L'essentiel sur les bases de gaz : Base, B0, B1, B2i

Les tarifs de gaz sont présentés sous forme de bases : Base, B0, B1 ou encore B2i. Chacun correspond à une consommation annuelle, afin de proposer des tarifs dégressifs selon le volume utilisé. Ils évoluent également en fonction des zones tarifaires du gaz.

Les points importants à retenir au sujet des différents tarifs du gaz sont :

les tarifs gaz Base, B0 et B1 correspondent à des particuliers, et le B2i aux professionnels ;

la fin des tarifs réglementés supprime également les tarifs professionnels TEL, S2S ou B2S ;

le coût du gaz dépend également des zones tarifaires.

Le prix du gaz dépend de plusieurs variables, et notamment du tarif souscrit lors de l’abonnement. En effet, les zones tarifaires et options ne sont pas les seuls éléments qui influent sur le prix du kWh de gaz. Base, B0, B1 et B2i : comment comprendre les différents tarifs du gaz ?

Comprendre les tarifs Base, B0, B1 et B2i pour le gaz

Tous les fournisseurs de gaz se basent sur une grille tarifaire pour déterminer le prix à facturer à chacun de leurs clients. Il n’est pas toujours facile de prendre connaissance des grilles tarifaires en raison des nombreuses informations qu’elles contiennent. Voici les clés pour comprendre une grille tarifaire pour le gaz.

À quoi correspondent les tarifs gaz Base, B0, B1 et B2i ?

Base, B0, B1 et B2i : à quoi correspondent ces tarifs de gaz ?

Tarifs du gaz et grille tarifaire : fournisseurs, zones, et classes de consommation

Tout d’abord, la vocation d’une grille tarifaire est de déterminer les tarifs du gaz pour un client. Toute facture de gaz se compose d’une partie fixe, et d’un montant variable. La partie fixe est constituée du prix de l’abonnement au gaz, qui peut être annuel ou mensuel, selon les fournisseurs. Concernant la variable d’une facture de gaz, elle dépend du prix du kWh de gaz.

Afin de définir au mieux le montant de la facture de gaz de chacun de leurs consommateurs, les fournisseurs calculent la partie variable à l’aide d’une grille tarifaire. En effet, il apparaît que chaque ménage dépend d’un tarif différent. Trois critères permettent l’élaboration de la grille tarifaire de gaz :

le fournisseur de gaz, puisque chaque acteur du marché de l’énergie est libre de pratiquer les prix qu’il souhaite ;

les zones tarifaires des abonnés, qui varient selon la distance entre le logement et l’axe gazier utilisé par le fournisseur ;

les classes de consommation des clients, qui dépendent de la consommation annuelle.

Les tarifs Base, B0 et B1, qu’est-ce que c’est ?

Les tarifs Base, B0 et B1 désignent tous des options tarifaires pratiquées par les fournisseurs de gaz. Concernant le tarif Base, il s’agit d’un forfait gaz qui concerne les ménages dont la consommation est inférieure à 1000 kWh de gaz par an. Ainsi, il s’adresse aux foyers dont l’utilisation du gaz est maîtrisée, voire faible.

Le tarif B0 est, quant à lui, dédié aux consommations de gaz situées entre 1000 et 6000 kWh par an. Enfin, pour ce qui est du tarif B1, il correspond aux ménages qui utilisent entre 6000 et 30000 kWh de gaz chaque année.

Tarifs gaz B0, B1, Base et B2i : quelle utilisation pour les foyers ?

La classification du foyer selon le tarif Base, B0 et B1 s'effectue selon la consommation du foyer.


