Energies

Depuis la mi-février, l'Amérique du Nord, et en particulier le Texas, est victime d'une vague de froid très intense. Celle-ci a abouti à de nombreuses coupures d'eau, de gaz et d'électricité dans l'état du sud des États-Unis. Les factures d'énergie des consommateurs américains ont fortement augmenté, tandis que certains d'entre eux n'avaient plus accès à l'eau ou à l'électricité pendant plusieurs jours. Au moins 70 personnes seraient décédées des suites de cette crise. Nombreux sont ceux qui redoutent par ailleurs de ne plus avoir les moyens de se chauffer suite à la flambée des prix.

Le coût de l'incident est estimé à environ 100 milliards de dollars pour l'état, sans parler des conséquences écologiques sur les espèces endémiques qui n'ont pas pu se protéger du froid. Cet événement remet en cause la pertinence du modèle de libéralisation choisi pour le marché de l'énergie depuis les années 1990 au Texas. C'est également le système privilégié en Europe et en France, ce qui amène les gouvernements à se questionner sur son efficacité.

De graves conséquences économiques pour la vague de froid au Texas

Dès le 14 février 2021, une déformation du vortex polaire a entraîné une vague de froid extrêmement vigoureuse dans toute l'Amérique du Nord. Si la plupart du territoire étasunien n'a pas trop souffert de cet indicent climatique, celui-ci s'est mué en véritable drame dans l'état du Texas, au sud du pays.

Une crise climatique désastreuse au Texas en ce début d'année 2021

Le service météorologique américain a signalé à la mi-février que plus de 100 millions d'Américains du Midwest étaient concernés par des alertes tempête hivernale. Les températures ont chuté pour se maintenir ensuite entre 11 à 19,5 degrés en-dessous des normales de saison. Cette situation extrême a produit des conséquences dramatiques sur les habitants du pays, notamment les Texans. Jusqu'à 4 millions de personnes se sont retrouvées sans moyen de se chauffer ou de s'éclairer. Des accidents, notamment des incendies, liés à la volonté de réchauffer les logements, se sont multipliés.

Vague de froid au Texas

Des déluges de neige ont fait flamber les prix de l'électricité au Texas.

Les nombreuses coupures d'énergie dont ont été victimes les Texans s'expliquent par la vigueur de cette vague de froid sans précédent. Elle est en effet parvenue à geler les conduits d'acheminement de gaz ou encore les éoliennes. Les capacités de production ont chuté drastiquement, jusqu'à -40% en quelques jours. Les infrastructures supposées permettre la livraison d'énergie aux Américains n'ont pas tenu leur promesse, obligeant certains d'entre eux à trouver leurs propres sources d'énergie. Des Texans se sont refugiés dans leur voiture, ou ont pu utiliser n'importe quel objet à disposition pour allumer du feu, du charbon de bois aux jouets pour enfants.

Connaître la conso d'énergie d'un chauffage
À lire aussiQuelle est la consommation d'énergie d'un chauffage ?
Lire la suite

La libéralisation du marché de l'énergie en cause dans la flambée des prix au Texas ?

Si l'ampleur de l'incident climatique est en cause, d'autres facteurs peuvent expliquer les problèmes rencontrés par les Texans. Parmi eux, la libéralisation du marché de l'énergie, menée depuis les années 1990, est pointée du doigt. La libéralisation se trouve en effet aux antipodes de la nationalisation. Elle privilégie donc la multiplication des fournisseurs d'énergie à l'entretien des infrastructures. Si le Texas est l'un des états les plus productifs en énergie, son réseau autonome ne bénéficie pas de la régulation fédérale. Cela signifie que les fournisseurs peuvent pratiquer des tarifs extrêmement variables selon l'offre et la demande.

Libéralisation du marché flambée des prix

À cause de la vague de froid sur le Texas, des factures aux montants exorbitants sont adressées aux résidents.

Or, en période de crise climatique et de froid intense, la consommation des foyers texans a brutalement augmenté. La forte demande en énergie s'est donc accompagnée d'une hausse des prix intolérable pour les Américains. Certains habitants ont évoqué des montants allant jusqu'à 17 000 dollars, débités d'un seul coup sur leur compte client. Si nombre d'entre eux ont tenté de réduire leur consommation d'énergie pour échapper à ces factures colossales, une précarisation rapide des ménages est à prévoir. Les prix de certains fournisseurs varient fortement d'un jour à l'autre, créant une atmosphère anxiogène dans une situation déjà critique.

Comment changer de fournisseur d'énergie pour le gaz ou l'électricité ?
À lire aussiChanger de fournisseur d'électricité ou de gaz
Lire la suite

Que conclure sur la libéralisation du marché de l'énergie en France ?

Une situation d'une telle violence a de quoi effrayer les Français, inquiets eux aussi pour leur consommation d'énergie future. Malgré la transition énergétique en cours dans le pays, le dérèglement climatique a bel et bien commencé, avec son lot d'incidents. Il semble naïf aujourd'hui d'imaginer vivre dans un monde qui ne serait pas sujet à de fortes variations de températures, parfois imprévisibles. Dans ce contexte, la protection des infrastructures et des réseaux de distribution d'énergie en France est primordiale.

Tout comme aux États-Unis, l'Europe et la France ont opté pour un système de libéralisation du marché de l'énergie depuis 2007. Celui-ci a vocation à permettre une concurrence à l'échelle européenne, et donc à encourager le développement de nombreux fournisseurs. Les consommateurs choisissent librement celui qui leur convient. Dans un tel système, les prix sont censés devenir plus avantageux que lorsque la réglementation nationale prévaut. Cela à condition de ne pas se trouver dans une situation critique, comme l'état du Texas durant le mois de février.

Le problème du marché texan vient cependant d'une libéralisation dérégulée qui a donné lieu à des dérives. Les fournisseurs d'énergie américains n'ont en effet pas investi dans la construction de réseaux de secours pour prévenir les crises. Leurs unités de production ne se sont pas non plus préparées à des températures extrêmes. En Europe, la libéralisation s'effectue de façon beaucoup plus précautionneuse et avertie. Malgré tout, quelques leçons peuvent être tirées de cette crise, par exemple concernant les normes d'enfouissement des réseaux d'énergie. Si ce type d'événement est amené à se reproduire, le système européen a tout intérêt à s'armer pour y faire face. Cela implique de trouver un équilibre entre règlementation du marché de l'énergie et contrôle de celui-ci.

Tout savoir sur la libéralisation du marché de l'énergie en France et en Europe
À lire aussiTout savoir sur la libéralisation du marché de l'énergie
Lire la suite

Partagez !

Total Direct Energie

À lire aussi

Donnez votre opinion : commentez !

guest
1 Commentaire
Inline Feedbacks
View all comments
Fabrice Frontiere
Invité
Fabrice Frontiere

“En Europe, la libéralisation s’effectue de façon beaucoup plus précautionneuse et avertie”. Ha bon ?