L'essentiel sur le prix du kWh de gaz et son évolution

D'année en année, le prix du gaz peut subir des augmentations ou des réductions. De nombreux critères influent le tarif proposé par les fournisseurs d'énergie. Pour les consommateurs, il existe des solutions pour réduire cette évolution du prix du gaz en France.

Les éléments importants au sujet de l'évolution du tarif du gaz sont notamment :

une part fixe et une part inhérente au fournisseur composent le prix du gaz ;

zones tarifaires et consommation du foyer influent sur le prix du gaz ;

les fournisseurs utilisent une formule pour convertir le prix du gaz, du m3 au kWh.

Les clients ont le choix entre diverses offres de gaz, qui peuvent être de deux types : à prix fixe ou à prix indexé. Les offres de gaz à prix indexé signifient que le prix du kilowattheure d’énergie varie chaque mois selon l’évolution des tarifs réglementés du marché. En d’autres termes, si ces tarifs augmentent, la facture de gaz augmente, et inversement en cas de baisse. Comment évolue le prix du gaz en France ?

Comment ont évolué les prix du gaz en France en 2020 ?

Bien que l’année 2020 ne soit pas encore achevée, il reste possible d’observer l’évolution des prix du gaz sur les mois passés de cette année. En effet, les tarifs du combustible varient chaque mois, et parfois même chaque semaine. Afin de constater une évolution significative, l’analyse qui suit détaille l’année 2020 mois par mois.

Évolution du prix du gaz en 2020
Mois Janvier Février Mars Avril Mai Juin
Évolution des prix du gaz -0,9% -3,3% -4,6% -4,4% -1,3% -2,8%
Mois Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre
Évolution des prix du gaz -0,3% +1,3% +0,6% +4,7% +1,6% +2,4%

Les diverses composantes du prix du gaz sont elles-mêmes fonctions d’autres variables. En d’autres termes, divers facteurs peuvent faire varier le tarif du kilowattheure d’énergie. Cela explique que le prix du gaz varie parfois de façon considérable d’un mois à l’autre. La suite de cet article permet de comprendre les évolutions du prix du gaz en France.

L’évolution des tarifs réglementés du gaz

Toutes les variables susmentionnées comme composantes du prix du gaz peuvent subir des modifications. Qu’elles soient justifiées par un cas de force majeure ou non, les fournisseurs n’ont d’autre choix que d’accepter les évolutions des composants du prix du gaz. À savoir que les tarifs réglementés du gaz sont fixés chaque mois par la Commission de Régulation de l’Énergie (CRE). Celle-ci tient compte de nombreux éléments pour statuer sur le prix le plus juste chaque mois.

Évolution du prix du gaz en France : augmentation ou réduction ?

Selon les mois, le prix du gaz peut baisser ou augmenter.

Le prix du gaz a-t-il diminué ou augmenté en France ? La réponse n’est pas si simple ! Il apparaît que les tarifs du gaz ont varié de façon hétérogène depuis quelques années. Par exemple, une forte baisse du prix du gaz est enregistrée en mai 2016, contre une grande hausse en novembre 2019. Aujourd’hui, il est possible de prévoir une augmentation du prix du gaz en raison de la reprise de l’activité économique liée au déconfinement.

Offre annexée sur les TVR ou fixe : quel rôle les consommateurs jouent sur le prix du gaz ?

Le mécanisme de l’offre et de la demande explique de nombreux phénomènes évolutifs. Concernant le prix du gaz, ce mécanisme peut justifier certaines de ses variations. En effet, lorsque la demande de gaz est faible, les prix diminuent, et lorsqu’elle est forte, les prix du gaz augmentent. Par exemple, lors de la crise de Covid-19, la demande de gaz a diminué en raison de la limitation des productions. Cet évènement a déclenché une forte baisse du prix du gaz.

Tous les usagers de gaz ne subissent pas les variations de ses tarifs car il est possible de choisir une offre à prix fixe. Il existe effectivement deux types d’offre de gaz, à prix fixe ou à prix indexé. Les personnes qui choisissent une offre à prix fixe se prémunissent contre les évolutions du prix du gaz. Par ce moyen, le coût de leur énergie reste le même durant un, trois ou cinq ans. Concernant les abonnements gaz à prix indexé, ils dépendent directement des tarifs réglementés, et subissent donc chaque évolution du prix du gaz.

