L'essentiel pour réduire la consommation électrique

De nos jours, réduire la consommation électrique d'un domicile devient un impératif, aussi bien financier qu'écologique. Pour ce faire, il s'agit de garder en tête des réflexes simples permettant d'économiser drastiquement sur l'électricité. Quelles astuces pratiquer au quotidien ?

Pour réduire la consommation d'énergie d'un domicile, il faut notamment :

penser à débrancher les appareils électriques en mode veille ;

isoler son logement, idéal contre le froid hivernal et les chaleurs caniculaires ;

optimiser l'aménagement des pièces, et utiliser des ampoules basse consommation.

Plusieurs raisons peuvent pousser les ménages à vouloir réduire leur consommation d’électricité. Premièrement, cette réduction permet d’atténuer les impacts négatifs sur l’environnement. Au vu des problématiques écologiques actuelles, cette raison semble tout à fait honorable. Une autre motivation peut entraîner les ménages dans la réduction de leur consommation énergétique : faire diminuer leur facture d’électricité. Comment réduire ma consommation d’électricité ?

Comment réduire la consommation d’électricité du domicile ?

Le salon est la principale pièce de vie de presque toutes les habitations. À ce titre, cette pièce est souvent celle qui contribue le plus à la facture d’électricité. Cependant, il ne faut pas sous estimer la consommation des autres pièces. Il suffit parfois de modifier certaines de ses habitudes pour réduire sa consommation électrique. Que faire pour consommer moins d’électricité ?

Réduire la consommation d'énergie : gaz ou électricité.

Des conseils sont à prendre en compte pour qui veut réduire sa consommation de gaz ou électricité.

La couleur des murs joue un rôle dans la consommation d’électricité

La peinture apposée sur les murs d’une pièce peut beaucoup jouer en termes de redistribution de la lumière naturelle. C’est pourquoi privilégier les peintures claires aux murs et aux plafonds permet de profiter davantage de la lumière naturelle et donc de réduire sa consommation d’électricité.

Les personnes qui apprécient l’ambiance tamisée conférée par les murs de couleurs sombres peuvent réduire leur consommation énergétique par l’aménagement. En effet, aménager différemment une pièce de vie en disposant, par exemple, les canapés ou fauteuils près des fenêtres permet de moins allumer la lumière.

L'intérêt des ampoules basse consommation pour réduire sa facture d’électricité

Face aux efforts effectués par les ménages pour réduire leur consommation, les marques ont développé des ampoules basse consommation. Ces dispositifs ont été introduits sur le marché il y a quelques années déjà et ont séduit quelques millions de consommateurs. Les ampoules basse consommation permettent d’éclairer une pièce tout en maîtrisant sa consommation d’électricité.

Les ampoules basse consommation présentent certains avantages. Leur rendement lumineux est agréable, à raison de 60 lumens par watt. Un des autres bénéfices de ces systèmes d’éclairage est leur durée de vie moyenne, plus élevée que les ampoules classiques. Une ampoule basse consommation fonctionne entre 6000 et 15000 heures selon les marques, contre 3000 heures pour une ampoule halogène par exemple. Ces bénéfices sont accessibles pour moins de 10€, prix moyen d’une ampoule basse consommation.

Le succès des ampoules basse consommation ne date pas d'hier. Depuis septembre 2009, les ampoules à incandescence de 100 Watts sont interdites en France. Leur production ainsi que leur distribution et leur revente n’est plus autorisée sur le territoire français. Les ampoules basse consommation ont alors séduit de nombreux ménages, qui ont pu réduire leur consommation d’électricité.

Conseils de MaPetiteEnergie

Enlever la poussière des ampoules permet d’augmenter leur efficacité lumineuse. Ainsi, une seule lampe dépoussiérée régulièrement peut assurer l’éclairage d’une pièce, au lieu de plusieurs lampes non entretenues.

Électroménager, chauffage : comment réduire ma facture d’énergie ?

