L'essentiel à savoir sur le coefficient de foisonnement électrique

Le coefficient de foisonnement permet de déterminer la puissance électrique maximale demandée au pic de la consommation énergétique d’un logement. Il donne ainsi une indication pour choisir une puissance de compteur suffisante à la souscription d'un nouveau contrat.

Que faut-il retenir sur le coefficient de foisonnement électrique ?

Un logement dispose d'un coefficient de foisonnement inférieur ou égal à 1 ;

Chaque appareil dispose d'un coefficient de foisonnement particulier ;

Un calcul, à partir du coefficient de foisonnement, permet d'établir la puissance à souscrire.

Comprendre la puissance électrique de son logement est primordial afin d’effectuer les bons raccordements et les bons choix d’équipements. Si l’électricien est le premier à pouvoir aider dans cette démarche de compréhension, l’acquisition de certaines notions électriques peut faciliter cela. Parmi les critères premiers pour comprendre le fonctionnement de son circuit électrique, le client peut notamment se retrouver confronté au coefficient de foisonnement.

Ce dernier se calcule, grâce à des indices précis, et permet par exemple de bien choisir la puissance de son compteur. Cette notion, peut-être intimidante au premier abord, s’explique toutefois facilement. Comment calculer son coefficient de foisonnement ? À quoi sert ce calcul ? Comment l’utiliser, une fois effectué, pour optimiser son circuit électrique ?

Coefficient de foisonnement : explications, calculs et normes

Le coefficient de foisonnement électrique se retrouve dans plusieurs formules, permettant de calculer différents aspects d’un système énergétique. Qu’est-ce que c’est, exactement, ce coefficient ? Comment l’utiliser et, surtout, comment le calculer ? Les réponses à ses questions suivent, comme nombreux procédés scientifiques, des normes régulées, que le consommateur se doit de connaître pour appliquer efficacement le coefficient.

De plus, une connaissance technique de son installation énergétique est nécessaire pour bien comprendre l’intérêt de ce coefficient. C’est pour cela que l’électricien, en règle générale, s’occupe de déterminer les tableaux de foisonnement énergétique. Une fois établi, cela facilite alors le choix de sa puissance de compteur.

Qu'est-ce que le coefficient de foisonnement électrique ?

Le coefficient de foisonnement électrique permet de mieux évaluer la consommation du domicile.

Qu’est-ce que le foisonnement en électricité ?

Le concept peut paraître abstrait, pourtant il se résume simplement. De nombreux appareils électriques sont en marche dans un logement ; tous, néanmoins, ne fonctionnent pas au même moment, et ne demandent alors pas le même apport énergétique. Simple exemple : la consommation des réfrigérateurs, par exemple, s'effectue en continu, quand les plaques de cuisson électrique ont une demande d’énergie soudaine à l’utilisation, qui disparaît totalement une fois que l'opération est finie. Les différents appareils du logement, de plus, n’ont pas forcément tous la même demande énergétique à pleine puissance. Tous ces critères font varier la demande réelle d’électricité dans le domicile.

Comment estimer, dans ce cas, la puissance électrique nécessaire à tout instant dans le domicile ? L’ensemble de la consommation électrique est coefficienté, par appareils, par utilisations, afin d’estimer la demande réelle d’électricité de ses appareils. En effet, le coefficient de foisonnement permet de calculer, concrètement, le courant électrique circulant dans le logement. Une fois cette demande énergétique réelle calculée, le client peut alors demander à son nouveau fournisseur d’électricité un abonnement avec une puissance adaptée.

Consommation d'électricité en France
À lire aussiQuelle est la consommation moyenne d'électricité en France ?
Lire la suite

Comment calculer le coefficient de foisonnement électrique ?

Le coefficient de foisonnement se calcule, finalement, assez facilement. La formule elle-même est loin d’être compliquée — elle demande simplement une connaissance pointue de son utilisation d’énergie. De même, elle nécessite d’avoir connaissance des demandes énergétiques de ses appareils. À savoir : en règle générale, le coefficient de foisonnement est estimé de 0,7 à 0,8 dans les logements d’habitation. Il est alors possible d’appliquer ce coefficient de foisonnement au total de la demande électrique de son logement pour connaître la puissance de compteur nécessaire.