Les applications pour suivre la consommation d'électricité ou de gaz chez les fournisseurs d'énergie.
À lire aussiApplications pour suivre la consommation de gaz
Lire la suite

Réglementés, fixes : les différents prix du gaz en France

La réglementation des tarifs du gaz permet à Engie de proposer des offres aux tarifs attractifs. L’attractivité de ces offres réside dans le fait que les autorités publiques fixent le prix du gaz qu’elles pratiquent. Ainsi, l’évolution possible du prix du mètre cube de gaz est encadrée par les pouvoirs publics.

Quel prix pour le gaz au mètre cube en France ?

Les consommateurs s'interrogent : quel est le rapport de conversion entre les chiffres affichés sur leur facture et leur consommation de gaz indiquée sur compteurs ?

Tarifs réglementés : quel est le prix du gaz au kilowattheure ?

Tout d’abord, le prix du gaz au tarif réglementé est fixé par plusieurs acteurs publics. En effet, divers ministères se rencontrent chaque année pour statuer sur le prix réglementé du mètre cube de gaz en France. Les autorités en charge de fixer ces tarifs réglementés sont :

le Ministère de la Transition Écologique et Solidaire ;

le Ministre de l’Économie ;

la Commission de Régulation de l’Énergie (CRE).

Qui fixe le prix des tarifs réglementés sur le gaz en France ?

Trois autorités se réunissent pour fixer les tarifs réglementés du gaz.

Les tarifs réglementés du gaz au kilowattheure sont répertoriés dans le tableau ci-dessous.

Tarifs réglementés du gaz Base du contrat
Base B0 B1 et B2I
Zones tarifaires du gaz
1 2 3 4 5 6
Prix du gaz au kWh
7,6 cts€ 7,6 cts€ 5,13 cts€ 5,20 cts€ 5,27 cts€ 5,34 cts€ 5,42 cts€ 5,49 cts€

Quel est le prix du kWh de gaz avec un abonnement à coût fixe ?

Le tarif réglementé offre la garantie d’une augmentation tarifaire maîtrisée. Cependant, il existe aujourd’hui d’autres fournisseurs d’énergie qui pratiquent des prix plus intéressants pour le gaz. En effet, l’ouverture du marché de l’énergie à la concurrence a permis l’essor de plusieurs nouveaux fournisseurs de gaz et donc de nouvelles offres. Ainsi, les offres ont évolué en France ces dernières années, laissant place aux abonnements au gaz à prix fixe.

Le tableau qui suit permet d’avoir un aperçu des tarifs des offres à prix fixe pour le mètre cube de gaz.

Prix du gaz au kilowattheure
selon fournisseur
Base B0 B1 et B2I
Zones tarifaires
1 2 3 4 5 6
Wekiwi 6,482 cts€ 4,43 cts€ 4,49 cts€ 4,55 cts€ 4,61 cts€ 4,669 cts€ 4,729 cts€
Eni 6,604 cts€ 4,502 cts€ 4,564 cts€ 4,625 cts€ 4,686 cts€ 4,747 cts€ 4,808 cts€

Frais fixes, conversion : comment comprendre une facture de gaz ?

Tout d’abord, le prix du gaz correspond à l’addition de divers éléments. En effet, plusieurs services sont facturés et il s’agit, entre autres, de ceux qui servent à acheminer le gaz jusqu’au foyer qui l’utilise. Quel est le coût du kWh de gaz en France ?

Calculer pour trouver le prix moyen du gaz en France.

Quel est le meilleur moyen pour calculer le prix du gaz en France ?

Comment convertir les unités de mesure du gaz, du mètre cube au kWh ?

La Commission de Régulation de l’Énergie (CRE) est un acteur majeur concernant la fixation du prix du kWh de gaz. Cet acteur influe en effet sur les tarifs pratiqués, en effectuant des recommandations au Gouvernement. Ses conseils ont pour objectif de réévaluer les tarifs réglementés du gaz, à la hausse ou à la baisse selon les périodes.

