Energies

Le bitcoin est un problème pour le climat. La crypto-monnaie utilise d'énormes quantités d'électricité et, alors que le prix d'un seul bitcoin s'est envolé au-delà de 60 000 euros, les mineurs de bitcoins produisent désormais autant de pollution qu'une nation de taille moyenne. Lors d'une récente intervention sur la plateforme Clubhouse Bill Gates, le fondateur de Microsoft, a déclaré que “le bitcoin utilise plus d'électricité par transaction que toute autre méthode connue de l'humanité”. Avant de conclure : “Ce n'est pas une excellente chose pour le climat”.

Le bitcoin bientôt plus énergivore que tous les data centres

La cryptomonnaie pourrait bientôt consommer plus de 200 terawattheures (TWh) d'électricité. C'est en tout cas ce qu'affirme une nouvelle étude du data scientifique Alex de Vries parue dans la revue Joule. Ce chiffre est équivalent, à peu de choses près, à la quantité d'énergie consommée par tous les centres de données, ou data centres, au niveau mondial.

bitcoin consommation energie

La consommation annuelle en électricité en TWh du bitcoin comparée aux géants d'Internet et aux data centres.

Cependant, d'autres études établissent des scénarios moins pessimistes. Le Cambridge Bitcoin Electricity Consumption Index (CBECI) estime que la consommation annuelle du bitcoin pourrait atteindre 128 TWh (terawatt-heure). Un chiffre qui représente tout de même 0,6% de la production électrique mondiale, ou un peu plus que la consommation de la Norvège.

Cette montée en puissance du bitcoin est corrélée au fait que de plus en plus d'investisseurs achètent de la cryptomonnaie pour diversifier leur portefeuille. C'est notamment ce que révèle une enquête réalisée par Goldman Sachs. Peu importe le scénario, la consommation d'énergie liée au bitcoin est un gouffre énergétique qui s'explique par différents facteurs.

La transition énergetique, un élément essentiel pour favoriser l'écologie
À lire aussiQu'est-ce que la transition énergétique ?
Lire la suite

À quoi sert l'énergie utilisée par les cryptomonnaies ?

La grande majorité de l'énergie utilisée l'est dans le processus de “proof of work“, ou preuve de travail, utilisé pour créer de nouveaux bitcoins. Autrement dit, cela correspond au minage de bitcoins.

La preuve de travail est délibérément gourmande en énergie et constitue un moyen d'empêcher le piratage et de maintenir la valeur de la cryptomonnaie. Dans les faits, le code du bitcoin prévoit que les personnes qui participent au réseau, les mineurs, résolvent des équations complexes pour prouver leur travail. Ces équations n'ont aucun rapport avec la cryptomonnaie, mais les mineurs reçoivent toutes les dix minutes une récompense en bitcoin pour leur résolution.

De ce fait, les mineurs aguerris investissent dans du matériel informatique de pointe qui consomment beaucoup d'énergie. Ces personnes sont notamment responsables de la pénurie de cartes graphiques. Même si les nouveaux composants sont moins énergivores, les mineurs en utilisent de plus en plus pour augmenter leur rentabilité. Faisant augmenter inexorablement la consommation d'électricité.

Quelles sont les différences à connaître entre les énergies fossiles et renouvelables ?
À lire aussiQuelles différences entre énergie fossile et renouvelable
Lire la suite

Les énergies renouvelables pourraient-elles alimenter le bitcoin ?

Selon le Cambridge Centre for Alternative Finance de l'université de Cambridge, 61% de l'extraction de bitcoins l'année dernière a été alimentée par des combustibles fossiles. Les 39% restants auraient été alimentés par des énergies renouvelables, principalement l'énergie hydroélectrique. Les défenseurs du bitcoin pensent qu'avec le développement des énergies vertes, la cryptomonnaie a un impact modéré sur l'environnement.

Cependant, les chercheurs de l'Université du Nouveau Mexique ne sont pas de cet avis. En 2019, ils estimaient que chaque dollar de valeur créé par le bitcoin entraînait 49 cts de dégâts sur l'environnement aux États-Unis. De plus, on constate que tous les pays ne sont pas égaux en terme de consommation d'énergie liée au bitcoin.

bitcoin consommation electrique pays

Graphique représentant la consommation en électricité liée au bitcoin par pays, en avril 2020. Source : Cambridge Bitcoin Electricity Consumption Index

En effet, la Chine est de loin la région du monde qui participe le plus au minage de la cryptomonnaie. Les mineurs chinois profitent d'ailleurs de la forte production d'électricité hydraulique dans le Sud du pays. Cependant, la saison sèche venue, ils migrent tous dans le Nord et utilisent de l'électricité produite par des centrales à charbon particulièrement néfaste pour la planète.

En conclusion, le bitcoin est très énergivore et à un impact plutôt négatif sur l'environnement. Cependant, il faut noter que l'empreinte carbone de cette cryptomonnaie change complètement d'un mois à l'autre comme le souligne Benjamin Jones, qui a participé à l'étude de l'Université du Nouveau Mexique. Malheureusement, comme mentionné plus haut, la valeur du bitcoin repose sur son système de “proof of work” et en changer risquerait de rendre le réseau moins décentralisé et sécurisé. Donc, moins rentable.

Les meilleures offres pour un contrat d'électricité verte
À lire aussiContrats d’électricité verte : quelle est la meilleure offre ?
Lire la suite

Partagez !

Total Direct Energie

À lire aussi

Donnez votre opinion : commentez !

guest
1 Commentaire
Inline Feedbacks
View all comments
Producteur d'or propre
Invité
Producteur d'or propre

Bravo pour ce torchon digne de 2016