Energies

La flambée des prix du gaz n’épargne personne et les consommateurs du monde entier en subissent les conséquences. Le gaz naturel a drastiquement augmenté en une courte période, et les prix continuent de s’envoler. Les cours de l’énergie, et plus particulièrement du gaz, sont en constante hausse depuis quelques mois. Alors que le gaz était considéré comme une énergie plus qu’abordable, les TRV ont augmenté de 5,3% en ce début août. Alors quelles sont les raisons concrètes de cette hausse du prix du gaz ? Quelle est la situation en Europe et dans le monde ? Et quels sont les impacts directs de cette flambée des prix sur les consommateurs ?

Gaz naturel : une envolée des prix qui laisse les consommateurs perplexes

Les tarifs réglementés du gaz ont augmenté de 5,3% en ce début août, et personne n’y échappe. C’est en effet une information dont les consommateurs se seraient bien passés, surtout après une première augmentation de 10% en juillet dernier. Ces tarifs, fixés par le gouvernement et par Engie, sont régulés par la CRE. Cela se traduit concrètement par une exposition de presque 50% des prix du gaz en 5 séances, ou 116% depuis début 2021. La raison ? Une forte hausse des prix sur le marché mondial. Plus concrètement, cela s’explique par :

  • une demande et des prix particulièrement élevés en Asie, liés à la reprise économique ;
  • la complexité de certaines opérations de maintenance en mer du Nord ;
  • une réduction notable des importations de gaz norvégien en Europe.
Augmentation prix gaz naturel

Le gaz naturel a augmenté de 5,3% au 1er août dernier et les prix continuent de s’envoler.

Le gaz naturel se place aujourd’hui en troisième position dans le classement des sources d’énergie mondiales, juste après le pétrole et le charbon. La reprise économique entraîne une forte demande en France et dans le monde, et force est de constater que le stock n’est pas suffisant. Et en ce qui concerne les tarifs du gaz européen, c’est la Russie qui mène sa propre politique tarifaire. Il se pourrait donc bien que les prix continuent de flamber si le pays s’obstine à mener sa stratégie de chantage sur les prix du gaz.

La Russie a en effet décidé de n’acquérir que 4% de la capacité de transit de gaz supplémentaire en provenance de l’Ukraine. Cette décision a été prise alors même que les prix du gaz étaient en forte hausse et que certaines inquiétudes concernant l’hiver à venir commençaient à naître. La Russie est aujourd’hui le seul pays ayant la capacité d’avoir une production excédentaire. Seulement, il faudrait que Gazprom réserve des capacités supplémentaires auprès de l’Ukraine, une démarche qu’il ne semble pas opérer.

Arnaques, gaz et électricité
À lire aussiReconnaître et éviter les arnaques de gaz et d'électricité
Lire la suite

Hausse des prix du gaz : la situation en Europe et dans le monde

Depuis mai 2020, les prix du gaz ont drastiquement augmenté en Europe, ainsi qu’aux États-Unis et en Asie. Ce phénomène s’explique en grande partie par la baisse des importations réalisées par Gazprom, et donc par une demande en hausse constante. Et comme un problème ne vient jamais seul, cela a également pour effet d’augmenter les prix européens de l’électricité.

Les prix du gaz devraient donc continuer d’augmenter dans les mois à venir, et l’Angleterre annonce déjà une hausse de 12% en octobre 2021. Ce dont nous sommes sûrs, c’est que les réserves de gaz naturel continuent de diminuer autour du globe. Et pourtant, trois pays détiennent toujours plus de 50% des réserves mondiales :

  • la Russie (24,22%) ;
  • l’Iran (16,97%) ;
  • le Qatar (12,31%).

Ce qui est étonnant, c’est qu’il ne s’agit pas des principaux producteurs de gaz naturel. Ces derniers sont en réalité les États-Unis, la Russie, et pour finir nous retrouvons tout de même l’Iran. Mais la question que tout le monde se pose aujourd’hui est de savoir comment les pays producteurs vont faire monter ces tarifs, sans endommager la demande de gaz. Par ailleurs, certaines puissances mondiales comme la Chine ont les capacités de financer des nouvelles centrales à gaz. Cependant il est nécessaire de sécuriser l’arrivée du gaz en provenance de la Russie, ou par bateau en ce qui concerne les États-Unis et le Moyen-Orient.

Producteurs gaz naturel

Les 3 principaux producteurs de gaz naturel sont aujourd’hui la Russie, l’Iran et le Qatar.

Les producteurs ont tout de même réussi à augmenter leur production de gaz naturel, notamment le Qatar. Du côté de l’Amérique et de la Russie, la situation est plus compliquée et les puissances subissent une grosse pression de la part des investisseurs ainsi que des autres pays. On constate donc que la production de gaz bat de l’aile, avec des producteurs de moins en moins nombreux et des arguments politiques toujours plus contraignants.

La conséquence directe est l’augmentation de la facture énergétique des consommateurs. Ces derniers subissent de plein fouet cette hausse des prix, puisque les foyers se chauffant au gaz connaissent désormais une hausse de 5,5% sur le prix du gaz, d’après la Comission de Régulation de l’Énergie.

Ce qu’il faut retenir sur la hausse des prix du gaz :

  • une hausse de 5,3% au 1er août 2021 ;
  • une première augmentation de 10% en juillet ;
  • une forte hausse de la demande ;
  • une baisse de l’offre notamment à cause de l’approvisionnement russe ;
  • trois pays qui détiennent 50% des réserves mondiales de gaz.
Contrats de gaz à prix fixes : les offres
À lire aussiDécouvrir les contrats gaz à prix fixe sur le marché de l'énergie
Lire la suite

Partagez !

Engie

À lire aussi

Donnez votre opinion : commentez !