L'essentiel sur la consommation électrique d'un climatiseur

Les climatiseurs occupent de plus en plus de logements aujourd'hui. En effet, le réchauffement climatique a pour conséquence d'augmenter les températures pendant les périodes estivales et donc de pousser les consommateurs à acquérir une climatisation. Néanmoins, ces appareils peuvent très rapidement représenter un coût sur la facture d'électricité.

Ce qu'il faut retenir sur la consommation électrique des climatiseurs :

La consommation moyenne dépend de la puissance électrique de l'appareil.

Opter pour un climatiseur de classe énergétique A +++ permet de faire des économies sur la facture d'électricité.

Les climatiseurs sont les alliés des consommateurs durant les fortes chaleurs. Ces appareils permettent en effet de conserver une température fraîche dans son domicile lorsque le thermomètre commence à chiffrer à l’extérieur. En revanche, les climatisations sont souvent source de problèmes relatifs à la facture d’électricité. Les climatiseurs peuvent en effet rapidement faire grimper la facture éditée par le fournisseur d’électricité.

Pour cette raison, il convient de bien connaître la consommation énergétique moyenne d’une climatisation. Cela peut indéniablement permettre de faire des économies sur la durée. De ce fait, de nombreuses astuces et techniques permettent de réduire considérablement la consommation de la climatisation. Les consommateurs doivent simplement suivre ce guide afin d’en connaître davantage sur les caractéristiques de consommation électrique de leur climatiseur. Alors, comment faire pour réduire la consommation électrique d’une climatisation ?

Quelle est la consommation en kWh d’une climatisation ?

Dans un premier temps, il convient de rappeler que les climatiseurs consomment de l’énergie principalement pendant l’été. En effet, contrairement au chauffage, l’utilisation d’une climatisation est donc relativement réduite dans la durée. En revanche, les climatiseurs peuvent parfois s’avérer bien plus énergivores que certains chauffages au gaz ou chauffages électriques.

Comme pour tous les appareils électroniques, la consommation moyenne annuelle d’un climatiseur dépend de nombreux facteurs. La marque de l’appareil, par exemple, constitue un bon élément permettant de déterminer la consommation énergétique. Enfin, des techniques peuvent être mises en place afin d’avoir une utilisation raisonnée de sa climatisation et ne pas faire de folies se répercutant sur la facture d’électricité.

Consommation moyenne d'un climatiseur

Avant d'acheter un climatiseur, il convient de se pencher plus en détails sur sa consommation d'énergie moyenne.

La consommation électrique moyenne d’un climatiseur en été

Les climatisations, de manière assez logique, s’utilisent principalement pendant l’été. Ces appareils permettent en effet de conserver une fraîcheur confortable dans un logement, quand bien même le thermomètre chiffre à 40° dehors. À ce titre, les climatiseurs sont bien réputés pour consommer beaucoup d’électricité. Cela s’explique, en partie, par le fait que les climatiseurs restent bien souvent allumés durant plusieurs heures.

En outre, il convient de rappeler que la consommation annuelle d’une climatisation dépend également de la puissance de l’appareil. Celle-ci s’avère inscrite sur l’étiquette énergétique de la climatisation et permet d’établir une approximation de la consommation électrique. Enfin, la puissance électrique souscrite et le fournisseur d’énergie jouent bien évidemment un rôle dans le prix de la consommation au kWh.

Ainsi, pour calculer la consommation moyenne d’une climatisation, voici comment faire :

multiplier la puissance en watts de la climatisation x le prix au kWh x le nombre d’heures d’utilisation ;

les données varient donc en fonction des caractéristiques du climatiseur et du fournisseur d’énergie ;

par exemple, pour un climatiseur à 1 000 W utilisé pendant 4h sur deux mois, avec un prix au kWh de 0,1557 : 1 kWh x 4 x 60 x 0,1557 = 37,36€ ;

ainsi, pour une utilisation estivale, un climatiseur de 1 000 watts coûte environ 37,36€ pour un contrat à tarif réglementé.

Ce calcul peut être répété à l’infini avec différentes données concernant le temps d’utilisation et la puissance électrique de la climatisation.