Une facture d’électricité est très souvent augmentée par la consommation énergétique de certains appareils. Si certains d’entre eux ne semblent, à première vue, pas gourmands en énergie, il faut tout de même rester vigilant. Comment surveiller la consommation électrique de mes appareils ?

Les appareils électriques en veille consomment de l’électricité

Bien que les télévisions, les chaînes hi-fi ou encore les ordinateurs ne soient pas les appareils les plus énergivores, leur mode “veille” consomme de l’électricité. Une bonne pratique pour réduire sa consommation d’électricité est d’être vigilant quant à l'extinction de ces appareils électriques.

Regrouper les branchements de plusieurs appareils sur une multiprise permet de tous les éteindre pour la nuit, ou lorsqu’ils ne sont pas utilisés sur une période prolongée. À noter que la consommation annuelle d’appareils en veille peut parfois être équivalente à la consommation électrique d’un réfrigérateur. Cette méthode permet donc de réduire sensiblement sa consommation électrique sans trop d’effort.

Le chauffage, un poste de dépenses énergétique important

Le chauffage est le poste de dépenses le plus important dans les factures d’énergie des Français. Pouvant représenter jusqu’à 70% du montant d’une facture d’électricité, le chauffage constitue alors un élément clé dans la réduction de consommation énergétique. Cette affirmation se vérifie aussi bien pour le chauffage au gaz que pour les dispositifs électriques. Cependant, il est nécessaire de souligner que le chauffage électrique est bien souvent moins économique que son homologue au gaz.

Augmentation de la facture selon la température : comment réduire sa consommation ?

Les factures augmentent en même temps que la température. La canicule est aussi financière !

Les personnes équipées d’un chauffage électrique ou au gaz qui souhaitent consommer moins d’énergie peuvent suivre plusieurs conseils :

régler la température des chauffages entre 19 et 20°C la journée dans les pièces occupées, et à 17°C la nuit dans la chambre ;

éteindre systématiquement les radiateurs en cas d’absence ;

fermer les fenêtres lorsque le chauffage est en route ;

baisser les radiateurs au maximum lors de l’aération d’une pièce, qui doit durer une dizaine de minutes maximum en période de grand froid ;

ne pas laisser le chauffage allumé toute la journée.

Quel chauffage électrique choisir pour plus d'économies ?
À lire aussiChoisir un chauffage électrique économique ?
Lire la suite

Électroménager : utiliser moins d’énergie, même en été

Les dépenses énergétiques sont souvent associées au chauffage, et donc à l’hiver. Toutefois, le gaz et l’électricité sont utilisés tout au long de l’année. Il est donc possible de réduire sa consommation d’énergie indépendamment de son chauffage. Chaque pièce représente un certain volume de dépenses énergétiques, qu’il est intéressant de prendre en compte pour réduire sa consommation de façon optimale. À savoir que la cuisine est l’endroit où l’électricité est le plus utilisée après le chauffage. En effet, le frigo, le lave-vaisselle et tous les autres appareils électroménagers représentent une consommation annuelle importante.

Pour réduire sa facture d’électricité tout en continuant à utiliser ses appareils électroménagers, il existe plusieurs astuces. Par exemple, il est conseillé d’installer les appareils chauds le plus loin possible du froid. Ainsi, comme évoqué auparavant, le frigo doit prendre ses distances avec le four et/ou les plaques de cuisson. Cela permet de réduire la consommation électrique du frigo, qui n’a pas besoin d’user davantage d’énergie pour rester au frais. Aussi, dans les autres pièces, quelques principes de base peuvent s’appliquer pour diminuer sa consommation de gaz et d’électricité :

privilégier une douche à un bain, afin d’utiliser moins d’énergie pour chauffer l’eau ;

préférer les cycles économiques de sa machine à laver et de son lave-vaisselle ;

éteindre les lumières des pièces inoccupées ;

éteindre totalement les appareils électriques qui ont ont tendance à se mettre en veille (télévision, ordinateurs, etc.) pour éviter les consommations électriques inutiles

couvrir ses casseroles lors de la cuisson pour limiter la perte de chaleur et d’énergie ;

utiliser une bouilloire plutôt que faire bouillir l’eau dans une casserole ;

se servir d’une cocotte-minute lorsque cela est possible.

