Energies

De nouveaux rebondissements surviennent dès aujourd'hui sur le marché de l'électricité. En effet, il semblerait que les tarifs réglementés de vente soient soumis à une légère hausse de 1,6% dès le premier jour du mois de février. Une nouvelle difficile à digérer surtout lorsqu'il s'agit de la cinquième augmentation consécutive sur le prix du TRV depuis 2019. Le ministère de l'écologie a confirmé cette hausse depuis le 29 janvier. La crise sanitaire du Covid en serait une conséquence directe. Voici un peu plus de détails sur l'affaire de la hausse du prix d'électricité.

Quelles sont les raisons de cette augmentation de prix de l'électricité ?

Cette hausse de tarifs sur l'électricité concerne essentiellement les abonnés au tarif bleu d'EDF. Ils représentent environ 23 millions de consommateurs dans toute la France métropolitaine. Malheureusement, certaines offres de fournisseurs alternatifs, comme Engie ou Total, ont des tarifs indexés sur le TRV. Cela signifie qu'ils devront donc également subir une hausse significative de leurs tarifs. Selon la Commission de Régulation de l'Énergie (CRE), elle devrait tourner aux alentours de 15€/an pour les particuliers et les professionnels verront augmenter leur électricité de 2,6%. À noter que ce tarif peut varier en fonction des différentes méthodes de chauffages des foyers.

Réacteurs nucléaires

Chez EDF, certains réacteurs n'ont pas pu redémarrer dans les délais initialement prévus à cause des confinements.

Afin de justifier en partie cette augmentation du prix de l'électricité, la CRE met notamment en cause l'épidémie de Covid-19. En effet, le tout premier confinement a eu notamment comme effet de décaler le calendrier des maintenances des réacteurs nucléaires français. De cette manière, EDF a pris du retard dans les travaux d'entretien de ses centrales nucléaires, ce qui crée des tensions sur le marché de gros de l'électricité. De plus, les coûts de commercialisation d'EDF ont aussi augmenté pour les clients professionnels dans un contexte de recrudescence des impayés.

Habituellement, les propositions établies par la CRE sont suivies et approuvées par les ministres de l'énergie et de l'économie. Toutefois, il est possible que ces deux partis soient en désaccord avec la dite CRE, et qu'elles demandent, de ce fait, un délai de trois mois pour formuler une nouvelle demande. Sans argument valable pour contrer la proposition de la CRE, le ministre de la transition écologique a donc confirmé le nouvel arrêté le 29 janvier, pour une mise en service ce jour.

Quels sont les fournisseurs d'énergie et d'électricité pas cher ?
À lire aussiTrouver un abonnement électricité le moins cher possible
Lire la suite

Comment survivre à la hausse du prix de l'électricité ?

Toutefois, face à cette hausse, le gouvernement rappelle qu'il a mis en place un bon nombre de mesures afin d'aider les Français à surmonter cette crise. Il met notamment en avant la présence de chèque énergie, une aide exceptionnelle de solidarité pour les personnes bénéficiera de prestations sociales. Il existe également un dispositif appelé MaPrimeRéno'v. Ce dernier permet de bénéficier d'une aide à la rénovation énergétique de son logement en tant que propriétaire. Une prime “coup de pouce économie d'énergie” permet quant à elle de payer des dépenses pour le remplacement d'un chauffage ou pour payer des travaux d'isolation. Il est possible d'y souscrire jusqu'au 31 décembre 2021. Plusieurs offres et primes s'avèrent être cumulables entre elles. Il peut donc s'avérer intéressant de survoler leurs conditions d'admission afin d'alléger sa facture d'énergie à long terme.

Hausse du tarif de l'électricité

La hausse du prix de l'électricité conduira-t-elle à un comparatif des offres les moins chères du marché ?

Malheureusement, il n'y a pas que le prix de l'électricité qui va augmenter. En effet, les tarifs réglementés du gaz vont également subir une hausse tarifaire de 3,5% en moyenne dès le 1er février. Pour les clients qui utilisent le gaz pour la cuisson, l'augmentation sera de 0,9%. Pour ceux qui ont un double usage cuisson + eau chaude, la hausse sera de 2,1%. Enfin, elle sera de 3,7% pour les foyers qui se chauffent aux gaz. Toujours selon la Commission de Régulation d'Énergie, une forte demande en gaz naturel en Asie, due à une grande période de froid, a fait considérablement augmenter les prix sur les marchés internationaux.

Le client peut toutefois se tourner vers un autre fournisseur d'énergie afin de ne pas subir une hausse tarifaire aussi forte. Les comparateurs d'offres d'énergie aident à évaluer les différences entre les différents fournisseurs d'énergie pour choisir l'offre la plus adaptée à sa consommation et à son foyer.

Les applications pour suivre la consommation d'électricité ou de gaz chez les fournisseurs d'énergie.
À lire aussiSuivre sa consommation d’énergie grâce à une application mobile
Lire la suite

Partagez !

Total Direct Energie

À lire aussi

Donnez votre opinion : commentez !

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments