Ce qu'il faut retenir sur les prix fixes, indexés et libres de l'énergie

Il existe plusieurs types de facturation sur le marché de l'énergie français. Dans les faits, le gaz et l'électricité peuvent être vendus à :

Prix fixe : le tarif du kWh d'énergie n'évolue pas durant une ou plusieurs années.

Prix indexé : le coût du kWh de gaz ou d'électricité varie selon les évolutions des tarifs réglementés de l'énergie.

Prix libre : cette pratique est rendue possible par la libéralisation du marché de l'énergie, elle suppose que les fournisseurs de gaz et d'électricité peuvent désormais commercialiser l'énergie au prix qu'ils souhaitent.

Le marché de l’énergie est un domaine à la concurrence de plus en plus forte. Ainsi, les fournisseurs énergétiques sont contraints de se démarquer les uns des autres, ce qui passe souvent par les prix. Quelle que soit la stratégie de différenciation choisie par les opérateurs de gaz et/ou d’électricité, les modalités des contrats peuvent agir sur les prix, qui peuvent être : fixes, indexés ou libres.

Il est essentiel de bien comprendre les tenants et aboutissants de ces trois modes de facturation afin de choisir un contrat qui répond vraiment à ses besoins. Quel abonnement énergétique choisir, prix fixe, indexé ou libre ?

Gaz et électricité à prix fixe : modalités, avantages et inconvénients

Les abonnements au gaz et/ou à l’électricité peuvent être proposés à prix fixe. Il s’agit d’un type d’offre souvent apprécié des consommateurs, qui présente des avantages, mais aussi des inconvénients. Par ailleurs, il est important de prendre connaissance des modalités attenantes aux contrats énergétiques à prix fixe avant de s’y abonner. La suite de ce guide permet de tout savoir sur les offres de gaz et/ou d’électricité à prix fixe.

Les différences entre prix libres, prix fixe et prix indexé

Bien comprendre les notions de prix fixes, prix indexés et prix libre.

Les contrats à prix fixe, comment ça marche ?

Tout d’abord, le principe de l’abonnement énergétique à prix fixe est simple : le prix du kWh d’électricité ou de gaz ne bouge pas durant une, trois, voire cinq années. La durée de la fixité des tarifs dépend des fournisseurs d’énergie. Le prix du kWh est en fait totalement indépendant des tarifs réglementés de l’énergie. Ainsi, les abonnés s’assurent de payer le même prix pour chaque kWh d’énergie consommé pendant une ou plusieurs années. Il s’agit ici d’un avantage non négligeable des offres à prix fixe.

Il est important de garder à l’esprit que l’offre à prix fixe engage l’opérateur énergétique sur la durée, mais pas le consommateur ! En effet, depuis la loi NOME (Nouvelle Organisation du Marché de l’Électricité, votée en 2010), il est interdit à tout fournisseur d’énergie de commercialiser des contrats avec engagement. Cette directive législative vise à :

assainir la concurrence sur le marché de l’énergie ;

donner davantage de liberté aux consommateurs, qui peuvent ainsi choisir le fournisseur énergétique de leur choix au moment qu’ils souhaitent.

Comment résilier un contrat d'énergie, électricité ou gaz ?
À lire aussiComment résilier un contrat de gaz et/ou d’électricité ?
Lire la suite

Les avantages et inconvénients des offres énergie à prix fixe

Si les tarifs réglementés de l’énergie peuvent augmenter, ils peuvent également diminuer. C’est dans ce cas que les limites des offres à prix fixe peuvent commencer à se dessiner. Dans les faits, les fournisseurs d’énergie peuvent choisir entre deux stratégies concernant les prix fixes au moment de la baisse des tarifs fixés par la CRE :

conserver les tarifs inscrits dans le contrat signé par l’abonné, suivant ainsi la logique de l’énergie à prix fixe ;

proposer une révision à la baisse du prix du kWh au moment de la date anniversaire du contrat, afin de rester compétitif par rapport aux offres à prix indexé.

En comparaison avec les offres à prix indexé, une tendance se vérifie chez la plupart des opérateurs énergétiques : les contrats à prix fixe sont plus onéreux que les prix indexés. Cet écart de prix se justifie notamment par les arguments suivants :

les contrats à prix fixe offrent une garantie tarifaire au consommateur ;

le prix du kWh d’énergie n’augmente pas durant une ou plusieurs années ;

il est même possible que le tarif du kWh diminue d’une année à l’autre.

Prix indexé (gaz, électricité) : fonctionnement, points forts et faibles

Les abonnements à prix indexé sont assez répandus, et ils dépendent en fait des tarifs réglementés de l’énergie. Ceux-ci sont fixés chaque mois par :

la Commission de Régulation de l’Énergie (CRE) ;

le Ministre de la Transition Écologique et Solidaire ;

le Ministre de l’Économie.

Qui fixe les prix de l'énergie ?

Trois autorités fixent les prix de l'énergie.

