L’essentiel à savoir sur la perte des chèques énergie

Lorsqu’un consommateur n’a pas son chèque énergie, il faut distinguer deux cas de figure :

La non-reception de son chèque énergie.

La perte ou le vol du chèque énergie.

À noter que, avant de déclarer son chèque énergie perdu ou non-reçu, il faut :

Vérifier son éligibilité à ce dispositif.

Consulter le calendrier d’envoi des chèques énergie en fonction des régions.

Le chèque énergie se présente comme une aide de l’État français permettant aux plus démunis de payer leurs factures d'énergie. En effet, ce chèque s’avère envoyé automatiquement à tous les foyers bénéficiaires à la suite du transfert des dossiers de la part des impôts.

Autrement dit, cette aide sociale est attribuée sous conditions de ressources, et doit logiquement arriver chez les consommateurs chaque année. En revanche, les délais peuvent parfois être rallongés selon la situation actuelle du pays. Durant certaines périodes, les services postaux peuvent être fortement surchargés, comme notamment pendant le premier confinement de 2020.

La marche à suivre face à un chèque énergie perdu

Les consommateurs ayant perdu leur chèque énergie peuvent suivre la procédure pour le signaler.

Par contre, certains usagers reçoivent simplement pas leur chèque énergie ou bien le considèrent comme perdu pour diverses raisons. Dans ce cas, plusieurs solutions se présentent aux consommateurs. La plupart du temps, un recours doit s’effectuer auprès de l’entité en charge de l’envoi des chèques énergie. Par ailleurs, un test d’éligibilité peut potentiellement s’avérer nécessaire. Alors, que faire en cas de non-réception ou perte du chèque énergie ?

Que faire en cas de perte ou non-réception du chèque énergie ?

En principe, les bénéficiaires du chèque énergie le reçoivent directement dans leur boîte aux lettres, sans avoir à effectuer une quelconque démarche. En effet, c’est l’administration des impôts qui transmet les informations sur les ressources de chaque foyer en France. Par la suite, le Ministère de la Transition Énergétique s’occupe de transmettre le chèque à tous les consommateurs disposant de faibles revenus. Les conditions sont établies par la même entité qui s’occupe d’envoyer l’aide.

Par contre, l’erreur est humaine et il se peut que le chèque énergie n’arrive jamais à bon port pour une raison ou une autre. Dans cette situation particulière, les usagers peuvent opter pour différentes solutions en cas de non-réception de leur aide. Enfin, en cas de perte, certains recours peuvent également être faits auprès du Ministère dédié au chèque énergie.

Joindre l’assistance en ligne pour signaler un chèque énergie perdu ou non-reçu

En cas de perte ou non-réception du chèque énergie, les consommateurs peuvent contacter l'assistance en ligne mise en place par le gouvernement. Dans les faits, il s’agit simplement de remplir un formulaire de contact directement depuis le site internet du chèque énergie. Pour ce faire, la procédure à suivre est relativement simple :

naviguer vers le site internet du chèque énergie ;

sélectionner l’onglet “Informations” sur la page d'accueil ;

cliquer sur “Assistance” ;

remplir le formulaire de contact avec toutes les informations nécessaires : numéro fiscal, adresse, objet de la demande.

Le formulaire propose d’ailleurs un motif bien précis pour cette situation particulière : “Contestation – Non réception” ou alors “Déclaration perdu/volé” en cas de perte du chèque énergie. Afin de bénéficier d’un traitement le plus rapide possible, il est conseillé de renseigner un maximum de champs requis dans le formulaire de contact. Ainsi, même les cases notées comme “facultatives” peuvent être remplies, telles que le numéro fiscal de référence, afin que la demande soit traitée plus rapidement.

Chèque énergie perdu ou non-reçu : joindre le service client par téléphone

La deuxième alternative permettant aux usagers de signaler la perte ou la non-réception de leur chèque énergie, est de joindre le service client par téléphone. Un numéro de téléphone s’avère en effet mis à la disposition des consommateurs ayant perdu leur chèque énergie ou alors ceux ne l’ayant pas reçu pour une raison quelconque.

