L'essentiel sur la VMI : Ventilation Mécanique par Insufflation

La ventilation mécanique par insufflation (VMI) a pour vocation d'aérer certaines pièces humides comme les salles de bain. Cette installation désormais obligatoire est surtout indispensable pour éviter la prolifération de bactéries à cause de l'humidité ambiante.

Ce qu'il faut retenir de l'utilisation d'une VMI :

elle permet essentiellement d'aérer les pièces trop humides ;

elle empêche l'apparition de moisissures et la prolifération de bactéries via la déshumidification et la purification de l'air ;

son installation est obligatoire afin de limiter les risques sanitaires.

La ventilation mécanique par insufflation, aussi appelée VMI, est un système d’aération. Souvent installée pour des raisons sanitaires, énergétiques ou encore légales, la VMI est une technique d’aération qui appartient à la famille des ventilations mécaniques contrôlées (VMC). Qu’est-ce que la VMI et pourquoi en installer une ?

La VMI, un système d’aération opposé à la VMC

La VMI est une ventilation mécanique qui permet d’aérer des pièces humides. Ainsi, les salles de bains et les cuisines sont les pièces les plus susceptibles d’accueillir une VMI. Que son installation soit obligatoire, conformément à certains textes de loi, ou à l’initiative du propriétaire, ce système présente de nombreux avantages. Comment fonctionne une VMI ?

Combien coûte la VMI, et qu'est-ce que c'est ?

La Ventilation Mécanique par Insufflation est un procédé utile pour bien des ménages.

Comment fonctionne une VMI ?

Tout d’abord, le système de ventilation sollicité par les VMI repose sur l’injection d’air nouveau dans le logement. Le principe est simple : de l’air extérieur est insufflé dans la pièce qui bénéficie de la ventilation. Avant de diffuser l’air extérieur dans la pièce, le système de ventilation effectue plusieurs transformations. En effet, la VMI filtre l’air, le réchauffe et surtout : elle le déshumidifie.

Une réaction physique permet par la suite de purifier l’air qui circule dans la pièce accueillant la VMI. Lorsqu’il est distribué par la VMI, le nouvel air filtré heurte l’air impur au sein de la pièce. Ce procédé permet au nouvel air de chasser l’humidité et les bactéries polluantes qui se répandent dans la pièce. L’évacuation de l’air impur est effectuée par des bouches de sortie qui sont installées dans d’autres pièces de l’habitation.

GES maison
À lire aussiQu'est-ce que le GES et DPE du domicile ?
Lire la suite

Repérer les différences entre une VMC et une VMI

Il existe d’autres systèmes d’aération des pièces humides, communément appelés VMC. La différence entre une VMC et une VMI prend, dans un premier temps, place dans le fonctionnement même de ces aérations. La VMC aspire l’air vicié des pièces humides, tandis que les VMI injectent un air nouveau au sein de ces pièces.

Outre le principe d’aération ou de diffusion d’air, une différence majeure existe entre les VMC et les VMI. Si certaines VMC nécessitent des travaux importants, installer une VMI est un procédé simple et rapide. En effet, l’installation d’une VMI ne nécessite aucune création de conduits ou travaux conséquents. Il suffit de poser soi-même, ou de faire installer par des professionnels, le dispositif de ventilation au centre du logement.

La distinction entre une VMI et une VMC peut se faire d’un point de vue technique, mais aussi en termes de prix. Si la pose d’une VMI est un procédé simplifié par rapport à la VMC, il apparaît que le prix pour faire installer une VMI est plus élevé. Dans les faits, il faut prévoir une enveloppe budgétaire d’environ 3 500 euros pour acheter et faire poser une VMI par un professionnel. Cette estimation repose sur :

le prix moyen d’une VMI, qui varie entre 400 et 1 000€ ;

les travaux d’installation d’une VMI, qui coûtent généralement entre 1 500 et 4 000€.

Prix installation d'une VMI dans un domicile.

En plus du matériel, il faut également régler le technicien qui s'est déplacé pour l'installation d'une VMI.

Concernant la VMC, le budget à prévoir pour son installation est nettement moins élevé. En effet, il faut compter environ 700 euros pour se procurer et faire installer ce dispositif d’aération.

Pourquoi installer une VMI ?

Comme évoqué précédemment, des motivations légales, énergétiques ou encore sanitaires peuvent rendre l’installation d’une VMI nécessaire. Contrairement aux VMC, les VMI ne demandent pas ou peu de travaux. C’est pourquoi ces systèmes d’aération sont aujourd’hui davantage privilégiés. Dans quels cas dois-je installer une VMI et quels sont ses avantages ?

L’installation d’une VMI peut parfois être nécessaire, voire obligatoire

L’arrêté du 14 novembre 1958 a fixé l’entrée en vigueur du décret du 22 octobre 1955 traitant de l’aération des logements. Il apparaît donc que l’aération, entre autres la VMI, est une pratique obligatoire en termes juridiques depuis quelques années déjà. Cette obligation légale se justifie par les risques sanitaires impliqués par l’accumulation d’humidité dans un espace restreint.

Installer un système d’aération permet alors d’évincer de nombreux risques sanitaires liés à l’humidité. L’accumulation d’humidité peut en effet donner naissance à des moisissures. Ces champignons sont certes naturels, mais ils peuvent avoir de graves répercussions sur la santé des habitants du logement. L’installation d’une VMI écarte les dangers attenants aux moisissures, qui vont des simples tâches sur les murs aux maladies respiratoires.

Zoom sur les avantages d’une VMI

Si l’installation d’un système d’aération peut dans certains cas constituer une obligation légale, les propriétaires hésitent souvent entre une VMI et une VMC. Au-delà de leur installation simplifiée, les VMI confèrent de nombreux avantages. Tout d’abord, la filtration et la dépollution de l’air insufflé constitue un bénéfice majeur de la VMI. Ce nouvel air permet :

d’évincer les risques de prolifération des bactéries ;

de réduire les chances d’installation de moisissures ;

d’éliminer les poussières et les gaz.

VMI : l'installation évite les moisissures dans le domicile.

L'installation d'une VMI permettra d'éviter que le logement devienne insalubre.

Outre les vertus assainissantes de ces systèmes d’aération, les VMI présentent un avantage thermique. Le dispositif permet de chauffer l’air avant de l’insuffler dans le logement. À ce titre, une VMI confère l’avantage de chauffer une pièce naturellement. De plus, il est possible de choisir la température que la VMI donne à l’air ainsi que le débit d’air injecté dans la pièce. La VMI confère alors un double avantage thermique : chauffer une pièce à moindre coût, tout en réduisant sa consommation énergétique.

Cet article vous a-t-il été utile ?
Oui
Non
100 % des lecteurs ont trouvé cet article utile
5 votes
Mint Energie
Total Direct Energie