Impact de l'isolation thermique sur la consommation et la facture d'électricité
À lire aussiEn quoi l’isolation thermique permet de réduire sa consommation d'énergie ?
Lire la suite

Choisir une climatisation en fonction de sa classe énergétique

L’un des principaux facteurs influant sur la consommation énergétique d’un climatiseur est sa classe énergétique. Au même titre que nombreux appareils électroniques, les climatisations disposent effectivement d’une classe énergétique plus ou moins bonne. En fonction de cette classe, les appareils climatisants consomment beaucoup ou peu d’électricité.

Ainsi, les climatiseurs disposant d’une classe énergétique du groupe A sont ceux consommant le moins d’énergie, tandis que les classes E et G sont quant à elles très énergivores. De ce fait, les consommateurs ont plutôt intérêt à sélectionner une climatisation possédant une bonne classe énergétique.

Consommation climatiseur : ce qu’il faut savoir sur les classes énergétiques

Les climatiseurs, à l’instar de bien d’autres appareils d’électroménager, sont classés par leur classe énergétique. Ces classes sont identifiables par une étiquette collée généralement à l’arrière ou sur le côté de l’appareil. Les classes énergétiques permettent tout simplement de communiquer sur l’efficacité énergétique de la climatisation.

Ainsi, les climatiseurs sont évalués du A+++ au D en fonction de leur consommation d’électricité moyenne. À cet égard, les climatisations consommant le plus d’énergie sont celles dotées d’une mauvaise classe énergétique. Au contraire, les climatiseurs de basse consommation disposent généralement d’une étiquette classée du A au A +++.

D’ordre général, il apparaît donc comme évident que la meilleure classe énergétique pour un climatiseur est la A +++. En effet, c’est par le biais de cette étiquette énergétique que les consommateurs vont réaliser le plus d’économies sur la facture d’électricité.

Voici ce qu’indiquent en général les étiquettes énergétiques des climatiseurs :

la classe énergétique de l’appareil, classée du groupe A au D ;

l’indicateur SEER : efficacité énergétique saisonnière en mode froid ;

SCOP : l’efficacité saisonnière en mode chaud ;

estimation de la consommation énergétique annuelle selon la saison d’utilisation ;

consommation énergétique en fonction de la zone géographique ;

puissance de la climatisation en watts.

Choisir une climatisation de classe énergétique A +++ pour moins consommer d’électricité

Comme précédemment évoqué, la classe énergétique A +++ se présente comme la meilleure pour une climatisation économique. Cela s’avère également véridique pour tous les appareils électroniques. Ainsi, les usagers à la recherche d’une nouvelle climatisation peuvent d’emblée privilégier cette classe énergétique.

Par ailleurs, la particularité des climatiseurs est qu’il faut également prêter attention aux indicateurs SCOP et SEER. Pour rappel, plus ces indicateurs s’avèrent élevés, plus la climatisation est pauvre en consommation énergétique. Cependant, les climatiseurs performants énergétiquement possèdent généralement de très bon indicateurs SCOP et SEER.

Choisir la classe A+++ pour sa clim

Pour faire des économies d'énergie, il reste conseillé d'opter pour la classe énergétique A+++.

Ainsi, voici les rendements d’efficacité énergétique des climatiseurs de classe A :

Les indicateurs SEER et SCOP des climatiseurs de classe A
A+ A ++ A +++
SEER situé entre 5,6 et 6,1 et SCOP entre 4,0 et 4,6 SEER entre 6,1 et 8,5 et SCOP entre 4;6 et 5,1 SEER supérieur ou égal à 8,5 et SCOP plus élevé ou égal à 5,1

En moyenne, les climatiseurs de classe A permettent de faire de 20 à 50% d’économies sur la facture d’électricité. En outre, il s’agit-là d’appareils davantage écologiques, puisqu’ils permettent d'avoir une meilleure consommation électrique étant donné leur haute capacité énergétique. En revanche, les appareils dotés d'une bonne classe sont également les plus chers du marché. Il peut cependant être plus rentable d’opter pour une climatisation haut de gamme pour faire des économies d’argent sur la durée.

GES maison
À lire aussiLes indicateurs énergétiques pour les logements
Lire la suite

Comment faire des économies d’électricité en utilisant un climatiseur ?

