Energies

Les températures de février ne sont plus aussi clémentes. Certaines villes de France sont même dans le négatif. Cela peut donc avoir un impact sur l'énergie français. Un black-out ne serait donc pas surprenant dans ces conditions.  Ce n'est pas un phénomène nouveau, chaque année il y a des pics en fonction de la météo. La RTE se veut tout de même rassurante tous les ans. RTE est le réseau de transports d'électricité, sa mission est d'assurer que tous les habitants français aient un accès à l'électricité, ce pourquoi les vagues de froid peuvent être un souci. Les périodes de pointe ne sont pas nouvelles, cependant, la crise sanitaire n'a pas aidé à prévoir suffisamment en avance.

Une vague de froid qui ne devrait pas engendrer de coupure d'électricité

Selon RTE, le pic aurait d'ores et déjà été atteint le 11 janvier dernier, ce qui voudrait dire qu'il n'y a pas de risque de voir l'Hexagone dans le noir. Pourtant, la crise sanitaire n'a pas aidé ; en effet, les maintenances qui ont normalement lieu en été ont dû être décalées à cet hiver. Par conséquent, les centrales nucléaires sont actuellement en maintenance, ce qui ne tombe pas durant la meilleure période. Sur le principe, le risque était de mettre en péril la capacité à fournir de l'électricité à tous.

vague de froid températures

La vague de froid cette semaine plonge l'Hexagone dans les températures négatives, surtout dans le Nord de la France.

Pourtant, RTE reste rassurant, puisque la production disponible et les importations sont suffisantes pour assurer l'apport de l'électricité aux foyers français. La vigilance est toujours de mise, puisqu'il est toujours possible qu'un incident survienne. Pour éviter une coupure d'électricité généralisée, quelques moyens sont déjà envisagés comme une baisse de tension sur le réseau ou encore des coupures localisées et temporaires. Cette dernière option est évidemment le dernier recours, ce n'est donc pas à envisager pour le moment.

Le gestionnaire de réseau de transports de l'électricité invite tout de même les Français à surveiller leur consommation. Tout comme le mois dernier, il est préférable de limiter sa consommation et de faire plus attention cette semaine. Il est à savoir que le pic de janvier a atteint 88.154 MW, ce qui est plus élevé que la consommation d'électricité des Français attendue ce jeudi à 86.400 MW. Il n'y a donc pas de quoi s'inquiéter selon RTE, mais c'est tout de même à surveiller dans les prochains jours.

Comment signaler une coupure de courant d'électricité ?
À lire aussiComment signaler une panne ou coupure de courant ?
Lire la suite

Une coupure de courant déjà enregistrée dans le nord de la France

Ce mardi 9 février une coupure d'électricité a eu lieu dans plusieurs communes dans le Nord de la France. Seize mille clients ont alors été touchés, notamment dans le Montreuillois et le Ternois. Mais, la vague de froid est-elle responsable de cette panne de courant ? D'après Enedis, ce n'est pas la vague de froid la responsable. Aux alentours de 16h21, un poste électrique à Hesdin aurait subi une avarie. Ce serait une sorte de nœud de raccordement, ce qui a engendré un grand nombre de foyers touchés.

Enedis vague de froid coupure électricité

Une panne de courant a eu lieu dans plusieurs communes. Enedis est intervenu le plus rapidement possible pour rétablir le courant.

Ce n'est que dans la soirée que les habitants ont pu retrouver l'électricité. Le raccordement a commencé à distance, branchant le réseau sur d'autres lignes le temps qu'une équipe se rende sur place pour résoudre cette panne. Les foyers ont tout de même été privés de chauffage pendant plusieurs heures. Tout est finalement revenu à la normale. Il ne faut pas, selon RTE, s'attendre à d'autres coupures d'électricité. Du moins, la vague de froid ne devrait pas être un facteur de ces black-out.

Avec la crise sanitaire qui a repoussé les maintenances des centrales nucléaires et la vague de froid, il se pose alors la question du développement des énergies renouvelables. La consommation électrique française connaît des pics chaque année, cependant, elle augmente d'ailleurs considérablement. Il est à noter que les moyens de production, quant à eux, n'évoluent pas ou très peu, ce qui ne suit pas l'augmentation de la consommation moyenne d'électricité des Français. En cas de production d'énergie insuffisante, les coupures d'électricité sont alors plus généralisées et bien plus courantes. C'est donc quelque chose à éviter, mais, en ce qui concerne ce mois de février, la vague de froid ne devrait pas poser de problèmes.

Réduire la consommation d'énergie : gaz ou électricité.
À lire aussiComment réduire sa consommation d'énergie ?
Lire la suite

Partagez !

Total Direct Energie

À lire aussi

Donnez votre opinion : commentez !

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments