L'essentiel sur l'impact de l'isolation thermique sur sa facture

L'isolation thermique est un élément essentiel sur la consommation d'énergie, notamment sur le chauffage électrique ou au gaz. La consommation énergétique d'un logement bien isolé sera bien plus faible et permettra ainsi de faire des économies sur sa facture d'électricité ou de gaz.

Ce qu'il faut retenir de l'impact de l'isolation thermique :

elle permet de faire des économies d'énergies non négligeables ;

le coût des travaux pour isoler un logement peut être élevé ;

plusieurs dispositifs d'aides de l’État existent.

Chaque hiver, de nombreuses entreprises spécialisées dans l’isolation thermique s’activent au maximum afin de vendre leurs services aux consommateurs. L’isolation d’un appartement ou d’une maison semble la condition sine qua non d’une consommation moindre en énergie, et donc un véritable gage d’économies. Bien qu’il paraisse évident, et surtout factuel, que plus la chaleur reste à l’intérieur, moins il sera nécessaire de chauffer en permanence, les travaux d’isolation sont-ils vraiment la solution aux problèmes de surfacturation ?

À ce sujet, les avis divergent : une bonne isolation thermique peut changer beaucoup de choses, mais les économies pouvant être réalisées semblent davantage liées au choix du fournisseur d’énergie. Par ailleurs, selon le type d’isolation choisi, les travaux peuvent coûter plus ou moins cher et avoir un réel impact économique pour de nombreux ménages.

L’isolation thermique, qu'est-ce que c’est ?

L’isolation thermique désigne les techniques visant à isoler un matériel en contact direct avec l’extérieur, pouvant donc potentiellement laisser entrer de l’air froid ou chaud à l’intérieur. Les isolants thermiques permettent en effet d’empêcher la chaleur ou le froid de s’échapper ou de pénétrer dans un endroit clos.

Dans un bâtiment, l’isolation permet donc de diminuer les échanges de chaleur entre l’environnement intérieur et extérieur. Ainsi, lors de l’utilisation du chauffage en hiver, une habitation correctement isolée garde précieusement la température optimale à l’intérieur, conduisant de ce fait les usagers à baisser leur consommation d’énergie.

Impact de l'isolation thermique sur la consommation et la facture d'électricité

L'isolation thermique a-t-il une influence prouvée sur la consommation d'électricité, et, par conséquent, sur la facture ?

Une grande variété d’isolants thermiques disponibles

L’isolation thermique peut s’effectuer à partir de différents matériaux dont le rôle est d’empêcher la chaleur ou le froid de s’échapper à travers différentes ouvertures. C’est notamment le cas des portes et fenêtres, mais également de certaines toitures et canalisations.

Nombreux sont les matériaux pouvant servir à l’isolation d’une habitation : ils se distinguent, dans un premier temps, par leur nature : minéral, naturel, synthétique et de nouvelle génération.

Isolant minéral Isolant naturel Synthétique : les isolants
Nouvelle génération d'isolants
Laine de verre, laine de roche, verre cellulaire, perlite, vermiculite, argile expansée Liège, fibres de bois, chanvre, fibres de lin, laine de mouton, plumes de canard, fibres de coco, panneaux de roseaux, ouate de cellulose, laine de coton, paille, torchis, toiture végétalisée Polystyrène expansé, polystyrène extrudé, polyuréthane, mousse phénolique Brique monomur, bloc monomur en pierre ponce, bloc monomur en argile expansé, béton cellulaire, coffrage isolant, panneaux isolants sous vide, aérogels, peinture isolante

L’isolation thermique : un geste écologique ?

Aujourd’hui, l’isolation thermique est une des meilleures solutions pour lutter contre le réchauffement climatique en améliorant son mode de consommation. Étant donné que l’isolation d’un bâtiment permet aux habitants de moins utiliser de chauffage ou, le cas échéant, de climatisation, le rejet de gaz à effet de serre se voit limité.

Impact thermique de l'isolation sur les factures EDF ou fournisseurs

En matière de température interne au logement, l'isolation thermique sait se montrer utile, aussi bien l'été qu'en hiver.

Ainsi, dans une démarche environnementale, l’isolation peut avoir un impact positif sur la consommation de l’énergie et, plus largement, sur la qualité de l’air extérieur :

lorsqu’il fait chaud dehors : l’isolation thermique améliore non seulement le confort de vie à l’intérieur, en participant fortement au maintien de la fraîcheur, mais limite également la consommation de climatisation ;

lorsqu’il fait froid dehors : ici, l’isolation permet de réduire la consommation de chauffage, réduisant ainsi les émissions de CO2, tout en empêchant la chaleur de s’échapper à l’extérieur afin de conserver une température agréable au sein de l’habitation.

Electricité verte et fournisseurs d'énergie
À lire aussiLes contrats d'électricité verte, éco-responsables
Lire la suite

Isolation intérieure ou extérieure, deux techniques qui fonctionnent

L’isolation thermique par l’intérieur consiste à ajouter des matériaux isolants sur la face intérieure des murs d’un bâtiment. Ce type d’isolation permet notamment de limiter l’effet de condensation sur les parois intérieures et ainsi améliorer le confort thermique à l’intérieur d’un logement. De plus, l’isolation peut également s’effectuer au niveau du sol, pour optimiser le confort énergétique du bâtiment.

Au contraire, l’isolation thermique par l’extérieur consiste à envelopper un bâtiment à l’aide d’une couverture isolante. Il s’agit de la meilleure technique si les habitants de la maison ou de l’appartement souhaitent conserver toute leur surface habitable. Cette technique permet, non seulement de limiter les travaux à l’intérieur du bâtiment, mais surtout d’en augmenter fortement les performances thermiques.

L’isolation thermique permet-elle de faire des économies sur sa facture d’énergie ?

Si l’on en reste aux propriétés de base de l’isolation thermique, il apparaît comme indéniable qu’une habitation isolée permette de faire des économies sur la consommation d’énergie. En effet, l’isolation d’un bâtiment a pour fonction principale d’éviter :

les infiltrations d’air chaud ou froid qui participent fortement à la température ambiante à l’intérieur d’un bâtiment ;

les fuites d’air chaud ou froid vers l’extérieur, qui impliquent inévitablement une perte d’efficacité du système de chauffage ou de climatisation.

Ainsi, les économies réalisées suite à des travaux d’isolation sont principalement dues à l’amélioration sur le long terme des performances thermiques d’un bâtiment. D’autre part, les spécialistes de l’isolation thermique semblent s’accorder sur le fait que la perte de chaleur permet de minimiser les besoins en énergie.

De ce fait, une moindre demande de chauffage ou de climatisation permettrait de réduire la consommation d’énergie et donc, à terme, réduire la facture d’électricité ou de gaz, en fonction du mode de fourniture choisi.

L’isolation thermique implique cependant d’importants travaux, qu’elle soit intérieure ou extérieure. Les coûts induits par de tels travaux sont non-négligeables et demandent donc de beaucoup investir pour espérer entrevoir une once d’économies sur sa facture d’électricité ou de gaz naturel. En réalité, il est estimé que le retour sur investissement d’une isolation thermique ne s'entrevoit qu’au bout de quelques mois, voire années en fonction du bâtiment.

Le choix du fournisseur d’énergie : un levier essentiel lorsqu’il s’agit de faire des économies

Un bâtiment bien isolé thermiquement permet véritablement d’effectuer des économies sur les factures d’énergie, mais le réel impact positif n’apparaît qu’au bout d’un certain laps de temps, plus ou moins long. En vérité, en fonction du type d’énergie prévue et surtout du fournisseur d’énergie choisi, les économies réalisées peuvent être très variables.

La libéralisation du marché de l’énergie en Europe a permis à de nombreuses société de lancer leurs propres offres d’énergie, destinées à concurrencer les tarifs réglementés d’EDF et d’Engie, les deux fournisseurs historiques français. À ce titre, nombreux sont les fournisseurs alternatifs proposant des prix du kWh allant parfois jusqu’à 20% moins cher que le tarif réglementé par l’Etat.

L'isolation du logement peut être financée par de nombreuses aides.

De nombreuses subventions permettent d'aider à l'isolation thermique du logement.

L’essentiel de l’énergie consommée puisse être économisée par de bons moyens d’isolation. Néanmoins, il convient dans un premier temps de se concentrer sur les offres des fournisseurs alternatifs présents sur le marché. En moyenne, les foyers peuvent économiser jusqu’à 200 €, seulement en privilégiant une offre autre que celles proposées par EDF ou Engie.

Quels sont les fournisseurs d'énergie et d'électricité pas cher ?
À lire aussiLes contrats d'électricité à bas prix des fournisseurs
Lire la suite

Les projets d’isolation thermique éligibles à des subventions de l’État

Afin d’aider les foyers à financer leurs projets d’isolation thermique, l'État français met en place un certain nombre de subventions et d’aides sociales . Celles-ci permettent aux personnes qui le souhaitent, ou qui ont formulé un besoin, de bénéficier d'une aide dans les travaux d'isolation thermique de leur domicile.

Nom de la subvention ou de l'aide C’est quoi ? Pour qui? Quel type de logement ?
Crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) Réduction de l’impôt sur le revenu d’une partie des dépenses liées aux travaux d’isolation thermique Propriétaires réalisant des travaux d’isolation thermique entre le 1er janvier 2020 et le 31 décembre 2020 sous conditions de ressources Maison individuelle ou appartement constituant une résidence principale
MaPrimeRénov Nouvelle aide de l’État destinée à remplacer le CITE. Mise en place jusqu’en 2021 Propriétaires occupants les plus modestes selon les conditions de ressources de l’Anah Résidence principale
Éco-prêt à taux zéro Financement de la rénovation énergétique d’un logement sans aucune avance de trésorerie et sans intérêts Personnes physiques, propriétaires occupant ou bailleur ainsi que les sociétés civiles non soumises à l’impôt sur les sociétés Maison ou appartement déclaré comme résidence principale et achevée avant le 1er janvier 1990
Aides des entreprises de fourniture d’énergie (CEE) Aides proposées par certains fournisseurs d’énergie (EDF, Engie, Total…) pour financer les travaux d’isolation thermique réalisés par un professionnel reconnu garant de l’environnement Tous les propriétaires et locataires Maison ou appartement faisant office de résidence principale ou secondaire
Coup de pouce économies d’énergie 2018-2020 Permet aux ménages en situation de précarité énergétique de bénéficier d’aides plus conséquentes Ménages modestes et très modestes, conditions d’attribution basées sur les ressources du foyer Tous types de logements
Chèque énergie Aide nominative permettant de payer les factures d’énergie d’un logement. Certains travaux de rénovation énergétique peuvent être pris en compte Personnes percevant des revenus modestes Tous types de logements
Aides d’Action logement Subventions complétées d’un prêt à 1% afin d’aider au financement des travaux d’isolation thermique Propriétaires occupants ou bailleurs, sociétés civiles immobilières Maison individuelle ou appartement occupé à titre de résidence principale située dans une commune du programme “Action Cœur de Ville”
Cheque energie
À lire aussiBénéficier du chèque énergie
Lire la suite
Cet article vous a-t-il été utile ?
Oui
Non
100 % des lecteurs ont trouvé cet article utile
1 vote
Mint Energie
Total Direct Energie