Ainsi, il est conseillé de contacter le service client de cette aide gouvernementale lorsqu’une demande en ligne a été effectuée dans un premier temps. Parfois, aucune réponse est apportée : après 7 jours sans nouvelles de la part de l’assistance en ligne du chèque énergie, les usagers peuvent alors joindre le service client téléphonique.

Signaler la perte de son chèque énergie

Il existe un numéro à joindre pour signaler la perte ou la non-réception de son chèque énergie.

Pour ce faire, rien de plus simple :

composer le numéro vert 0 805 204 805 ;

les conseillers sont joignables du lundi au vendredi de 8h du matin à 20h le soir ;

effectuer une réclamation pour vol de chèque énergie ou une demande en cas de non-réception de l’aide ;

une réponse est apportée immédiatement par le conseiller au bout du fil s’il n’y a pas de problèmes relatifs au dossier.

En outre, il convient de bien préparer les informations, au même titre que pour une demande effectuée directement en ligne. De ce fait, les bénéficiaires peuvent mettre de côté les documents et coordonnées suivantes :

numéro fiscal de référence, ou un avis d’imposition à jour ;

nom, prénoms, adresse postale et numéro de téléphone ;

éventuellement le numéro du dossier de chèque énergie ainsi que le numéro de la demande d’assistance effectuée en ligne le cas échéant.

Conseils de MaPetiteEnergie

Selon l’heure, le centre d’appel du service client dédié au chèque énergie peut être plus ou moins chargé. Afin de ne pas attendre de longues minutes avant de pouvoir contacter un conseiller, il convient donc de privilégier certaines plages horaires. Ainsi, il convient mieux d’appeler :

  • de 8 à 9 h le matin ;
  • à partir de 17h jusqu’à la fermeture du service à 20h.

Déclarer la perte ou le vol du chèque énergie via l’outil dédié

En dernier recours, en cas uniquement de perte ou de vol du chèque énergie, les usagers peuvent se rendre sur l’onglet dédié via le site internet. En revanche, il convient de garder à l’esprit que cette option n’est réservée qu’aux consommateurs ayant la certitude de s’être fait volé ou d’avoir perdu leur chèque.

Avant de pouvoir faire quoi que ce soit, les bénéficiaires peuvent, dans un premier temps, préparer leur avis d’imposition afin de :

visiter le site internet du chèque énergie ;

se rendre sur l’onglet “Informations” et sélectionner l’option “Déclarer perdu/volé” ;

à l’aide de l’avis d’imposition de l’année en cours, renseigner l’année de référence du chèque énergie ;

indiquer le numéro fiscal de référence et introduire les numéros ou lettres du CAPTCHA.

Une fois la déclaration de perte ou de vol envoyée, un recours est ouvert par l’entité en charge du chèque énergie. Après une analyse brève du dossier, le Ministère de la Transition Énergétique décide de renvoyer l’aide ou non si les motifs du vol ou de la perte ne sont pas considérés comme valides.

Afin de ne pas reproduire la même erreur les années d’après, il est conseillé d’opter pour la déduction automatique du chèque énergie sur les factures d'énergie. De cette manière, aucune crainte de le perdre ou de se le faire voler à nouveau, étant donné que l’aide est dématérialisée et appliquée automatiquement tous les ans. En outre, cela libère les bénéficiaires de la démarche d’envoyer leur chèque énergie à leur opérateur énergétique.

La prime coup de pouce économies d'énergie : comment en bénéficier ?
À lire aussiTout savoir au sujet de la prime coup de pouce énergie
Lire la suite

Chèque énergie : conditions d'éligibilité et date d'envoi

Bien que la plupart du temps les usagers soient bien bénéficiaires, certains peuvent penser l’être alors que leur situation fiscale ne justifie pas la réception du chèque énergie. Cela peut notamment arriver lorsqu’un changement récent de situation professionnelle s’est opéré.

