L'essentiel sur la compensation carbone

La compensation carbone est une méthode permettant de favoriser une dynamique propice à l'écoresponsabilité. Par son biais, la consommation des adhérents aux offres de gaz ou électricité peut servir à financer des projets à visée écologique. Quelles sont les méthodes pour ce faire ?

Les éléments à retenir au sujet de la compensation carbone sont :

les crédits carbones générés par la consommation servent à financer des projets ;

ceux-ci permettent de compenser la pollution générée par le consommateur ;

le projet est moins pérenne que la consommation d'énergies renouvelable.

La compensation carbone désigne l’acte consistant à contrebalancer les effets néfastes des émissions de gaz à effet de serre sur la planète. En effet, dans une démarche de transition énergétique, et surtout de réduction des conséquences du réchauffement climatique, de nombreuses grandes firmes se portent volontaires pour compenser leurs émissions de CO2. En réalité, la démarche de compensation carbone peut désigner de nombreuses actions.

Pour ce qui est du secteur de l’énergie, les opérateurs énergétiques l’utilisent pour signifier aux consommateurs que leurs offres d’énergie, souvent gaz, s’avèrent compensées par l’achat de crédits carbone. Autrement dit, de nombreux fournisseurs de gaz naturel se dédouanent de leur influence néfaste sur l’écologie par l’achat de crédits carbone permettant de financer des projets en lien avec l’écologie. Alors, qu’est-ce qu’implique réellement la compensation carbone dans les contrats de gaz et d’électricité ? Retour sur le fonctionnement et sur les différents acteurs du marché adhérant à cet usage.

Fonctionnement et limites des offres d’énergie compensées carbone

Aujourd’hui, l’écologie prend beaucoup de place dans la société française. De ce fait, la tendance parmi les consommateurs est plutôt tournée vers la transition énergétique. Afin de correspondre aux attentes de leurs clients et surtout se donner une image davantage positive, de plus en plus de fournisseurs de gaz naturel se mettent à l’achat de crédits carbone.

Pour les offres d’électricité, cela s’avère relativement plus rare, puisque la production d’énergie est moins importante en termes d’émissions de CO2. Ainsi, comment fonctionne le système de compensation carbone sur les offres d’énergie ? Retour sur les mécanismes et sur les effets réels de l’achat de crédits carbone par les opérateurs d’énergie.

La compensation carbone dans les offres des fournisseurs

La compensation carbone annihile, sur le papier, l'effet nocif de la consommation.

Comment fonctionne la compensation carbone pour le gaz et l’électricité ?

Cela n’est pas une surprise, l’extraction du gaz naturel et sa consommation constituent un réel danger pour la santé de la Terre. Les émissions de CO2 se transforment en gaz à effet de serre et participent fortement au réchauffement climatique. Afin de pallier les effets néfastes et surtout de s’insérer dans une démarche écologique, de nombreux fournisseurs d’énergie se lancent donc dans la compensation carbone. Qu’est-ce que cela signifie réellement ?

La compensation carbone consiste à convertir la consommation de gaz naturel des clients en crédits carbone. Ces crédits peuvent servir de monnaie par la suite pour financer des projets en rapport avec l’écologie et la transition énergétique. Par exemple, le fournisseur Butagaz a notamment financé deux projets avec l’achat de crédits carbone :

la protection de la forêt au Zimbabwe en luttant contre la déforestation ;

promouvoir l’accès à l'électricité renouvelable en Inde afin de réduire l’utilisation du charbon au maximum.

En réalité, les projets peuvent véritablement varier d’un fournisseur d’énergie à l’autre. Ce qu’il faut retenir, c’est qu’en règle générale les projets financés ont toujours un rapport avec la protection de la planète et de l’environnement. C’est de cette manière que la compensation carbone opère : des émissions de CO2 dues au gaz naturel sont autorisées sous condition d'un financement d’un projet participant à leur réduction par la suite.

Les offres de gaz naturel compensées carbone s’avèrent d’ailleurs généralement un peu plus chères. Les consommateurs paient, de fait, un peu plus cher pour avoir la garantie que leur consommation d’énergie est responsable d’un point de vue écologique.

Réduire la consommation d'énergie : gaz ou électricité.
À lire aussiComment réduire sa consommation énergétique ?
Lire la suite

Compensation carbone électricité ou compensation carbone gaz naturel ?

Globalement, les fournisseurs d’énergie pratiquant la compensation carbone le font sur les offres de gaz naturel. En France, le marché de l’électricité s’avère fortement dominé par le nucléaire, une énergie dangereuse, mais qui ne produit pas réellement de gaz à effet de serre.

Certains acteurs de l’énergie disposent cependant de contrats d’électricité neutres en carbone ou alors compensés carbone. Généralement, le fonctionnement reste le même que pour la compensation des émissions du gaz naturel.

