son VPN pour protéger sa présence en ligne
Lire la suite

Un prêt de 112 millions d'euros pour rémunérer les clubs de Ligue 1 et Ligue 2

La Ligue, déjà mise à mal suite à la crise sanitaire et aux championnats coupés courts, cherche une solution sur le court-terme pour régler les sommes dues au football français. L'action judiciaire menée ce mercredi par la LFP n'assure en effet aucun avantage économique à la Ligue.

LFP vs Mediapro

Qui pour diffuser le football français et assurer la pérennité du sport ? La LFP s'endette pour gérer momentanément la crise.

La nouvelle procédure permet simplement de bloquer chez les opérateurs une somme estimée de 7 à 10 millions d'euros, non-déversée à Mediapro. Cette somme se calcule d'après un nombre d'abonnés à moitié sans engagement, soit à 25,90€ mensuels, et l'autre avec engagement, pour 29,90€ par mois. Ce compte, toutefois, est loin des 172 millions que doit le diffuseur catalan à la LFP.

Les clubs de Ligue 1 et Ligue 2 sont toutefois fragilisés par le manquement de paiement de Mediapro, puisque les droits de diffusion représentent la majorité des gains de la LFP. Ils garantissent notamment jusqu'à 36% des revenus de la Ligue 1. La chaîne Telefoot assure en effet de pouvoir regarder la Ligue 1, la Ligue 2 et d'autres championnats européens. Pour compenser ce manque et assurer une sérénité courte durée aux clubs, une AG s'est tenue ce lundi.

Les clubs français, joueurs, entraîneurs et médecins inclus, votent alors la souscription d'un prêt de 112 millions d'euros aux banques. Cette somme s'additionne aux 71 millions d'euros encaissés au début du mois, versés par CANAL+, Free et beIN Sport. Elle permettra d'alimenter temporairement le football français, le temps que les autres diffuseurs et la LFP n'arrivent à de potentiels accords.

L'offre CANAL + Netflix dans le pack cinés séries
À lire aussiProfiter de CANAL+ et Netflix sur sa box internet
Lire la suite

Partagez !

Box SFR

À lire aussi

Donnez votre opinion : commentez !

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments