L'essentiel sur les tarifs jaune, vert et bleu du fournisseur EDF

Le fournisseur d'énergie proposait, il y a encore quelques années de cela, des tarifs jaune, vert, et bleu. Si le dernier a survécu à une revue d'effectif, il est toujours intéressant de savoir à quoi correspondaient les tarifs jaune et vert d'EDF.

Quels sont les éléments à retenir au sujet des tarifs bleu, jaune et vert d'EDF ?

Seul le tarif bleu est accessible aujourd'hui ; les deux autres ont été supprimés en 2016 ;

le tarif jaune s'adressait aux entreprises dotées d'un compteur entre 36 et 250 kVa ;

le tarif vert d'EDF s'adressait aux gros consommateurs d'électricité.

Afin de désigner les différents tarifs applicables en fonction de la situation de ses clients, EDF adopte des codes couleurs. Les appellations tarif bleu, tarif jaune et tarif vert entrent donc en vigueur et permettent de définir des grilles tarifaires selon la puissance du compteur électrique. À l’instar du tarif bleu toujours en vigueur aujourd’hui, les tarifs vert et jaune sont fixés par l’État à partir des données récoltées par la Commission de Régularisation de l'Énergie.

Ainsi, les tarifs jaune et vert sont applicables aux entreprises de plus ou moins grande taille, et impliquent donc une consommation en kVA davantage élevée. Au contraire, le tarif bleu s’avère plutôt réservé aux particuliers ou aux petites entreprises, ayant une moindre consommation d’énergie. Depuis le 31 décembre 2015, les tarifs jaune et vert ont néanmoins été abandonnés par EDF, afin de ne laisser place qu’au tarif bleu réglementé, aussi bien pour les particuliers que pour les entreprises.

Que sont les tarifs bleu, jaune et vert d'EDF pour l'électricité ?

Trois tarifs étaient disponibles chez EDF jusqu'en 2016 ; désormais, seul le bleu est encore accessible.

Qu’est-ce que le Tarif Jaune EDF et à qui s’adresse-t-il ?

Le tarif jaune est un tarif de l'électricité, réglementé par l’État, destiné tout particulièrement aux entreprises possédant un compteur avec une puissance entre 36 et 250 kVA.

Ce tarif s’avère fixé suite à un arrêté ministériel et fait suite à la loi du 10 février 2000 quant à la modernisation et au développement du service public de l’électricité. Les sites pouvant bénéficier du tarif jaune étaient donc alimentés en basse tension, contrairement au tarif vert.

Deux types d’offres composent le tarif jaune :

l’option de base ;

l’option EJP (Effacement Jour de Pointe).

Comment contacter le service client d'EDF, fournisseur historique ?
À lire aussiContacter le service client EDF
Lire la suite

L’option de base du tarif jaune proposé par EDF

Pour le tarif jaune d'EDF, l'option de base se décompose en trois prix du kWh en hiver et deux prix du kWh en été. Par ailleurs, deux options sont disponibles en fonction de l’offre choisie parmi des tarifs de l’option de base : Moyenne Utilisation ou Longue Utilisation.

À qui s'adresse le tarif jaune d'EDF, disparu en 2016 ?

Le tarif jaune s'adresse aux entreprises dotées d'un compteur entre 36 et 250 kVa.

Les différentes versions d’utilisation du tarif jaune sont les suivantes :

heures creuses et heures pleines d’été ;

heures creuses et heures pleines d’hiver ;

heures de pointes en Longue Utilisation.

En été, le prix du kWh électrique est moins cher qu’en hiver. Globalement, les heures pleines s’avèrent plus onéreuses que les heures creuses, tandis que les heures de pointe se rapportent à deux périodes de deux heures dans une journée en Heures Pleines d’hiver. Dans ce cas précis, la consommation d’électricité revient beaucoup plus cher aux entreprises.

L’option avec Effacement de Jour de Pointe du tarif jaune

Cette variante comporte quatre postes horosaisonniers différents et ne peut être souscrite que sur la version Longue Utilisation. Au même titre que l’option de base du tarif jaune, le prix est plus élevé en hiver qu’en été et les heures creuses sont des périodes plus avantageuses pour la consommation d’électricité. Avec cette option, seul l’été dispose d’un tarif heures pleines / heures creuses.

L’option tarifaire EJP du tarif jaune ne comporte que quatre variantes, dont une propre :

heures creuses, heures pleines d’été :

heures d’hiver ;

heures de Pointe Mobile → 18h par jour sur 22 jours non consécutifs.

L’EJP permet de bénéficier de 343 jours dans l’année avec un prix du kWh réduit selon un calendrier établi par EDF. En revanche, le prix du kWh s’avère considérablement plus élevé pendant 22 jours par an, en hiver. L’option EJP s’adresse donc principalement aux entreprises pouvant baisser fortement leur activité pendant 22 jours par hiver.

Créer et gérer son espace client EDF en ligne
À lire aussiL'espace client EDF
Lire la suite

Les variantes d’utilisation du tarif jaune d’EDF

Le tarif jaune d’EDF se départage en deux formes d’utilisation : la Moyenne et la Longue Utilisation. Selon la variante choisie par l’entreprise, un certain nombre de différences notables existent. La moyenne utilisation s’avère plus chère en termes de prix du kWh d'électricité, mais représente un abonnement moins onéreux. Par ailleurs, la moyenne utilisation ne compte que quatre postes horosaisonniers, tandis que la longue utilisation en dispose de 5.

La Longue Utilisation n’est, dans les faits, réservée qu’aux entreprises dépassant une utilisation de 2 000 heures par an, donc une grosse consommation d’énergie annuelle. Afin de correctement choisir la variante d’utilisation, les entreprises doivent donc estimer leur consommation en fonction de leur temps d’activité.

Fournisseur d'énergie EDF
À lire aussiQuelles sont les offres d'EDF
Lire la suite

Qu’est-ce qu’implique le tarif vert d’EDF ?

Le tarif vert concerne principalement les gros consommateurs industriels, ayant besoin d’une alimentation électrique à haute tension. Autrement dit, il s’agit d’un tarif adapté pour les grosses entreprises disposant de compteurs électriques dont la puissance dépasse les 250 kVA. À l’instar du tarif jaune, le tarif vert est également réglementé par l’Etat et les évolutions du prix du kWh sont déterminées par la Commission de Régulation de l'Énergie. Qui était concerné par le tarif vert du fournisseur d'énergie EDF ?

Qui était concerné par le tarif vert du fournisseur d'énergie EDF ?

En règle générale, le tarif vert s’applique aux très gros consommateurs d’électricité, tels que les industries, les résidences ou encore les stations de ski. Les profils pouvant bénéficier du tarif vert sont relativement variés, puisque tout dépend de la puissance du compteur électrique.

À ce titre, quatre catégories de consommateurs composent le tarif vert d’EDF :

Tarif vert A5 → entreprises possédant un compteur dont la puissance se situe se situe entre 250 et 3 000 kVA ;

Tarif vert A8 → compteur électrique avec une puissance se situant entre 3 000 et 10 000 kVA ;

Tarif vert B → pour les très grands sites, possédant un compteur avec une puissance entre 10 000 et 40 000 kVA ;

Tarif vert C → très grands sites avec un compteur doté d’une puissance dépassant les 40 000 kVA.

Par ailleurs, et au même titre que le tarif jaune, le tarif vert est horosaisonnier. Le prix du kWh dépend donc de la saison à laquelle l’entreprise le consomme ainsi que de l’heure de la journée.

Tarif vert EDF : que signifie prix horosaisonnier ?

Le tarif vert, horosaisonnier, dépend de la saison au cours de laquelle l'entreprise concernée utilise l'électricité.

Les tarifs applicables aux différentes catégories du tarif vert

En fonction de la catégorie, les consommateurs peuvent choisir parmi différents tarifs propres au tarif vert d’EDF. Ainsi, la catégorie A5 se décline en cinq tarifs, tandis que les autres comportent 8 tarifs différents.

