Total Direct Energie

Fondée en 1924, Total est une entreprise française de gaz et de pétrole. Ce géant de l'industrie a, depuis quelques années déjà, entrepris une diversification de ses sources d'énergie. Producteur d'électricité, il est de plus en plus engagé dans l'électricité renouvelable. Solaire, éolien, hydraulique… L'entreprise de Patrick Pouyanné souhaite devenir une référence dans ces nouvelles sources d'énergie. C'est pour cela que le président du groupe Total souhaite changer le nom de son entreprise pour celui de “Total Énergies”, une décision annoncée le 9 février dernier. Quel impact aura alors cette nouvelle stratégie sur le groupe et sur ses clients ?

Total Énergies : un nouveau nom pour ne plus être associé seulement au pétrole

Le 9 février, lors de la présentation des résultats annuels du groupe Total, le président-directeur général a fait une annonce inattendue. Si les actionnaires de l'entreprise l'acceptent, le groupe pourrait bien changer de nom et devenir Total Énergies à partir du 28 mai prochain. Ce changement intervient au cours d'une stratégie qui vise à se positionner non plus comme un groupe pétrolier mais comme un groupe “multi-énergies”.
En effet, le géant français s'est déjà lancé depuis quelques années dans l'électricité, et le gaz représente également “près de la moitié de son portefeuille” comme l'expliquait Patrick Pouyanné sur BFM TV. Sa filiale Total Direct Énergie est en effet le troisième fournisseur d'électricité et de gaz en France. Toujours seulement catégorisé comme un groupe pétrolier, le président espère que ce changement de nom en Total Énergies pourra faire évoluer les représentations et asseoir ses nouvelles ambitions. D'ici à 2050, Patrick Pouyanné affirme en effet que Total ne sera un groupe pétrolier plus qu'à 20%.
patrick pouyanne TotalEnergies

Patrick Pouyanné, le président-directeur général de Total, a annoncé vouloir changer le nom du groupe le 9 février dernier.

Cette ambition de se positionner comme un groupe “multi-énergies” est certainement nécessaire pour la marque. En effet, avec de nouvelles problématiques liées à la préservation de l'environnement, de plus en plus d'entreprises choisissent de favoriser la transition énergétique. Ces nouvelles problématiques peuvent se matérialiser par exemple par la recrudescence de véhicules électriques ou la chute du trafic aérien. Se dissocier du pétrole, une énergie fossile et très polluante, est donc une ambition qui s'inscrit dans la logique d'évolution du groupe.
Cette stratégie devrait certainement être payante, le secteur du pétrole traversant actuellement une crise majeure qui s'annonce durable. Total a annoncé avoir subi des pertes se portant à 7,2 milliards d'euros en 2020, alors qu'il avait connu un bénéfice de 11,2 milliards d'euros en 2019. La crise de la Covid-19 et celle du pétrole ont été fort préjudiciables pour l'entreprise.

Atteindre la neutralité carbone en 2050, le nouveau défi de Total Énergies

Ce changement de nom implique forcément une diversification de l'offre de Total, bientôt Total Énergies. Si le groupe va continuer à produire et distribuer du gaz et du pétrole, il compte miser énormément sur l'électricité, et notamment l'électricité verte. En 2050, l'entreprise souhaite que l'électricité soit son activité dominante. Cela implique donc de produire et de distribuer de nouvelles énergies, comme l'énergie solaire, éolienne ou encore hydraulique.

TotalEnergies panneaux photovoltaiques

Total est le leader du développement solaire en France.

Le groupe Total s'est déjà lancé dans l'énergie solaire, et pas seulement à moitié. Avec sa filiale renouvelable Total Quadran, le géant a participé à la 9ème période de l'appel d'offres CRE 4. Il a ainsi remporté 50 mégawatts de projets solaires et affirme donc sa position de leader sur le développement solaire en France. Cet appel d'offres confirme également le réel engagement du groupe en faveur des énergies renouvelables.
Quid des clients dans cette nouvelle stratégie ? Le futur Total Énergies ne prévoit pas de gros changements vis-à-vis de ses consommateurs, si ce n'est que ses offres seront évidemment de plus en plus vertes. Preuve de son engagement, l'investissement de 2 milliards de dollars injecté dans les énergies renouvelables en 2020. La future transformation du groupe n'inclut pour l'instant aucune association avec d'autres grands groupes.

Partagez !

Total Direct Energie

À lire aussi

Donnez votre opinion : commentez !

guest
1 Commentaire
Inline Feedbacks
View all comments
Maya
Invité
Maya

Je viens de résilier avec total direct énergie ils sont incapable de régulariser une erreur de surfacturation malgré l’envoi de tout les documents nécessaires demandés depuis maintenant 7 mois pour 980€.

Chaque appels téléphoniques ou mail envoyé, Les conseillers me disent qu’ils vont transmettre le dossier Au service concerné après aucune réponse

Ils ont aucune personne physique en France en cas de conflit comme mon cas les conseillers sont basés à l’étranger qui connaissent même pas la France et qui sont incapable de répondre à mes attentes
En fin je suis déçu de leurs services comme client pro
Vive EDF pour l’électricité
Engie pour le gaz