Actuellement, voici les opérateurs énergétiques proposant des offres d’électricité neutres ou compensées carbone :

Exemples de fournisseurs électriques proposant la compensation carbone
Vattenfall Offre d’électricité neutre en carbone
Sowee Électricité + gaz compensés par l’achat de crédits carbone
Fournisseurs et compensation carbone ou neutre

Quels fournisseurs proposent des offres neutres ou compensées en carbone ?

À l’heure actuelle, ces deux fournisseurs d’énergie se présentent comme les seuls proposant des offres d’électricité compensées carbone. Bien que cela paraisse peu, cela s’explique en réalité par le fait que les autres opérateurs énergétiques proposent, pour la plupart, des contrats d’électricité verte, donc renouvelable.

Pour ce qui concerne le gaz naturel, les acteurs pratiquant la compensation carbone sont plus nombreux :

Fournisseurs de gaz appliquant la compensation carbone
EDF Avantage Gaz Durable – 100% des émissions de gaz compensées
Iberdrola DIGIGAZ – 100% des consommations des clients compensées en crédits carbone
Eni Astucio Planète – compensation carbone à 100%
Butagaz Gaz naturel indexé 1 an + offre fixe – 100% des émissions CO2 sont compensées
Ohm Énergie Compensation carbone à 100% en option payante

En somme, les fournisseurs de gaz naturel sont donc plus nombreux à proposer la compensation carbone. De nouveau, cela trouve son explication dans le fait que le gaz naturel produise, en règle générale, beaucoup plus de gaz à effet de serre. Compenser les consommations apparaît donc comme davantage pertinent.

Conseils de MaPetiteEnergie

Aujourd’hui, de nombreux opérateurs énergétiques proposent des offres de gaz vert. Encore mieux que la compensation carbone, les contrats verts permettent d’encourager la transition énergétique en injectant du biogaz sur le réseau national.

Quels sont les avantages d’une offre d’énergie avec compensation carbone ?

La compensation carbone permet d’entrevoir de nombreux effets positifs, notamment en termes d’avancées sur la protection de l’environnement. Les fournisseurs de gaz naturel remettent la balance des émissions de CO2 de leurs abonnés à zéro par le financement de projets positifs pour la planète. Vu dans sa globalité, l’achat de crédit carbone peut se considérer comme une démarche très positive et foncièrement avantageuse, aussi bien pour les abonnés que pour les opérateurs énergétiques.

Selon l’opérateur énergétique, les projets financés par l’achat de crédits carbone peuvent beaucoup varier, même s’ils ont tous deux points communs indéniables : l’écologie et l’énergie renouvelable. Ainsi, voici des exemples de projets mis en avant par les principaux fournisseurs de gaz compensé carbone en France :

Eni : travaux d’aménagement en Thaïlande pour une grande décharge à ciel ouvert afin d’en capter les émanations de méthane et ainsi éviter leur propagation dans l’air ;

EDF : développement d’un nouveau mode de production de l’électricité à partir des déchets agricoles, tels que les tiges de maïs, résidus de bois et enveloppes des graines de riz en Chine.

La plupart du temps, les projets compensation carbone accompagnés par l’ONU prennent place dans les pays en développement. Néanmoins, il arrive également que certains projets puissent être financés à l’échelle locale, notamment pour ce qui concerne l’énergie renouvelable. En tant que consommateur, la souscription à une offre 100% compensée carbone permet donc de participer à des projets d’envergure, certifiant un avenir plus écologique, avec moins d’émissions de CO2.

Cheque energie
À lire aussiUtilité des chèques énergie
Lire la suite

Compensation carbone : quels inconvénients sont reconnus ?

Bien que les offres de gaz et d’électricité neutres ou compensées carbone permettent de consommer de manière plus responsable, le côté positif ne concerne finalement que les consommateurs. Pour ce qui est des opérateurs énergétiques qui commercialisent ces offres, la compensation carbone se présente bien souvent comme un moyen de dissimuler une production d’énergie très nocive pour la planète. D’ailleurs, les fournisseurs de gaz proposant de tels contrats se trouvent bien souvent être des acteurs majeurs dans la production d’énergie fossile.

De ce fait, EDF, le fournisseur d’énergie historique, se présente comme un des plus grands producteurs d’énergie nucléaire et d’électricité à base de charbon. En outre, cet opérateur énergétique se présente également comme un grand extracteur de gaz naturel. Dans les faits, commercialiser une offre compensée carbone ne limite pas toutes ses activités douteuses pour l’environnement. Autrement dit, la compensation carbone se présente comme un moyen de cacher un problème bien plus grand.

La compensation carbone dispose, en effet, d’un fonctionnement bien précis :

le fournisseur d’énergie achète/produit de l’énergie fossile ;

les consommateurs bénéficient d’une offre de gaz ou d’électricité 100% compensée carbone, un peu plus chère qu’un contrat classique ;

l’argent récolté pour les abonnements permet d’acheter des crédits carbone ;

des projets liés à l’écologie sont financés afin de compenser les effets néfastes des émissions de CO2 ;

finalement, la boucle continue et l’opérateur énergétique continue de produire de l’énergie nocive.