Voici les différentes étapes à suivre afin d’estimer simplement sa consommation électrique réelle grâce au coefficient de foisonnement.

L’utilisateur liste tous ses appareils électriques ainsi que leur puissance énergétique, référencée notamment sur l'étiquette énergie.

Les plages horaires durant lesquelles chaque appareil est utilisé sont consignées.

Il faut alors additionner, pour chaque horaire, la puissance énergétique maximale nécessaire.

La puissance souscrite est alors le total de la somme des puissances, soustraite au pourcentage dû au coefficient de foisonnement. À titre d'information, si l'appareil fonctionne en continu, son foisonnement est de 100%, et son coefficient de foisonnement se fixe à 1.

Valeurs moyennes et normes principales du coefficient de foisonnement

Si la norme pour un logement d’habitation est fixée entre 0,7 et 0,8, le coefficient de foisonnement peut toutefois baisser ou augmenter selon l’utilisation de l’appareil. Il sera toutefois toujours inférieur ou égal à 1. Deux normes françaises peuvent être utilisées comme base pour ce coefficient : la norme NF C 63-410 et la NF C 14-100. Ces normes donnent une indication, elles ne sont pas ancrées dans le marbre car le coefficient peut être ajusté selon la demande réelle constatée par l’électricien. Le coefficient peut alors varier :

selon l’utilisation de l’appareil ;

s’il y a des cercles d’inertie entraînant une non-simultanéité des puissances ;

si l’appareil possède un automate, auquel cas le coefficient peut descendre jusqu’à 0,3.

Les éléments variables du coefficient de foisonnement

Le coefficient de foisonnement électrique peut varier selon certains éléments.

En suivant la norme NF C 63-410, par exemple, les coefficients suivants peuvent s’appliquer :

Les coefficients de foisonnement selon la norme NF C 63-410

L’utilisation des appareils Le coefficient de foisonnement appliqué
Force motrice 0,9
Éclairage 0,6
Chauffage 0,6
Prises de courant 0,6
Quel chauffage électrique choisir pour plus d'économies ?
À lire aussiChoisir un chauffage électrique économique ?
Lire la suite

Pourquoi connaître son coefficient de foisonnement électrique ?

Cette démarche, finalement fastidieuse car nécessitant de connaître parfaitement ses habitudes énergétiques et la demande de puissance de ses appareils, a toutefois de nombreux atouts. Connaître son coefficient de foisonnement permet, d’une part, d’opter pour la puissance de compteur adaptée à son utilisation. Cela garantit, notamment, une facture au plus près de sa consommation réelle.

De plus, si le consommateur souhaite remplacer ou installer un gros appareil électrique chez soi, tel que le chauffage ou la chaudière, ce calcul sera primordial afin de s’assurer que l’apport énergétique en place est suffisant si le nouvel élément s’y ajoute. Quels sont donc tous les atouts de cette connaissance énergétique ? Comment bien choisir sa puissance de compteur et, surtout, réduire sa consommation pour de plus grandes économies ?

Choisir sa puissance de compteur via les différents coefficients électriques

Il y a, en réalité, de nombreux moyens de calculer efficacement et choisir ainsi sa puissance de compteur électrique. Plusieurs coefficients ont en effet été réfléchis afin d’affiner le calcul et d’arriver à l’estimation la plus juste. Le coefficient de foisonnement fait ainsi partie des trois outils utilisés. Ce sont, dans le jargon, des facteurs de correction. La puissance souscrite doit être au plus proche de la puissance appelée.

Cette puissance appelée se calcule en soumettant la puissance installée à tous ces facteurs de correction. Plus concrètement, il faut imaginer la puissance installée comme la somme de toutes les puissances des appareils de l’habitation. Le consommateur sait, toutefois, que ses appareils ne fonctionnent pas tous à la même puissance, ni forcément en simultané. Ces puissances sont alors soumises à de multiples variations, qui, après calculs, permettent d’atteindre la puissance appelée.

Facteurs de correction du coefficient de foisonnement électrique

Certains facteurs de correction existent à l'égard du coefficient de foisonnement électrique.

Quels sont les trois facteurs de correction à prendre en compte ?

Le facteur d’utilisation (ku), s’appliquant à chaque récepteur et permettant de déterminer le taux réel de puissance utilisée contre la puissance nominale utilisée ;

Le coefficient de foisonnement (ks), permettant donc de calculer les puissances énergétiques appelées en simultané ;

Le facteur d'extension ou de réserve (ke/kr), un facteur s’appliquant uniquement afin d’estimer les modifications et agrandissements d’une installation sans toucher celle préexistante.

Le coefficient de foisonnement individuel de ses appareils

Pour aller plus loin dans le calcul de sa puissance électrique grâce à son coefficient de foisonnement, le consommateur peut préciser au possible son tableau. Pour calculer sa puissance, en effet, il faut annoter les puissances de chaque appareil et calculer l’ensemble avec le coefficient du logement, de 80%. Il est toutefois possible d’assigner spécifiquement le coefficient de foisonnement de chacun des appareils, selon leur type d’utilisation habituel. Cela permet d’affiner la demande réelle d’électricité et donc de se rapprocher plus encore d’une offre énergétique parfaitement adaptée à ses usages.

Les coefficients de foisonnement s’appliquent facilement aux différents appareils. Une règle simple est à retenir : si l’appareil fonctionne en continu, son coefficient de foisonnement est de 1, ou 100%. Ce sera le cas, par exemple, pour la puissance énergétique des réfrigérateurs. Au contraire, la consommation des machines à laver implique une demande énergétique puissante mais brève, soit simplement le temps du fonctionnement, selon les étapes envisagées : lavage, rinçage, essorage, voire séchage, etc. Leur coefficient de foisonnement sera alors plus bas, par exemple à 0,6. Il est toutefois difficile d’estimer soi-même le coefficient de son appareil et le recours à un professionnel est obligatoire, si le client ne possède pas les compétences énergétiques nécessaires.

Connaître la conso d'énergie d'un chauffage
À lire aussiQuelle est la consommation d'énergie moyenne d'un chauffage ?
Lire la suite

Optimiser sa consommation grâce au calcul du coefficient de foisonnement

En effectuant son calcul de foisonnement, le client réalise notamment toutes ses habitudes de consommation électrique. Il a un regard alors plus avisé sur les utilisations simultanées d’énergie, les grosses consommations, les pics énergétiques, etc. De nombreuses propositions sur le marché énergétique permettent ensuite au consommateur de mettre à profit les connaissances gagnées. Une d’elles, par exemple, est le recours à un contrat d’électricité avec heures pleines et heures creuses.

Grâce aux innovations techniques sur la majorité des appareils, avec les lancements en différé par exemple, la planification de l’utilisation des énergies du logement est, dans une certaine mesure, rendue possible. Les plus grosses consommations, comme le lave-linge ou le lave-vaisselle, font un pic de demande énergétique. Il est possible de les regrouper, afin que le pic énergétique du logement survienne sur les tarifs de nuit.

Conseils de MaPetiteEnergie

Cette optimisation va encore plus loin grâce à la montée en gamme de nombreux réseaux électriques. Ces derniers peuvent en effet bénéficier d’une intelligence spécifique, permettant notamment la mesure précise des consommations et des demandes d’énergie. Avec l’aide, alors, des compteurs intelligents, comme les compteurs Linky, le consommateur repousse les limites de l’optimisation énergétique de son domicile.

Cet article vous a-t-il été utile ?
Oui
Non
80 % des lecteurs ont trouvé cet article utile
5 votes

-20% sur l'électricité et le gaz !

Plus vous serez nombreux, plus l'offre d'énergie négociée sera competitive pour des économies garanties !

Je cherche

Suivant

Les bons plans du moment

TotalEnergies Offre
Ovo Energy Electricité

Comment améliorer sa consommation électrique pour optimiser son coefficient de foisonnement ?

Total Direct Energie
Total Direct Energie