Caractéristiques des tarifs verts d'EDF
Tarif vert → A5 Tarif vert A8, B et C
Horaire de Pointe de 6h à 8h et de 17h à 19 h, de décembre à février Heures de Pointe
Heures Pleines hiver → 18h dans la journée, de décembre à février Les Heures Pleines hiver
Heures Creuses hiver → 8h dans la journée, de décembre à février Heures Pleines demi-saison
Les Heures Pleines été → 16h dans la journée, d’avril à octobre Heures Creuses hiver
Heures Creuses été → 8h dans la journée, d’avril à octobre Les Heures Creuses demi-saison
Heures Pleines été
Heures Creuses été
Juillet-Août

D’autre part, le tarif vert et ses catégories dépendant également de la fréquence d’utilisation, allant de la Très Longue Utilisation pour plus de 6 300 heures par an, jusqu’à la Courte Utilisation pour 2 000 heures par an. Ainsi, plus la durée d’utilisation est importante, plus le prix de l’abonnement s’avère élevé. En contrepartie, le prix du kWh diminue.

Tarifs gaz et électricité chez EDF en 2020
À lire aussiLes tarifs du fournisseur EDF
Lire la suite

Quelles sont les caractéristiques du tarif bleu d'EDF ?

Le tarif bleu est le tarif réglementé fixé par l’État à destination des particuliers et des petits professionnels. Contrairement aux tarifs jaune et vert, le tarif bleu est le seul encore en vigueur aujourd’hui.

La catégorie de consommateur concernée par ce tarif est celle composée d’usagers dont la puissance du compteur s’avère inférieure ou égale à 36 kVA. Il s’agit du tarif souscrit par la majorité des foyers français, malgré l’existence de nombreux fournisseurs alternatifs proposant des prix moins élevés.

Chez EDF, le tarif bleu se divise ainsi en quatre tarifications différentes :

le tarif Base → un abonnement avantageux et un prix du kWh identique sur toute la journée ;

le tarif Heures Pleines / Heures Creuses → un prix du kWh variable selon les tranches horaires fixées par le gestionnaire du réseau ;

le tarif EDF Tempo → un prix du kWh variable d’un jour sur l’autre, le rendant imprévisible ;

le tarif EDF Effacement Jour de Pointe → des prix dissuasifs les jours de pointe afin de lisser la demande d’électricité.

À noter que la Commission de Régulation de l'Énergie fixe le tarif bleu réglementé après consultation avec le gouvernement. Par ailleurs, les grilles tarifaires dépendent de l’option de consommation choisie.

Tarifs réglementés bleu d'EDF
À lire aussiTarifs bleu et réglementés d'EDF
Lire la suite

Pourquoi les tarifs réglementés jaune et vert ont-ils été supprimés ?

Depuis le 1er janvier 2016, le marché de l’énergie fait l’objet d’une ouverture à la concurrence pour les compteurs de puissance supérieure à 36 kVA. Après cette date, les consommateurs faisant partie de cette tranche de puissance électrique doivent opter pour une autre offre à prix de marché.

En d’autres termes, les professionnels bénéficiaires du tarif jaune ou du tarif vert ont l’obligation de trouver un fournisseur d’énergie alternatif. Dans le cas contraire, les consommateurs concernés risquent d’être basculés sur une offre transitoire davantage coûteuse et pendant une période de six mois maximum.

À l’inverse des tarifs réglementés, les offres à prix de marché sont fixées par le fournisseur d’énergie. Ainsi, les industriels peuvent regrouper tous leurs sites sur un même contrat et peuvent les conclure sur une ou plusieurs années.

Les avis clients de EDF.
À lire aussiLes avis clients au sujet d'EDF
Lire la suite
Cet article vous a-t-il été utile ?
Oui
Non
50 % des lecteurs ont trouvé cet article utile
2 votes

-20% sur l'électricité et le gaz !

Plus vous serez nombreux, plus l'offre d'énergie négociée sera competitive pour des économies garanties !

Je cherche

Suivant

Les bons plans du moment

TotalEnergies Offre
Ovo Energy Electricité
Total Direct Energie
Total Direct Energie