Certains Français s’interrogent sur l’unité de mesure du gaz : les compteurs correspondants affichent une consommation énergétique mesurée en mètres cubes, unité de mesure scientifique de cette énergie. Cependant, les fournisseurs d’énergie éditent une facture mentionnant des kWh de gaz. Dans les faits, il apparaît que les fournisseurs utilisent un coefficient de conversion pour calculer le prix du gaz au kWh. Cet indicateur est aussi connu sous le nom de coefficient thermique.

Calcul du prix fixe de gaz en France par la CRE.

La Commission de Régulation de l’Énergie établit le prix fixe du gaz.

Le coefficient de conversion permet de passer d’une unité de mesure du gaz à une autre de façon très précise. Cette variable intègre plusieurs critères afin de calculer au mieux le prix du gaz à facturer aux clients :

pression atmosphérique ;

température ;

qualité du gaz.

Coefficient thermique : comment calculer le prix du gaz au mètre cube ?

Trois variables influent sur le rapport de conversion du gaz, aussi appelé coefficient thermique.

D’une façon générale, il est considéré que 1 m3 de gaz équivaut à 10 kWh. Les fournisseurs utilisent une formule de calcul spécifique pour convertir le plus précisément possible les m3 de gaz consommés en kWh. La formule utilisée est la suivante :

Consommation de gaz en kWh = m3 de gaz naturel consommé x coefficient de conversion

Le coefficient de conversion est un indicateur calculé par le gestionnaire de réseau de gaz naturel, indiqué sur la facture de gaz de chaque consommateur.

Frais fixes et coût du kWh : comment se décompose le prix du gaz ?

Comme évoqué précédemment, plusieurs éléments servent à calculer le prix du gaz en France. Le gaz se mesure généralement en mètres cubes, mais les fournisseurs le convertissent en kWh. C’est pourquoi, aujourd’hui, le gaz est facturé au prix du kWh.

Le tableau suivant permet d’identifier et de comprendre les éléments permettant la fixation du prix du gaz.

Services constituant le prix du gaz en France
Service Composition
Frais fixes

Ils sont communs à tous les fournisseurs et les utilisateurs de gaz n’ont aucun levier de négociation sur cette variable.

Les frais fixes regroupent notamment les taxes de l’État, le coût du transport du gaz, mais aussi le coût de l’abonnement souscrit.

Prix du kWh de gaz Il peut dépendre d’une fixation par l’État de façon mensuelle, via des tarifs réglementés. Par exemple, Engie et GDF-Suez proposent des offres réglementées qui s’indexent sur ce prix du gaz.
Il peut aussi être fixé librement par le fournisseur d’énergie. Il s’agit dans ce cas d’une offre gaz à prix libre.

Tarifs Base, coût d'achat, acheminement et taxes : calculer le prix du kWh de gaz

Comme observé plus tôt, le prix du gaz est tributaire de nombreux éléments. Si la part correspondant au prix du gaz est, pour l'essentiel, déterminée par les seuls fournisseurs, il en va autrement des frais fixes. Parmi ceux-ci, les taxes inhérentes à ce type d'énergie ont une influence indéniable, au même titre que le coût d'achat ou l'acheminement du gaz.

Comment sont calculés les tarifs Base, B0, B1 et B2i pour le gaz ?

Tous les fournisseurs d’énergie proposent diverses options concernant le prix du gaz. Chaque tarif proposé correspond à une consommation énergétique différente. Ainsi, il est possible de choisir une de ces options selon sa consommation annuelle de gaz.

Influences des utilisations du gaz sur le prix
Les tarifs proposés
par les fournisseurs de gaz
Consommation annuelle de gaz Usages du gaz adaptés à l’offre
Tarif Base inférieure à 1000 kWh cuisson uniquement
Tarif B0 comprise entre 1000 et 6000 kWh
  • cuisson
  • eau chaude
Tarif B1 entre 6000 et 30 000 kWh
  • chauffage individuel
  • cuisson
  • eau chaude pour petites surfaces
Tarif B2i située entre 30 000 et 150 000 kWh chauffage de copropriété

Ces différents tarifs permettent de distinguer différents types de profils de consommateurs. Il s'agit d'une facilité, aussi bien pour les fournisseurs que pour les clients ; les premiers auront ainsi tendance à afficher leurs offres selon ces tarifs Base, B0, B1 et B2i. Pour les consommateurs, la perspective sur les offres des fournisseurs n'en est que plus immédiate. Néanmoins, le prix du gaz dépendra d'autres éléments, inhérents au prix fixe du gaz, aussi bien qu'aux offres des fournisseurs eux-mêmes.

