Energies E. Leclerc

La période actuelle n’est pas la meilleure qu’a pu traverser le marché de l’énergie en France. Grâce à la libéralisation du marché en 2007, de nombreux fournisseurs alternatifs ont pu proposer de l’énergie et se faire une clientèle. Ainsi, ils ont même pu envisager de proposer des offres différentes, telles que celles d’E.Leclerc Energie. Ceux-ci avaient même prévu d’introduire un prix de l’énergie dynamique indexé sur le marché de gros. Avec la période actuelle, le fournisseur alternatif a décidé de cesser de prendre de nouveaux clients et ne propose plus d’offres alternatives pour ses clients qui y sont toujours. Que risquent-ils ? Une coupure est-elle à prévoir ? Comment faire dans ces cas-là ?

Une coupure est-elle à prévoir pour les clients à partir du 15 octobre ?

E.Leclerc Energie invite ses clients actuels à résilier leur offre et à aller voir la concurrence. Telle est la politique choisie par le fournisseur alternatif, qui décide d’organiser l’exfiltration de sa clientèle pour limiter ses pertes. Maintenant que les raisons qui ont amené l’opérateur à en arriver là sont claires, comment faire lorsque l’on est client ? Déjà, il convient d’analyser les offres concurrentes ; avec une préférence pour les offres à tarification fixes. En cas de non-satisfaction, pas de panique : Jean Castex a annoncé des mesures récemment pour limiter l’inflation, ainsi qu’un rehaussement du chèque énergie.

En attendant, les clients récalcitrants font face à un réel danger de coupure. À partir du 15 octobre, E.Leclerc Energie cesse la fourniture d’électricité. Le Médiateur national de l’énergie mentionne également cette possibilité dans un communiqué paru le 23 septembre :  » Tous les clients E. Leclerc Énergies verront leur contrat prendre fin le 15 octobre et ils doivent avoir changé de fournisseur avant cette date. À défaut, la fourniture d’électricité pourra être interrompue ».

La grande crainte est que le délai entre deux souscriptions soit trop court pour certaines personnes ; en effet, cela peut prendre en 5 et 15 jours pour se faire raccorder et fournir en électricité par un fournisseur alternatif. Concernant EDF, les délais peuvent être plus courts, cela dépend de plusieurs paramètres. Il faut donc réellement prendre au sérieux la menace d’une coupure, et ne pas négliger de changer d’offre, ne serait-ce que par acquit de conscience. Pour rappel, les offres des autres fournisseurs d’énergie sont toujours disponibles.

En résumé, que risque le client du fournisseur alternatif E.Leclerc Energie ?

  • La coupure d’électricité peut se produire du fait de l’arrêt des services ;
  • Le délai fixé est au 15 octobre ;
  • Le client ets invité à aller se fournir chez d’autres opérateurs d’énergie ;
  • Le Médiateur National de l’énergie est au courant de cette situation et préconise de changer de fournisseur alternatif.
Comment changer de fournisseur d'énergie pour le gaz ou l'électricité ?
À lire aussiComment changer de fournisseur d'électricité ?
Lire la suite

Pourquoi le fournisseur alternatif E.Leclerc Energie cesse temporairement ses services ?

Pour commencer, il convient de rappeler quelques détails qui n’en sont pas. EDF est le producteur principal et majeur d’électricité en France. Les fournisseurs alternatifs se contentent, pour la plupart, d’acheter une partie de cette production puis de la revendre. Depuis la crise du Covid-19, l’énergie produite ne suffit plus car la baisse d’activité due au virus a entraîné une baisse de la production. Cette production mettant du temps à repartir, les manques sont comblés par l’utilisation de centrales à gaz. Malheureusement, le prix du gaz est également très élevé. Cela implique donc que les prix du marché de gros ont explosé.

Cela, en partie grâce à la politique menée par le gouvernement et son agence ARENH. Cette institution a permis de proposer des prix d’achat de l’électricité produite par EDF bien moins chère pour les fournisseurs. Ainsi, au vu de l’économie réalisée à l’achat, ils ont pu proposer aux clients des prix du kWh HT remisés pour attirer les usagers. C’était une des seules techniques possibles pour réduire le monopole d’EDF. E.Leclerc Energie s’y était engouffré, mais la situation fait que ce n’est plus tenable, selon eux, de continuer à proposer la formule de tarification dynamique.

Les clients d'E.Leclerc Energies ne peuvent plus souscrire à l'offre dynamique

Les clients d’E.Leclerc Energies ne peuvent plus souscrire à l’offre dynamique ni indexée

En réponse, E.Leclerc n’a pas choisi de proposer une nouvelle offre sur laquelle basculer. Certains de ses concurrents ont opté pour ce choix, en augmentant le tarif pour suivre le tarif indexé, ou bien en mettant fin aux offres à prix fixe. Ce n’est pas le cas d’E.Leclerc Energie qui a tout bonnement décidé d’offrir un chèque de 50€ aux clients qui s’en iraient. Et pour les autres, aucune alternative n’existe. Si bien qu’une coupure peut être possible.

En résumé, la situation du fournisseur alternatif est celle-ci car :

  • le prix du kWh HT est basé sur le prix d’achat chez EDF, pour une tarification indexée ;
  • la pandémie de Covid-19 a entraîné une chute de la production qui ne suffit plus ;
  • la compensation du manque d’électricité produite est faire par une centrale à gaz qui coûte très cher ;
  • le prix de gros sur le marché empêche une tarification dynamique viable.
Quel est le meilleur contrat d'électricité à prix fixe ?
À lire aussiLes contrats d'électricité à prix fixe
Lire la suite

Partagez !

Engie

À lire aussi

Donnez votre opinion : commentez !