L'essentiel sur le fonctionnement des chèques énergie

Le chèque énergie est une aide sociale de l’État dans le but d’aider financièrement les ménages les plus modèles à payer leurs factures d’électricité ou de gaz.

Ce qu’il faut retenir du chèque énergie :

il s’agit d’une aide visant à aider les ménages les plus modeste pour régler leur facture d’électricité ;

Le chèque énergie est accordé une fois par an et envoyé à une période précise selon les départements ;

il peut également servir pour financer une partie des travaux d’isolation d’un logement.

Le chèque énergie est une aide mise en place par l’État français, permettant aux ménages dans le besoin de pouvoir payer leurs factures d’énergie. De plus, dans certaines situations, le chèque énergie peut s’utiliser pour payer une partie des travaux d’isolation thermique d’un logement.

Cette aide sociale se distribue une fois par an, entre mars et avril généralement, en fonction du lieu de résidence. Il s’agit d’un avantage social distribué sous certaines conditions de ressources. Afin d’y voir plus clair dans le fonctionnement du chèque énergie et dans les démarches à effectuer pour pouvoir en bénéficier, voici quelques conseils sur la marche à suivre.

Le chèque énergie, une aide soumise à des règles d’éligibilité

Le chèque énergie est envoyé chaque année, selon les revenus de chaque ménage et de la composition d’un foyer. Délivrée par l’État, cette aide se base sur les informations transmises par les services fiscaux concernant les revenus des usagers concernés.

Cheque energie

Le chèque énergie : une aide pour payer ses factures d’électricité et gaz.

Loi Pope
À lire aussiLa Loi Pope : quels avantages sur les travaux ?
Lire la suite

Comment savoir si j’ai droit au chèque énergie en 2021 ?

Comme c’est déjà le cas pour de nombreuses aides sociales, le gouvernement a mis en place un simulateur en ligne destiné aux usagers souhaitant connaître leur éligibilité au chèque énergie 2021. Sous le nom de domaine du gouvernement, le site internet propose d’insérer le numéro fiscal afin de déterminer l’éligibilité d’un ménage.

Le simulateur permet principalement aux usagers de savoir à l’avance s’ils recevront leur chèque énergie dans l’année. L’aide attribuée aux ménages pour payer leurs factures d’énergie ou travaux d’isolation s’avère, en effet, délivrée automatiquement par l’État, une fois les informations fiscales transmises par les autorités en charge des impôts sur le revenu.

Comment réclamer mon chèque énergie en 2021 ?

Comme énnoncé plus haut, il n’y a pas besoin de réclamer le chèque énergie en 2021, ainsi que pour les précédentes années. C’est la Direction Générale des Finances Publiques, ou DGFIP, qui établit le fichier d’éligibilité, en fonction des déclarations d’imposition élaborées par les particuliers. Par la suite, l’Agence de Services et Paiement envoie les chèques énergies aux foyers concernés, entre mars et avril.

Le cas échéant, il se peut que le particulier se rende compte que le montant du chéque énergie ne correspond pas avec celui indiqué par le simulateur du site chèque énergie gouv. Dans ce cas-là, afin de porter réclamation à ce sujet, il faudra contacter le formulaire de contact, ou bien l’assistance chèque énergie avec le numéro vert dédié. Son numéro est le 0805204805. Le service et l’appel sont tous deux gratuits.

Barême et aide exceptionnelle : quel est le montant du chèque énergie en 2021 ?

Comme précisé précédemment, le chèque énergie est soumis à des conditions d’attribution. Le montant de l’aide est variable, et dépend du niveau de revenus et de la composition de chaque ménage. Selon la situation de chaque foyer, le chèque énergie varie entre 48 € et 277 €.

Néanmoins, en raison de la crise énergétique à l’approche de l’année 2022, le gouvernement français a décidé d’accompagner le chéque énergie d’une aide exceptionnelle. Celle-ci, d’un montant de 100€ supplémentaires, sera attribuée aux personnes éligibles à la subvention énergétique, en même temps que cette dernière.

La composition de chaque ménage se définit en unités de consommation (UC). Ainsi, la première personne composant le ménage est représentée par 1 unité de consommation, la deuxième pour 0,5 UC et les suivantes pour 0,3 UC. Enfin, les enfants comptent pour la moitié de ces valeurs.

Voici, à titre d’exemple, les barèmes d’attribution du chèque énergie en 2018 et 2019 :

Barèmes du chèque énergie en 2018
Niveau de revenu fiscal de référence / Unité de consommation (UC)
Nombre d’UC RFR/UC < 5 600 € 5 600 € < RFR/UC < 6 700 € 6 700 € < RFR/UC < 7 700 €
1 UC 144 € 96 € 48 €
1 < UC < 2 190 € 126 € 63 €
2 UC ou + 277 € 152 € 76 €
Barèmes du chèque énergie en 2019 – 2021
Niveau de revenu fiscal de référence / Unité de consommation (UC)
Nombre d’UC RFR/UC < 5 600 € 5 600 € < RFR/UC < 6 700 € 6 700 € < RFR/UC < 7 700 € 7700€ < RFR <  10800
1 UC 194 € 146 € 98 € 48€
1 < UC < 2 240 € 176 € 113 € 63€
2 UC ou + 277 € 202 € 126€ 76€
Que faire en cas de chèque énergie perdu ?
À lire aussiQue faire si le chèque énergie est perdu ou non-reçu ?
Lire la suite

Les différents usages du chèque énergie : comment l’utiliser ?