Isoler son logement pour diminuer sa consommation énergétique

L’usage que fait un ménage des appareils électriques et de tout autre dispositif usant de l’énergie est un point qui pèse beaucoup dans les factures. Outre cet aspect, une autre dimension reste essentielle en termes de consommation énergétique : l’isolation de l’habitation. Il apparaît en effet qu’un logement bien isolé permet de réduire considérablement le montant de ses factures de gaz et d’électricité. Comment réduire sa consommation d’énergie grâce à l’isolation ?

L’isolation pour réduire le montant de ses factures d’énergie

Tout d’abord, l’isolation thermique peut concerner l’habitation en elle-même, mais aussi certaines de ses installations. Par exemple, il est possible d’isoler son ballon d’eau chaude pour réduire le coût de sa facture de gaz ou d’électricité, selon l’énergie utilisée. Pour ce faire, il suffit d’enrouler les tuyaux du ballon d’eau chaude dans des rouleaux de fibre. Cela permet d’éviter la déperdition de chaleur dans l’eau distribuée au sein de l’habitation. Aussi, il est envisageable de régler la température de son eau chaude afin d’éviter la surconsommation énergétique. Une eau chauffée entre 55 et 60°C est normalement suffisante pour un usage classique (cuisine, douche, ménage, etc.).

Un logement bien isolé consomme nettement moins d’énergie qu’une habitation mal isolée. Cela se vérifie dans les immeubles et maisons récents, mais aussi dans les constructions anciennes. Dans les faits, quelle que soit l’année de construction du logement, il est nécessaire de l’isoler pour réduire sa consommation énergétique de façon optimale. L’isolation d’un logement se fait au travers de plusieurs éléments :

fenêtres ;

portes ;

toiture ;

murs ;

sol.

Bien qu’isoler un appartement ou une maison soit un procédé parfois très coûteux, les bienfaits de ces travaux sont rapidement observables. En effet, les factures d’énergie qui suivent les travaux d’isolation sont généralement bien moins élevées que les précédentes. Par exemple, un logement équipé de double-vitrage permet d’économiser près de 13% sur sa facture d’énergie.

Locataire : étudier le DPE de son  logement pour prévoir sa consommation de gaz et d’électricité

Le Diagnostic de Performance Énergétique, aussi appelé DPE, est un indicateur obligatoire depuis 2011. Dans les faits, chaque locataire doit pouvoir consulter cet élément avant de s’installer dans un logement. Les classes énergétiques vont de A, très économique, à G, très énergivore. Ainsi, lorsque cela est possible, il est conseillé de préférer une habitation dont le DPE se situe entre A et D. À savoir qu’il est difficile d’avoir une faible consommation énergétique dans un logement dont le DPE est supérieur à E.

Le DPE d'un logement : une étude obligatoire pour réduire la consommation d'énergie

Le DPE d'un logement est à analyser impérativement pour réduire sa consommation d'énergie.

Les personnes qui sont déjà installées dans une habitation dont le DPE traduit une forte consommation peuvent appliquer les divers conseils précédemment évoqués. Ceux-ci permettent de maîtriser sa consommation énergétique, même dans les logements au DPE E,F ou G. Attention, ici, maîtriser sa consommation ne signifie pas forcément consommer peu d’électricité ou de gaz.

Conseils de MaPetiteEnergie

Les consommateurs ont le choix entre le gaz naturel et le gaz propane. Il est préférable d’utiliser du gaz naturel, car ce combustible est moins cher que le gaz propane. Consommer du gaz naturel plutôt que du propane permet donc de réduire le prix de sa facture d’énergie.

Cet article vous a-t-il été utile ?
Oui
Non
75 % des lecteurs ont trouvé cet article utile
4 votes
Mint Energie
Total Direct Energie