Energies

Le Médiateur National de l’Énergie, un organisme chargé de proposer des solutions aux litiges entre les consommateurs et les fournisseurs d'électricité ou de gaz naturel, porte plainte au pénal contre Eni pour souscription de contrat frauduleuse. L'histoire est à peine croyable. Une retraitée de 98 ans s'est vue réclamer la somme de 1314 euros pour factures de gaz impayées par le fournisseur alors qu'elle n'a jamais souscrit ce contrat. En effet, depuis trois ans, elle réside en maison de retraite. C'est son neveu qui a eu la malheureuse surprise de découvrir la facture en relevant le courrier de la maison de sa tante. Tâche qu'il gère quotidiennement à sa place.

Démarchage frauduleux : un agent Eni remplace un contrat d'énergie

Le neveu de la retraitée raconte son histoire au micro du Parisien : “Quand je suis tombé sur cette enveloppe estampillée Eni, le 20 octobre, j’ai d’abord cru à une publicité. Puis quand je l’ai ouverte, je me suis dit que c’était une blague.” En effet, quelle était sa surprise en tombant sur un avis de coupure de gaz et un impayé de 1314,01 euros.

Rapidement, le neveu se dit que quelque chose cloche dans cette affaire : “Franchement, je n’en croyais pas mes yeux, se souvient-il. La maison date de 1960. Le contrat de fourniture de gaz a été ouvert quasiment quand la dernière pierre a été posée.” À l’origine, sa tante a souscrit un contrat auprès de Gaz de France qui est devenu GDF Suez en 2008 et Engie en 2015.

Depuis, l'actuelle retraitée ou son neveu n'ont souscrit aucun nouveau contrat de gaz. Ce contrat doit donc encore être valable et il n'y a aucune raison pour qu'Eni, un fournisseur italien installé en France depuis l'ouverture du marché de l'énergie à la concurrence, lui demande une telle somme.

arnaque contrat eni

De nombreux Français sont victimes d'arnaque au contrat d'énergie chaque année.

Comment une telle situation est-elle donc possible ? Comme de nombreux Français, la retraitée a été victime d'une arnaque au contrat. Alors qu'elle ne résidait plus dans sa maison depuis 2017, un agent travaillant pour le compte d'Eni a souscrit frauduleusement un contrat à son adresse, le 11 janvier 2020. La manipulation est assez simple : le représentant d'Eni inscrit un numéro de téléphone et une adresse e-mail créés de toutes pièces et imite même la signature.

Même si le contrat est en fait frauduleux, il entraîne tout de même la résiliation de l'ancien abonnement d'énergie. En constatant qu'il s'agit en réalité d'une fraude, le neveu de la retraitée pense qu'il sera facile de faire annuler les factures impayées. Il se trompe. En réalité, après de très nombreux appels et d'e-mails, il se résigne à faire appel au Médiateur National de l'Énergie.

Comment se connecter à son espace client Eni ?
À lire aussiAccéder à l'espace client d'Eni
Lire la suite

Le médiateur national de l'énergie pointe du doigt les pratiques douteuses du fournisseur italien

Avec l'aide du Médiateur National de l'Énergie, le neveu de la retraitée parvient à obtenir justice. Le 1er avril 2021, l'ancien contrat est finalement remis en place. En guise de dédommagement, Eni propose 100 euros à la retraitée. Son neveu refuse immédiatement la somme. Devant la gravité des faits, le Médiateur National de l'Énergie, par l'intermédiaire de son représentant Olivier Challan Belval, décide de porter plainte au pénal et saisit le procureur de la République de l'Aude. Cette situation est une première en France.

declarer un litige

La plateforme Sollen, accessible via le site du médiateur national de l'énergie, permet de signaler un litige avec un fournisseur d'énergie.

Comme il le raconte au micro du Parisien, ce type de pratique abusive n'est pas une première de la part du fournisseur d'énergie Eni. En 2020, il n'avait pas hésité à envoyer un courrier au directeur général d'Eni France et Italie pour lui faire part de son mécontentement. En portant cette affaire devant la justice, il compte bien mettre un terme à ce genre de pratique frauduleuse.

De son côté, le fournisseur Eni, contacté par le Parisien, affirme que ce genre de pratique “ne reflète pas l'esprit de la société“. Elle est du fait d'un agent qui ne fait maintenant plus partie de ses prestataires de vente. Eni a également porté plainte contre X auprès du procureur et contre la personne à l'origine de la création de ce contrat frauduleux.

Comprendre la notion de libéralisation du marché de l'énergie
À lire aussiL'ouverture du marché de l'énergie à la concurrence
Lire la suite

Partagez !

Total Direct Energie

À lire aussi

Donnez votre opinion : commentez !

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments