Fournisseurs d'accès internet

Les derniers chiffres de l'ARCEP  sur le très haut débit viennent confirmer la tendance déjà observable de l'augmentation du nombre d'abonnements internet par fibre optique en France.L'organisme régulateur des télécoms en France vient de publier son dernier Observatoire des déploiements et des abonnements Haut et très Haut débit. L'occasion de faire le point sur l'état du marché des abonnements internet à l'issue du second trimestre de 2017.

Les Français de plus en plus connectés à internet

Au 30 juin 2017, le nombre d'abonnements haut (ADSL et VDSL) et très haut débit (Fibre optique) s'élève à 28,1 millions. Notons que ces abonnements peuvent être des abonnements pris par des particuliers ou des entreprises. Il est donc difficile de dire combien de personnes accèdent véritablement à ces connexions. En effet, un abonnement peut tout aussi bien représenter un foyer de deux personnes qu'une entreprise de 10 salariés.

On comptabilise un total de 835 000 nouveaux abonnements en un an, dont 145 000 rien que pour le deuxième trimestre 2017. Cela représente une croissance de 3,1% du nombre d'abonnements internet haut et très haut débit depuis 2016. Cependant, ces chiffres ne sont que provisoires : l'ARCEP ne pourra donner ses chiffres définitifs qu'au début de l'année 2018. On peut aussi remarquer que le nombre de nouveaux abonnements souscrits chaque année est cependant en légère baisse. En effet, la croissance du nombre d'abonnements au second de trimestre de 2016 était de 3,6%. Les Français étant déjà massivement équipés, le taux d'équipement progresse désormais plus lentement.

Le haut débit recule au profit du très haut débit internet

Au deuxième trimestre de l'année 2016, le nombre d'abonnements haut débit était de 22 451. Un an plus tard, ce chiffre a été ramené à 21 915. À l'opposée, le nombre d'abonnements très haut débit a largement augmenté. Il est passé de 4 781 au milieu de l'année 2016 à 6 150 au 30 juin 2017. Le nombre d'abonnements haut débit diminue d'environ 10 000 par trimestre depuis un an, principalement en raison du recul des abonnements DSL. Les autres types d'abonnements haut débit ne représentent en effet qu'une infime part du marché.

La quantité d'abonnements très haut débit elle, connaît une croissance moyenne impressionnante de 350 000 abonnements par trimestre sur la dernière année. Ce que le haut débit perd, le très haut débit le gagne en double. Cette croissance annuelle de 1,4 millions d'abonnements pour 2017 était de 1,2 millions en 2016. Résultat : le nombre d'abonnement très haut débit représente actuellement plus d'1 abonnement internet actif sur 5. Pourtant, à peine plus de 37% du nombre total de logements sont éligibles au très haut débit.

La fibre optique progresse en même temps que les abonnements haut débit diminuent

Le nombre d'abonnements haut débit diminue au profit du très haut débit

Le déploiement de la fibre optique : un chantier toujours en cours

Cette hausse du nombre d'abonnements internet à très haut débit est bien évidemment à rapprocher du déploiement de la fibre optique sur le territoire. Si ce nouveau type de connexion semble récent, il est le résultat d'un chantier colossal démarré il a maintenant plus de 20 ans. En effet, il fallait d'abord créer de grands axes pour la fibre optique, des « autoroute optiques ». Ils ont été par la suite complété par des réseaux intermédiaires pour atteindre les différentes villes. Ce processus est toujours en cours et s'accélère nettement ces dernières années.

La stratégie numérique adoptée par la Commission Européenne en mai 2015 fixe des objectifs précis en matière de déploiement de la fibre optique. D'ici 2020, tout le monde devrait avoir accès à une connexion d'un débit supérieur à 30Mbts/s. La moitié au moins des ménages devraient pouvoir accéder à des offres avec des débits de 100 Mbit/s.

La fibre optique est principalement déployée dans les grandes villes

État du déploiement des réseaux en fibre optique au 30 juin 2017

Une nette accélération depuis 2015

De 2012 à 2015, ce sont environ 3 millions de nouveaux foyers et locaux professionnels qui sont devenus éligibles à la fibre. Soit une croissance moyenne de 1 million de nouveaux abonnés potentiels par an. Entre 2015 et 2017, cette croissance s'élève à près de 2 millions de nouveaux lieux éligibles. On enregistre en effet une augmentation des foyers et locaux professionnels éligibles de près de 4 millions en deux ans.

Dans les zones très denses comme les grandes villes, on enregistre ces deux dernières années une croissance du nombre de foyers et locaux éligibles d'environ 1,2 million. La croissance la plus significative s'opère cependant dans les zones moins denses, où règne l'initiative privée. On y enregistre une augmentation remarquable de 2,2 millions de nouveaux lieux éligibles entre 2015 et 2017. Cela concerne essentiellement les villes moyennes et les zones périurbaines, convoitées par les opérateurs.

On observe une croissance largement inférieure dans les zones moins denses d'initiative publique. Environ 700 000 nouvelles lignes sont devenues éligibles à la fibre depuis 2015. Soit 3 fois moins que dans les zones d'initiative privée.

Voir aussi : Quelle est la meilleure box fibre du moment ?

Partagez !

Box SFR

À lire aussi

Donnez votre opinion : commentez !

avatar