Correspondances entre utilisation du gaz et tarifs

Tarif du gaz Consommation annuelle de gaz Usages du gaz possibles selon le tarif
Base 1000 kWh ou moins cuisson uniquement
B0 entre 1000 et 6000 kWh cuisson et chauffe-eau
B1 entre 6000 et 30 000 kWh cuisson, chauffe-eau et chauffage

B2i, B2S, TEL, S2S : les tarifs de gaz adressés aux professionnels

Les professionnels ne sont pas soumis aux mêmes tarifs que les particuliers, en raison de leur forte consommation de gaz. Le tarif B2i est une offre de gaz située à mi-chemin entre professionnels et particuliers. En effet, il permet une consommation annuelle maximale de 150 000 kWh de gaz. Ainsi, les petits dispositifs de chaufferies collectives sont les plus grands consommateurs du tarif B2i.

Les clients professionnels qui utilisent plus de 150 000 kWh de gaz par an ne sont donc pas concernés par le tarif B2i. Les tarifs qui s’adressaient à ces professionnels étaient les tarifs B2S, TEL ou encore S2S. Cependant, avec l’ouverture du marché à la concurrence, les tarifs réglementés du gaz sont supprimés et ces offres sont désormais obsolètes. De ce fait, les professionnels doivent aujourd’hui souscrire à une offre de marché.

Comment convertir les unités de mesure du gaz pour comprendre sa facture d'énergie ?
À lire aussiConversion des unités de mesure du gaz
Lire la suite

Les tarifs Base, B0, B1 et B2i influent sur le prix du gaz

Plusieurs variables font évoluer les prix du kWh de gaz. Parmi celles-ci figurent bien sûr les tarifs attribués à chaque client. Il apparaît que choisir le bon tarif pour le gaz peut permettre de réaliser certaines économies. En effet, le coût de l’abonnement du gaz dépend également du tarif choisi par le client.

Les prix du kWh de gaz selon les différents tarifs

La grille tarifaire permet de définir le prix du kWh de gaz le plus juste pour chaque foyer. Les différents tarifs du gaz (base, B0, B1 et B2i) jouent un rôle essentiel dans cette détermination de prix. Comme évoqué précédemment, les tarifs sont fonctions de :

la consommation annuelle en gaz des foyers ;

la zone tarifaire du client.

Prix du kWh de gaz selon le tarif chez Engie
Tarif Prix abonnement annuel Zone tarifaire du gaz
1 2 3 4 5 6
Base 108,04€ 0,0736€
B0 108,04€ 0,0736€
B1 249,36€ 0,05€ 0,0507€ 0,0514€ 0,0521€ 0,0529€ 0,0536€
B2i 249,36€ 0,05€ 0,0507€ 0,0514€ 0,0521€ 0,0529€ 0,0536€

Réduire le prix de sa facture de gaz : douche, isolation et astuces

Au-delà du prix du gaz et des tarifs Base, B0, B1 et B2i, le montant d’une facture de gaz dépend surtout de la consommation du ménage. De ce fait, limiter sa consommation d’énergie permet de réduire le prix de sa facture de gaz. Il existe plusieurs leviers pour maîtriser sa consommation énergétique. Certains nécessitent des travaux, mais d’autres supposent juste de changer ses habitudes.

Isolation et économies sur les tarifs de gaz.

Une bonne isolation permet d'effectuer de précieuses économies sur l'utilisation du gaz.

Par exemple, prendre une douche plutôt qu’un bain permet d’économiser beaucoup d’eau chaude, et donc de diminuer sa consommation de gaz. Concernant les travaux, une bonne isolation offre la possibilité d’utiliser son chauffage moins fréquemment et moins intensément. Ainsi, les logements dont l’isolation n’est pas optimale peuvent réaliser des travaux d’isolation pour réduire le prix de leur facture de gaz.

Cet article vous a-t-il été utile ?
Oui
Non
83 % des lecteurs ont trouvé cet article utile
6 votes

-20% sur l'électricité et le gaz !

Plus vous serez nombreux, plus l'offre d'énergie négociée sera competitive pour des économies garanties !

Je cherche

Suivant

Les bons plans du moment

TotalEnergies Offre
Ovo Energy Electricité
Total Direct Energie
Total Direct Energie