Par ailleurs, les chèques énergie ne sont pas tous envoyés à la même date dans toutes les régions de France. De ce fait, il existe un calendrier d’envoi spécifique selon les régions et les départements. La plupart du temps, il peut simplement s’agir d’un délai rallongé, comme cela a pu arriver avec la crise sanitaire liée à la Covid-19. Ainsi, avant de demander de l’assistance ou faire une déclaration de perte, il convient de vérifier son éligibilité et le calendrier d’envoi des chèques.

Vérifier son éligibilité au chèque énergie avant de faire une réclamation

En principe, les consommateurs d’électricité et/ou de gaz n’ont rien à faire pour obtenir leur chèque énergie. L’envoi se fait automatiquement tous les ans, environ à la même période pour tous les bénéficiaires. Afin de déterminer l’éligibilité des consommateurs, le Ministère de la Transition Écologique fait simplement appel aux services des impôts pour avoir les avis d’impositions de chacun. Sur cette base, et à partir du référentiel établi par l’entité en charge des envois du chèque énergie, l’aide s’avère attribuée à tous les ménages rencontrant des difficultés pour payer leurs factures d'énergie.

Ainsi, il se peut que la raison pour laquelle aucun chèque énergie n’arrive dans la boîte-aux-lettres soit simplement liée à de trop grands revenus. En effet, il suffit parfois d’un ou deux euros pour dépasser la limite des conditions de ressources. À ce titre, les consommateurs peuvent vérifier leur éligibilité par le biais du site internet du chèque énergie. Le gouvernement met effectivement en place une fonctionnalité permettant de vérifier son éligibilité grâce au numéro fiscal de référence.

Pour vérifier l’éligibilité à partir du site internet dédié, voici la marche à suivre :

se rendre sur le site internet dédié au chèque énergie ;

cliquer sur l’onglet “Bénéficiaire” et choisir l’option “Vérifier mon éligibilité” ;

lire les informations indiquées sur la page, la date d’envoi de l’année en cours peut notamment être indiquée ;

introduire le numéro fiscal de référence.

Il s’avère ensuite possible de vérifier son éligibilité grâce au numéro fiscal de référence. Pour rappel, pour bénéficier chèque énergie, le revenu fiscal de référence du foyer ne doit pas dépasser les 10 700€ par unité de consommation. Une unité de consommation correspond à une personne seule, en sachant qu'une deuxième personne dans le foyer compte pour 0,5 unité de consommation.

Mieux vaut-il s'équiper avec l'électricité ou le gaz ?
À lire aussiComment réduire sa consommation d'énergie ?
Lire la suite

Consulter le calendrier d’envoi des chèques énergie

En cas de non-réception du chèque énergie, la première des choses à faire peut être de vérifier le calendrier d’envoi des chèques énergie. Encore une fois, ce calendrier est disponible à la consultation et en téléchargement depuis le site du Ministère de la Transition Énergétique.

Les consommateurs peuvent donc le consulter librement via le lien proposé dans la rubrique “Bénéficiaire”. En effet, il convient de garder en tête que l’envoi du chèque énergie ne se fait pas toujours au même moment, cela dépend des régions et des départements. Cependant, la plupart du temps, les aides sont fournies au printemps, sur une période pouvant s’étaler de début mars à fin mai.

Consulter le calendrier d'envoi des chèques énergie

Avant de signaler la non-réception de son chèque énergie, il convient de consulter le calendrier d'envoi.

Voici comment accéder au calendrier d’envoi des chèques énergie :

aller sur le site internet des chèques énergie ;

sélectionner la rubrique “Bénéficiaire” et choisir l’option “Calendrier d’envoi” ;

le lien redirige les internautes vers un document PDF pouvant être téléchargé ou consulté simplement ;

les dates sont précisées par région ainsi que par département.

Cet article vous a-t-il été utile ?
Oui
Non
100 % des lecteurs ont trouvé cet article utile
4 votes

-20% sur l'électricité et le gaz !

Plus vous serez nombreux, plus l'offre d'énergie négociée sera competitive pour des économies garanties !

Je cherche

Suivant

Les bons plans du moment

TotalEnergies Offre
Ovo Energy Electricité
Total Direct Energie
Total Direct Energie