L'essentiel pour convertir les unités de mesure du gaz en France

La consommation de gaz affichée sur facture peut aussi bien être précisée en mètres cube ou en kilowattheure. Cette conversion s'effectue selon plusieurs variables, conditionnant l'énergie déployée par le gaz reçu par les foyers. Comment comprendre sa facture de gaz ?

Voici quelques éléments conditionnant la conversion et par extension le prix du gaz :

les gaz B et H distribués ne possèdent pas la même quantité d'énergie ;

la conversion entre m3 et kwh est nécessaire pour estimer justement la consommation ;

la zone tarifaire et la consommation d'un ménage conditionnent aussi le prix du gaz.

Le volume de gaz naturel utilisé s’affiche en mètres cubes sur tous les compteurs de gaz. Cependant, les fournisseurs d’énergie effectuent une conversion afin d’établir les factures de gaz. Ainsi, le mètre cube de gaz est transformé en kilowattheure, aussi appelé kWh. Les fournisseurs effectuent cette transposition à l’aide d’un coefficient de conversion. Pourquoi ma consommation de gaz est-elle indiquée en kWh sur ma facture ?

Gaz : le coefficient de conversion des mètres cubes aux kWh

Le coefficient de conversion du gaz est un indicateur que tous les fournisseurs utilisent. Le comprendre est parfois compliqué, et pourtant il joue sur le montant de sa facture de gaz. Cet outil de calcul ne reste pas toujours le même puisqu’il se base sur différentes variables. À ce titre, chaque fournisseur de gaz utilise un coefficient de conversion du gaz qui lui est propre.

Comment convertir les unités de mesure du gaz pour comprendre sa facture d'énergie ?

Il peut parfois être compliqué de convertir les différentes unités de mesure du gaz.

Pourquoi facturer le gaz au kWh et pas au mètre cube ?

L’indice thermique qu’est le coefficient de conversion du gaz est essentiel pour la fixation des prix du gaz en France. Cependant, de nombreux ménages s’interrogent sur l’utilité de cet indicateur de calcul. Il apparaît en fait que convertir le gaz de mètres cubes à kWh permet de calculer plus justement le montant des factures. En effet, le gaz est une énergie qui varie énormément. Ces variations influent sur la composition du gaz, mais aussi sur la quantité d’énergie qu’il transporte.

Deux types de gaz sont distribués en France.

Le gaz H et le gaz B sont les deux types de gaz distribués en France, d'origines différentes.

Deux types de gaz sont à ce jour distribués en France : le gaz B et le gaz H. Le gaz B est produit aux Pays-Bas et est essentiellement distribué dans le Nord de la France. Concernant le gaz H, sa production est répartie entre la Russie, l’Algérie et les pays de la mer du Nord.

Le gaz B et le gaz H ne contiennent pas la même quantité d’énergie. Dans le but d’équilibrer le prix de l’énergie réellement reçue par chaque ménage, le coefficient de conversion du gaz est exploité par les fournisseurs.

Variables et formule du coefficient de conversion du gaz

Le coefficient de conversion du gaz dépend de plusieurs éléments variables. C’est pourquoi chaque fournisseur en utilise un différent. Le tableau ci-dessous rassemble les éléments qui modifient le coefficient de conversion du gaz.

Variables et fixations du gaz pour sa conversion
Variables impactant le coefficient de conversion du gaz Rôle de la variable dans la fixation du prix du gaz
Altitude de la zone à approvisionner Plus l’altitude est élevée, moins la pression atmosphérique est forte. Le pouvoir calorifique du gaz diminue dans les zones élevées en altitude, c’est pourquoi l’altitude influe sur la conversion et le calcul du prix du gaz.
Pression de livraison du gaz Toutes les utilisations du gaz ne requièrent pas la même pression de livraison. Par exemple, un chauffage collectif requiert une forte pression de livraison, un indicateur qui entre alors en compte dans la conversion du gaz.
Composition du gaz Le pouvoir calorifique du gaz est intégré au coefficient de conversion dans le but d’assurer tous les ménages de payer le même prix pour un apport énergétique similaire.

La formule pour convertir le gaz en kWh varie donc d’un fournisseur à l’autre, mais aussi d’une zone géographique à l’autre. Cependant, la base de calcul reste la même quoi qu’il arrive. Ainsi, la conversion du gaz s’indexe toujours sur la forme suivante :

Nombre de kWh de gaz facturés = nombre de mètres cubes de gaz consommés x coefficient de conversion

L'évolution des prix du gaz ces derniers mois et années en France
À lire aussiQuelle est l'évolution du prix du gaz en France ?
Lire la suite

Le prix du mètre cube et du kWh de gaz en France

La fixation du prix du gaz dépend non seulement du coefficient de conversion, mais aussi de plusieurs autres éléments. En effet, la classe de consommation du foyer ainsi que la zone tarifaire du ménage ont une influence sur le prix du mètre cube de gaz. Comment comprendre le prix du gaz de ma facture d’énergie ?

Tarifs base, B0, B1, B2i : les classes de consommation de gaz

Plusieurs classes de consommation ont été édifiées par les fournisseurs de gaz : Base, B0, B1 et B2i. Ainsi, les ménages qui consomment le plus de gaz par an ne profitent pas du même tarif que ceux qui sont plus économes. Attention, consommer beaucoup de gaz ne signifie pas forcément gaspiller. En effet, la consommation de gaz annuelle d’un ménage dépend du nombre d’installations au gaz dont il dispose.


Les différentes classes de consommation du gaz naturel

Tarif du gaz Consommation annuelle de gaz Usages du gaz possibles selon le tarif
Base inférieure à 1 000 kWh cuisson
B0 entre 1 000 et 6 000 kWh cuisson et eau chaude
B1 entre 6 000 et 30 000 kWh eau chaude, cuisson et chauffage
B2i entre 30 000 et 150 000 kWh chauffage collectif pour un petit immeuble
À quoi correspondent les tarifs gaz Base, B0, B1 et B2i ?
À lire aussiLes tarifs base, B0 et B1 du gaz
Lire la suite

L’impact des zones tarifaires sur le prix du mètre cube et du kWh de gaz

La France est divisée en six zones tarifaires pour le gaz. La zone 1 est la plus proche de l’axe de distribution du gaz, tandis que la zone 6 est la plus éloignée. Ces espaces ont été définis dans le but de tenir compte des frais d’acheminement de l’énergie. Ainsi, les zones les plus éloignées peuvent subir une augmentation sur le prix du gaz.

Les zones tarifaires ont un impact sur le prix du gaz.

La provenance du gaz influence le prix de cette énergie une fois parvenue jusqu'au domicile.

Les augmentations du prix du mètre cube de gaz constatées ces dernières années en France sont indiquées dans le tableau ci-dessous. À savoir que tous les Français ne sont pas touchés par la hausse du prix du gaz due aux zones tarifaires. En effet, seuls les foyers qui utilisent plus de 6 000 kWh par an sont concernés.

Tout comprendre sur les zones de gaz en France
Zone tarifaire 1 2 3 4 5 6
Augmentation moyenne du prix du mètre cube de gaz Prix de base +2% +3% +4% +5% +6%

Cet article vous a-t-il été utile ?
Oui
Non
40 % des lecteurs ont trouvé cet article utile
5 votes

-20% sur l'électricité et le gaz !

Plus vous serez nombreux, plus l'offre d'énergie négociée sera competitive pour des économies garanties !

Je cherche

Suivant

Les bons plans du moment

TotalEnergies Offre
Ovo Energy Electricité
Total Direct Energie
Total Direct Energie