À quoi correspondent les tarifs gaz Base, B0, B1 et B2i ?
À lire aussiTarifs Base, B0, B1 et B2i : comment ça marche ?
Lire la suite

Quelle est l'influence des zones tarifaires sur le prix du gaz au mètre cube ?

Comme évoqué précédemment, les fournisseurs de gaz n’en assurent pas forcément la production. De ce fait, ils sont contraints de faire appel à des producteurs de gaz et de leur acheter cette matière. Ainsi, le coût d’achat du gaz est une dimension essentielle à intégrer au prix du gaz en France. À savoir qu’il représente environ 50% du coût total du gaz pour les fournisseurs.

Dans un second temps, une fois le gaz acheté, les fournisseurs doivent le déplacer. Pour cela, il est obligatoire de faire appel à des transporteurs spécialisés et agréés. Une nouvelle composante du prix du gaz se dessine alors : le coût d’acheminement de l’énergie. À savoir que le transport pèse environ 30% dans le prix du gaz en France.

La France est divisée en six zones tarifaires qui influent sur le prix du gaz. Ces zones ont pour objectif de tenir compte du coût d’acheminement de l’énergie. Ainsi, la zone 1 est la plus proche de l’axe gazier, tandis que la zone 6 est la plus éloignée. Le prix du gaz au mètre cube peut varier selon la zone de gaz dans laquelle se trouve l’usager.

Il apparaît alors que le prix du gaz au mètre cube diffère selon l’éloignement de la zone. Attention, cette variation ne concerne que les foyers qui utilisent plus de 6 000 kWh de gaz par an. Les ménages qui n’utilisent le gaz que pour cuisiner et chauffer l’eau ne sont donc pas concernés.

Influence des zones de gaz sur le prix
Zone tarifaire Augmentation du prix du mètre cube de gaz (en moyenne)
1 prix de base, pas d’augmentation
2 +2%
3 +3%
4 +4%
5 +5%
6 +6%

Les fournisseurs de gaz ne possèdent pas tous les mêmes axes gaziers. À ce titre, les zones tarifaires varient d’un fournisseur à l’autre. Ainsi, par exemple, une ville qui appartient à la zone 1 chez Engie peut faire partie de la zone 3 chez un autre fournisseur.

L'évolution des prix du gaz ces derniers mois et années en France

L'évolution du prix du gaz répond à divers facteurs, encadrés par le gouvernement français.

CTA, TICGN : quelles sont les taxes et autres contributions sur le gaz ?

Les fournisseurs et les clients doivent payer des taxes et contributions sur le gaz. Ces éléments sont obligatoires et représentent environ 20% du prix du gaz en France. Il s’agit donc de la troisième et dernière composante du coût de cette énergie, hormis la marge commerciale que le fournisseur doit ajouter pour rester rentable.

Quelles sont les taxes encadrant l'évolution du prix du gaz ?

CTA, TICGN : quelles sont les taxes inhérentes au prix du gaz ?

Les taxes sur le gaz, qui contribuent activement au prix du gaz, sont au nombre de trois. À ce jour, il est impératif de régler :

la TVA (Taxe sur la Valeur Ajoutée) à hauteur de 5,5% ;

la CTA (Contribution Tarifaire d’Acheminement), qui est de 20% ;

la TICGN (Taxe Intérieure sur les Consommations de Gaz Naturel), dont le taux est de 8,45€ par mégawattheure.

Quelle est la différence entre le gaz de ville et le gaz naturel ?
À lire aussiDifférences entre gaz de ville et gaz naturel
Lire la suite
Cet article vous a-t-il été utile ?
Oui
Non
80 % des lecteurs ont trouvé cet article utile
5 votes

-20% sur l'électricité et le gaz !

Plus vous serez nombreux, plus l'offre d'énergie négociée sera competitive pour des économies garanties !

Je cherche

Suivant

Les bons plans du moment

TotalEnergies Offre
Ovo Energy Electricité
Total Direct Energie
Total Direct Energie