Tout comme les offres à prix fixe, les contrats à prix indexé présentent des atouts et des faiblesses. Que faut-il savoir sur les contrats énergétiques à prix indexé ?

Le fonctionnement des offres énergétiques à prix indexé

Comme évoqué précédemment, les offres énergétiques à prix indexé sont dépendantes des tarifs réglementés de l’énergie. Lorsque ceux-ci augmentent, alors le prix du kWh de gaz ou d’électricité augmente également. À l’inverse, si les tarifs fixés par la CRE diminuent, les consommateurs payent leur énergie moins chère. Le fonctionnement des offres à prix indexés est alors plutôt simple, ce qui n’est pas forcément le cas de l’organisation des tarifs réglementés de l’énergie.

Il est important de savoir qu’il existe, d’une part, les tarifs réglementés du gaz, et d’autre part, les tarifs réglementés de l’électricité. Les modalités et évolutions de ces grilles tarifaires sont les suivantes :

tarifs réglementés du gaz : ils sont voués à disparaître. En effet, les contrats professionnels aux tarifs réglementés du gaz ont tous pris fin le 1er décembre 2019. Concernant les offres pour particuliers, il n’est plus possible d’y souscrire et elles vont disparaître en juin 2023. En revanche, les tarifs réglementés du gaz continuent d’être fixés chaque mois par : la CRE, le Ministre de la Transition Écologique et Solidaire, ainsi que le Ministre de l’Économie ;

tarifs réglementés de l’électricité : ceux-ci sont toujours en place. Ils sont également régis par la CRE et permettent, entre autres, aux contrats à prix indexé de faire évoluer leurs tarifs.

Fin des TRV sur le gaz en France : quelles conséquences ?
À lire aussiLes changements liés à la fin des tarifs réglementés du gaz
Lire la suite

Quels sont les points forts et faiblesses des offres gaz/électricité à prix indexé ?

Les évolutions des tarifs réglementés de l’énergie, dont il est question plus haut, jouent un rôle essentiel pour les offres à prix indexé. Dans les faits, le prix d’un kWh de gaz ou d’électricité est étroitement lié aux variations de ces tarifs.

Ainsi, le principal avantage d’un abonnement à prix indexé est visible en cas de baisse des tarifs réglementés. Qu’il s’agisse de gaz ou d’électricité, les consommateurs observent une baisse du montant de leur facture énergétique dans ce cas. Deux autres atouts concernant les prix indexés sont visibles :

il s’agit des offres énergétiques les moins chères du marché en termes de prix du kWh ;

le coût mensuel de l’abonnement de ces offres est généralement moins cher que les contrats à prix fixe.

Il existe, bien entendu, des inconvénients liés aux contrats énergétiques à prix indexé. Les avis des clients sur les fournisseurs d’énergie permettent d’ailleurs d’en détecter certains. Les majeures faiblesses des offres électricité et/ou gaz à prix indexé sont :

le risque d’augmentation du prix du kWh d’énergie en cas de hausse des tarifs réglementés du marché ;

l’incertitude concernant le montant de sa facture d’énergie.

À quoi correspondent les tarifs gaz Base, B0, B1 et B2i ?
À lire aussiComprendre les tarifs du gaz : base, B0, B1, ...
Lire la suite

L’énergie à prix libre : qu’est-ce que c’est ?

S’il existe deux grands types d’abonnements à l’énergie, un nouveau mode de tarification s’est créé un chemin avec la libéralisation du marché : l’énergie à prix libre. Il apparaît, dans les faits, que tout repose sur les types de fournisseurs présents dans le secteur du gaz et de l’électricité. Les nouveaux acteurs ont en effet entraîné de nouvelles offres. Il existe à ce jour :

les fournisseurs d’énergie historiques, donc ceux qui étaient présents avant son ouverture à la concurrence (EDF et Engie) ;

les opérateurs énergétiques alternatifs, soit ceux qui se sont installés sur le marché après 2007, date de sa libéralisation.

Qu'est-ce que l'énergie à prix libre ?

Les fournisseurs d'énergie peuvent désormais fixer librement les prix.

L’introduction des fournisseurs énergétiques alternatifs sur le marché français a bouleversé ses codes. Il est, de fait, désormais possible de consommer de l’énergie à prix libre. En d’autres termes, avec l’ouverture du marché de l’énergie à la concurrence, les acteurs sont libres de fixer les prix qu’ils désirent pour les abonnements au gaz et à l’électricité.

Ces nouveaux types d’abonnement donnent alors lieu à une guerre concurrentielle féroce, essentiellement basée sur les prix. C’est ainsi qu’apparaissent l’électricité et le gaz à prix libre, une voie pour réaliser de belles économies.

Comment changer de fournisseur pour souscrire un contrat de gaz pas cher ?
À lire aussiComment changer d’opérateur énergétique ?
Lire la suite
Cet article vous a-t-il été utile ?
Oui
Non
100 % des lecteurs ont trouvé cet article utile
1 vote

Les bons plans du moment

Ovo Energy Electricité
Mint Energie
Mint Energie
Total Direct Energie