Le chèque énergie peut être utilisé de deux manières, la première concerne le règlement des factures liées à la consommation d’énergie. D’autre part, l’aide fournie par le gouvernement peut également faire l’objet d’une avance lors des travaux d’isolation thermique d’un logement.

Utilisation du chèque énergie

Le chèque énergie peut être utilisé principalement pour régler sa facture d’énergie.

Utiliser son chèque énergie pour régler ses factures d’énergie

Dans un premier temps, le chèque énergie permet de régler les diverses factures d’énergie. Selon les ressources de chaque ménage et en fonction du montant du chèque, les usagers peuvent espérer payer une partie de leur consommation d’énergie, ou bien la totalité. Ainsi, grâce au chèque énergie, les ménages peuvent régler :

note d’électricité ou de gaz naturel ;

factures de bois, de GPL ou de fioul domestique ;

factures de biomasse et de tous les combustibles destinés à la chauffe ou à la production d’eau chaude.

En revanche, le chèque énergie n’est aucunement lié aux dépenses de carburant automobile. De plus, il s’agit d’une aide sociale et non d’un chèque bancaire, il ne peut, de ce fait, être encaissé auprès d’une banque en tant qu’argent réel.

Travaux d’isolation thermique : paiement via le chèque énergie

Le chèque énergie permet de régler une partie des travaux de rénovation énergétique. Ainsi, les bénéficiaires peuvent utiliser leur aide afin de financer une partie des travaux d’isolation thermique ou de nouvelle installation de chaudière à condensation. Pour ce faire, certaines conditions doivent être réunies :

seuls certains travaux peuvent être réglés avec le chèque énergie : les actes de rénovation énergétique doivent être réalisés par un professionnel certifié Reconnu garant de l’environnement (RGE) ;

les travaux doivent être facturés avant la date de fin de validité inscrite sur le chèque énergie ;

dans le cas de travaux prévus après la date de validité du chèque énergie, les usagers ont la possibilité de l’échanger contre un nouveau de la même valeur, valable pendant deux ans.

Les catégories de travaux d’isolation thermique éligibles au paiement par chèque énergie sont les suivants :

isolations des parois opaques → murs en façade, planchers de combles, toitures-terrasses, sous-sol (…) ;

isolation des parois vitrées → fenêtres ou portes-fenêtres, vitrages de remplacement à isolation renforcée (…) ;

pompe à chaleur géothermique ;

chaudières et équipements de chauffage et de production d’eau chaude indépendants → bois, biomasses, gaz naturel ;

chauffe-eau ;

chaudières autres que celles utilisant du fioul ;

équipements de raccordement à un réseau de chaleur ;

équipements de production d’électricité à partir d’énergie hydraulique ou biomasse ;

diagnostic de performance énergétique ;

compteurs individuels pour le chauffage et eau chaude sanitaire dans les copropriétés.

Prime coup de pouce énergie : une aide pour les travaux d'isolation.
À lire aussiLa prime coup de pouce énergie
Lire la suite

Comment payer les dépenses liées à l’énergie avec le chèque énergie ?

Pour tout acte lié à l’énergie, les bénéficiaires peuvent utiliser leur chèque énergie pour payer les différents prestataires :

Facture d’électricité ou de gaz naturel :

  • Possibilité de régler directement en ligne via le site internet du gouvernement dédié au chèque énergie ;
  • Le chèque énergie peut également être envoyé au fournisseur d’énergie par courrier postal, en prenant soin de joindre une copie d’une facture ou d’un échéancier faisant apparaître les références clients et en indiquant le numéro de client au dos du chèque ;
  • Les usagers peuvent également demander à ce que le montant du chèque énergie soit directement déduit des factures pour les années à venir. Il suffit simplement de se rendre sur la page dédiée du site internet gouvernemental.

Règlement d’un achat de combustible destiné au logement :

  • Le chèque d’énergie peut directement être remis au fournisseur.

De nombreux professionnels acceptent le paiement par chèque énergie du moment que les actes visés entrent dans les critères définis par l’État :

fournisseurs d’électricité et de gaz naturel ;

vendeurs de gaz de pétrole liquéfié (GPL) ;

vendeurs de fioul domestique ;

vendeurs de bois, biomasse ou tout autre combustible destiné à l’alimentation d’équipement de chauffage ou à la production d’eau chaude ;

gestionnaires de réseaux de chaleur ;

professionnels certifiés RGE ;

gestionnaires de logement et foyers conventionnés APL.

