EDF

EDF est le premier producteur et fournisseur d'électricité en France et en Europe. Mieux encore, l'entreprise est le deuxième producteur mondial. Dans ce ciel radieux débarque quelques nuages placés sous le signe de la réorganisation.
En effet, l'actualité récente met en exergue une possible réorganisation de la société détenue à 80% par l'État. Il y a d'abord eu le projet Hercule, dévoilé, annoncé et décrié ces derniers mois. Il y a désormais la rumeur d'une possible fusion entre EDF et Engie, les deux opérateurs historiques. De quoi s'agit-il précisément et quelles sont les conséquences et répercussions possibles ?

Le projet Hercule, la volonté de scinder EDF en deux entités distinctes

Bien que leader sur son marché, EDF ne vit pas une situation idéale. Le géant de l'électricité, en grande difficulté, a été sommé par l'État français, en 2019, de se ressaisir et se réorganiser. Ce projet interne, fortement poussé par l’Élysée, porte le nom mystérieux de “projet Hercule”. L'idée est simple, relancer la filière nucléaire et en assurer son financement en divisant en deux les activités du groupe :

  • EDF Bleu, qui reste public, concernant les activités nucléaires ;
  • EDF Vert, privatisé et coté en bourse, concernant les énergies renouvelables.
Activités EDF

Le projet Hercule vise à scinder EDF en deux, avec une partie pour le nucléaire et l'hydraulique, et une autre pour les énergies renouvelables.

Les fervents défenseurs de cette restructuration se font entendre. Ils estiment que ce projet Hercule permettra de remettre EDF sur le droit chemin, alors que l'entreprise est actuellement très endetté. Les chiffres parlent d'eux-mêmes, l'endettement net du groupe a atteint près de 40 milliards d'euros fin 2019. Cependant, la polémique enfle. Les détracteurs de cette réorganisation estiment que cette scission ne répondra pas du tout aux besoins financiers de la société. Ils dénoncent un démantèlement pur et simple. D'autres se réjouissent, arguant que des investisseurs privés vont pouvoir se hisser dans l'affaire.

Le PDG Jean-Bernard Lévy avait assuré que cette réorganisation des actifs était une demande d'Emmanuel Macron, le président de la République. Les mois sont passés et le projet Hercule n'a eu de cesse d'être reporté. En mai 2020, la CFE Énergies demandait même, via un communiqué, que ce projet Hercule soit “jeté aux oubliettes”, assurant qu'il n'avait plus de raison d'être et que couper l'activité d'EDF en deux allait contre l'identité même du groupe.

Aujourd'hui, le projet est en suspens, mais s'il voit le jour, il pourrait avoir des répercussions sur le portefeuille des Français. Ce plan ne devrait être activé que si le prix de l'électricité nucléaire, actuellement fixé à 42€ le kWh, est revu à la hausse. Les tarifs d'EDF pourraient donc changer. Il ne reste donc plus qu'à patienter.

Conversion des Watts en kilowatts kW et kilovoltampères kVA
À lire aussiWatts, ampères, kWh, kVa, mais qu'est-ce que c'est exactement ?
Lire la suite

Des voix se lèvent pour une fusion entre Engie et EDF

Comme EDF, le fournisseur Engie est incontestablement l'un des noms forts du marché. Il est le pendant d'EDF pour le gaz, dont il a été longtemps le fournisseur historique. Au-delà du projet Hercule, des voix se lèvent dans le monde de l'énergie et appellent à une fusion des deux réseaux. Syndicats et dirigeants semblent être favorables et réceptifs à cette idée.

Fusion EDF Engie

Dans le monde de l'énergie, des voix poussent pour une fusion d'Engie et EDF.

EDF et Engie pourraient, à terme, devenir une seule entité. Ce projet n'est pas spécialement avancé mais fait d'ores et déjà parler de lui. Le président de la commission de régulation de l'énergie, Jean-François Carenco, a indiqué que ce dossier n'est “ni mûr, ni mort“. Le secteur étant en pleine refonte, ce haut fonctionnaire fait partie de ceux qui poussent pour que RTE, qui appartient à EDF et GRT Gaz, qui appartient à Engie, s'unissent.

Si l'on en croit les informations de BFM Business, l'optimisme est de mise. Le patron de RTE, les syndicats des entreprises et la Caisse des Dépôts seraient tous favorables à ce mariage. En revanche, le PDG d'EDF serait plutôt sceptique, tout comme le secrétaire général de l’Élysée Alexis Kohler. C'est aussi le cas d'Engie, qui deviendrait minoritaire dans ce grand réseau. Enfin, le ministère de la Transition écologique et solidaire est “plutôt séduit par cette idée de création d'un grand réseau public“.

Affaire à suivre donc, mais ce projet pourrait bel et bien, à terme, voir le jour. Le marché de l'électricité se restructure et l'historique fournisseur EDF est en pleine réorganisation, avec notamment le projet Hercule en ligne de mire, et de potentielles fusions de prestige par la suite.

Tout savoir sur les avis clients d'Engie.
À lire aussiLes avis clients sur Engie
Lire la suite

Partagez !

Total Direct Energie

À lire aussi

Donnez votre opinion : commentez !

guest
3 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Legrand
Invité
Legrand

Les dettes pour les Français les benefs pour les actionnaires et les poubelles nucléaire pour les enfants

vVDB
Invité
vVDB

Peut être faire entrer Total pour avoir le grand acteur de l’énergie française.