En d’autres termes, la compensation carbone est une solution acceptable face aux offres classiques sans compensation. En revanche, le côté écologique peut largement être remis en question, surtout face aux offres de gaz vert disponibles à présent sur le marché français. Pour beaucoup d’associations, notamment Greenpeace, la compensation carbone se présente davantage comme une technique de marketing faussement verte.

Label E+C- sur l'habitation : la norme carbone énergie.
À lire aussiLa norme bâtiment carbone E+C-
Lire la suite

L'énergie verte, une solution préférable à la compensation carbone

De plus en plus, les fournisseurs d’énergie se lancent véritablement sur le marché de l’énergie verte. Les acteurs se positionnant sur ce marché proposent donc des offres d’énergie 100% verte. Pour l’électricité, il s’agit d’énergie produite à partir de ressources renouvelables, à savoir au travers des éoliennes, des barrages hydrauliques et les panneaux photovoltaïques. Concernant le biogaz, les producteurs l’obtiennent par macération de déchets organiques variés.

Quelle est la différence entre le gaz vert et le gaz compensé carbone ?

Le gaz vert, ou biogaz, est tout simplement l’alternative écologique au gaz naturel. Contrairement au gaz fossile, le gaz biométhane s’obtient à partir de la macération de déchets organiques. Les deux énergies s’avèrent majoritairement composées de méthane et sont vouées à la même utilisation.

Dans le cadre d’une offre compensée carbone, l’énergie distribuée aux consommateurs reste du gaz naturel. Les émissions s’avèrent simplement compensées par l’achat de crédit carbone permettant de financer des projets pour la transition énergétique et l’écologie en général.

Les contrats de gaz vert, en revanche, donnent accès à une offre composée d’un pourcentage variable de biogaz. En effet, les opérateurs énergétiques injectent de 1 à 100% de gaz biométhane sur le réseau national. Ainsi, pour résumer :

les contrats gaz compensés carbone → une partie de la facture finale des clients est utilisée pour l’achat de crédits carbone ;

les offres de gaz vert → le gaz utilisé provient exclusivement de sources renouvelables afin d’être injecté dans le réseau national.

Les fournisseurs proposant du gaz vert plutôt qu'une compensation carbone.

Rares sont les fournisseurs à proposer du gaz entièrement vert, pourtant moins nocif pour l'environnement.

En réalité, malgré ce que peuvent avancer certains fournisseurs d’énergie, le gaz compensé carbone ne peut donc pas se considérer comme du gaz vert. Seul le gaz obtenu à partir de ressources renouvelables peut jouir de cette appellation. En outre, l’utilisation du biogaz relève davantage d’une démarche écologique de la part des fournisseurs, puisque sa production n’entraîne pas ou très peu d’émissions de CO2.

Gaz vert ou gaz compensé carbone : quel est le plus économique ?

La question que peuvent se poser les consommateurs concerne les tarifs applicables aux offres de gaz vert et celles permettant de profiter d’une compensation carbone. De nouveau, cela est très variable d’un fournisseur d’énergie à l’autre. Néanmoins, en règle générale, les contrats gaz compensé carbone sont légèrement en hausse par rapport à tous les autres contrats. De plus, aujourd’hui de plus en plus d’acteurs proposent des contrats de gaz vert.

Afin de rendre compte des différences de prix pouvant exister entre chaque type de contrat, voici un tableau récapitulatif des contrats de gaz compensés carbone et des offres de biogaz :

Gaz vert et gaz compensé carbone
Les contrats gaz compensés carbone Les offres de gaz vert/biogaz
Butagaz – Gaz Naturel Indexé 1 an EDF – Avantage Gaz Durable ilek – Contrat Gaz Vert Total Direct Energie
Remise sur le kWh +
gaz compensé à 100%
Prix fixe du gaz pendant 4 ans + compensation à 100% Biogaz à 100% + prix fixe ou indexé au choix 10% de gaz biométhane +
remise sur le kWh

D’ordre général, les offres compensées carbone apparaissent donc comme moins chères que les contrats de gaz vert. Les consommateurs à la recherche d’une solution davantage économique que écologique peuvent donc se tourner vers ce type de contrat. Dans tous les cas, du gaz compensé par l’achat de crédit carbone semble tout de même une manière plus responsable de consommer, notamment par rapport au gaz naturel classique.

GES maison
À lire aussiIndices GES ou DPE du domicile
Lire la suite
Cet article vous a-t-il été utile ?
Oui
Non
50 % des lecteurs ont trouvé cet article utile
2 votes

-20% sur l'électricité et le gaz !

Plus vous serez nombreux, plus l'offre d'énergie négociée sera competitive pour des économies garanties !

Je cherche

Suivant

Les bons plans du moment

TotalEnergies Offre
Ovo Energy Electricité
Total Direct Energie
Total Direct Energie