Tableau des dates d’envoi du chèque énergie selon les départements

Le chèque énergie n’est pas envoyé à la même date selon les départements dans lesquels résident les bénéficiaires. En 2020, l’envoi des chèques énergie est réalisé entre le 27 mars et le 29 avril en fonction du département.

Date envoi du chèque énergie

La date de l’envoi du chèque énergie varie selon les départements.

Nous vous invitons à consulter les dates d’envoi des chèques énergie ci-dessous par département :

Dates d’envoi des chèques énergie
Région
Département Semaine d’envoi des chèques énergie
Hauts de France Pas-de-Calais ; Nord ; Somme ; Aisne ; Oise Semaine 1 → 29 mars au 2 avril
Grand Est Bas-Rhin (Strasbourg) ; Haut-Rhin ; Haute-Marne ; Aube ; Eure-et-Loir ; Marne ; Ardennes ; Meuse ; Meurthe-et-Moselle ; Moselle
Outre Mer Guadeloupe ; Guyane ; Réunion ; Martinique
Centre Val de Loire Eure et Loir (1er envoi)
Auvergne Rhone Alpes Isère (Grenoble) – 1er et 2nd envoi
Corse Corse
Nouvelle Aquitaine Gironde (Bordeaux) – 1er envoi ; Deux-Sèvres (1er envoi)
Bourgogne France Comté Territoire de Belfort ; Haute-Saône ; Doubs ; Jura ; Saône-et-Loire ; Nièvre
DOM Martinique ; Guadeloupe ; Réunion (2èmes envois) Semaine 2 → du 6 au 9 avril
Grand Est Bas-Rhin (hors Strasbourg)
Île de France Seine-e-Marne ; Yvelines ; Seine-Saint Denis
Corse Corse (2nd envoi)
Nouvelle Aquitaine Gironde (Bordeaux) 2ème envoi
Bourgogne Franche Comté Côte-d’Or ; Yonne ; Côte d’Or
Centre Val de Loire Eur-et-Loir (2nd envoi)
Auvergne Rhône Alpes Ain ; Savoie ; Drôme ; Allier ; Haute-Loire ; Rhône ; Ardèche ; Loire ; Cantal ; Puy-de-Dôme ; Isère (hors Grenoble)
Ile de France Paris ; Val-de-Marne ; Paris; Hauts-de-Seine ; Val d’Oise ; Semaine 3 → du 12 au 16 avril
Auvergne Rhone Alpes Isère (Grenoble – 3ème envoi) ; Isère (Grenoble) 4ème envoi
Nouvelle Aquitaine Gironde (Bordeaux – 3ème envoi) ; Deux-Sèvres
DOM Guadeloupe ; Guyane ; Martinique (3èmes envois) ; Réunion
Normandie Orne ; Seine-Maritime ; Eure ; Calvados ; Manche
Corse Corse (3ème envoi)
Pays de la Loire Sarthe
Grand Est Bas-Rhin (Strasbourg) 2ème envoi
Centre Val de Loire Eure-et-Loir (3ème envoi) ; Cher ; Loiret ; Indre ; Loir-et-Cher
Bretagne Ille-et-Vilaine ; Côtes-d’Armor ; Finistère ; Morbihan Semaine 4 → du 19 au 23 avril
DOM Guadeloupe (4ème envoi) ; Martinique (3ème envoi) ; Réunion (4ème envoi)
Pays de la Loire Maine-et-Loire ; Vendée ; Loire-Atlantique
Corse Corse (4ème envoi)
Nouvelle-Aquitaine Charente-Maritime ; Dordogne ; Gironde (Bordeaux) 4ème envoi ; Gironde (hors Bordeaux) ; Lot-et-Garonne ; Pyrénées-Atlantiques ; Landes ; Creuse ; Corrèze ; Haute-Vienne ; Vienne ; Charente
Occitanie Gers ; Hautes-Pyrénées ; Pyrénées Orientales ; Haute-Garonne ; Ariège ; Lot
Centre Val de Loire Eure-et-Loir (4ème envoi) ; Indre-et-Loire
Occitanie Aveyron ; Tarn-et-Garonne ; Tarn ; Aude ; Hérault ; Lozère ; Gard Semaine 5 → du 26 au 30 avril
DOM Guyane (3ème envoi) ; Guadeloupe (5ème envoi) ; Réunion (5ème envoi) ; Mayotte
Corse Corse (5ème envoi)
Région Sud PACA Bouches-du-Rhône ; Alpes-Maritime ; Vaucluse ; Hautes-Alpes ; Alpes de Haute Provence ; VAR
Centre Val de Loire Eure-et-Loir (5ème envoi)
GES maison
À lire aussiSignification du GES et DPE maison
Lire la suite
Cet article vous a-t-il été utile ?
Oui
Non
88% des lecteurs ont trouvé cet article utile
17 votes

-20% sur l'électricité et le gaz !

Plus vous serez nombreux, plus l'offre d'énergie négociée sera competitive pour des économies garanties !

Je cherche

Suivant