De nombreuses techniques et astuces permettent de faire des économies sur la facture d'énergie tout en utilisant un climatiseur. La plupart du temps, il s’agit simplement de mettre en place des habitudes visant à réduire l’utilisation de la climatisation. D’autant plus que les climatiseurs ne sont pas très positifs du point de vue de la transition énergétique.

Afin de réduire la consommation d’électricité en continuant d’utiliser un climatiseur, l’éteindre régulièrement se présente comme l’une des solutions viables. Par ailleurs, certaines choses peuvent être mises en place dans le logement afin de rafraîchir l’atmosphère et ne pas avoir à abuser de la climatisation.

En somme, voici quelques étapes permettant de réduire la consommation d’énergie d’un climatiseur :

se tourner davantage vers les climatiseurs de classe énergétique A +++ ;

limiter l’utilisation du climatiseur : une fois que la pièce est rafraîchie, éteindre l'appareil ;

lors de fortes chaleurs, fermer les rideaux, volets ou tout autre élément permettant de camoufler le soleil pendant la journée ;

opter pour une isolation végétale à l’extérieur du logement ;

isoler l’habitation de l’intérieur : en moyenne, l’isolation thermique permet d’économiser en moyenne 20 à 25% sur la facture d’électricité ;

entretenir correctement le climatiseur en éliminant régulièrement la poussière des filtres ;

nettoyer occasionnellement les bouches d’aération ;

changer de fournisseur d’énergie pour bénéficier d’un prix au kWh plus intéressant.

Comment changer de fournisseur pour souscrire un contrat de gaz pas cher ?
À lire aussiComment s’y prendre pour changer de fournisseur d’énergie ?
Lire la suite

Récapitulatif des différents types de climatiseurs ainsi que leur tarif moyen

Aujourd’hui, les consommateurs peuvent opter pour différents types de climatiseurs selon l’utilisation qu’ils souhaitent en faire. De plus, selon le modèle de climatisation, la consommation d’électricité est plus ou moins conséquente.

La conso d'énergie d'une clim en fonction du modèle

Le prix des différents climatiseurs disponibles sur le marché.

Avant d'acheter un nouveau climatiseur, il convient donc de comparer au préalable plusieurs modèles. Bien que certains puissent sembler plus chers à l'achat, il faut garder en tête les économies réalisables sur le long terme.

Dans les faits, plus l'appareil possèdera des performances énergétiques optimales, moins la facture d'électricité sera élevée. Ainsi, afin que les internautes se fassent une idée de tous les types de climatiseurs existant sur le marché, MaPetiteEnergie passe tous les modèles en revue.

Résumé des différents types de climatiseur disponibles 
Type Caractéristiques Prix moyen
Climatisation fixe ou murale Fixé au mur, peu encombrant et l’un des plus performants énergétiquement parlant Entre 100 et 200€
Climatiseur split (monosplit ou multisplit) Le climatiseur split comprend différents modèles :

  • monosplit ;
  • multisplit ;
  • mobile ;
  • fixé sur un mur ;
  • réversible ;
  • non réversible.

Ces types de climatisations sont souvent utilisées dans les grandes surfaces ou dans les locaux professionnels

De 800 à 3 000€ selon la puissance de l’appareil
Climatisation réversible Un appareil 2 en 1 permettant de faire office de chauffage également avec un mode chaud et froid. La climatisation réversible existe en monobloc, split ou mobile de 1 500 à 6 000€ selon la puissance et le modèle choisi
Climatiseur monobloc Un seul climatisation à installer dans toute l’habitation. Cet appareil fonctionne au travers de grilles de ventilation dans toutes les pièces de 150 à 300€ environ
Climatisation portable Appareil doté de roulettes pouvant se déplacer et disposant d’un tuyau. Une ouverture doit donc être prévue pour pouvoir l’utiliser entre 300 et 1 000€

Cet article vous a-t-il été utile ?
Oui
Non
50 % des lecteurs ont trouvé cet article utile
2 votes

-20% sur l'électricité et le gaz !

Plus vous serez nombreux, plus l'offre d'énergie négociée sera competitive pour des économies garanties !

Je cherche

Suivant

Les bons plans du moment

TotalEnergies Offre
Ovo Energy Electricité
Total Direct Energie
Total Direct Energie