Smartphones

Le Galaxy S8 de Samsung vient d’être annoncé et sera disponible à la vente dès le 28 avril en France. Il est cependant déjà possible de le précommander auprès des divers opérateurs, qu’il s’agisse de SFR, Orange, Bouygues Télécoms ou encore Free Mobile. Cependant, il connaît déjà son premier revers. Ainsi, dans une simple vidéo YouTube (voir plus bas dans l'article), un internaute a montré à quel point la technologie de reconnaissance faciale était fragile et facile à duper.

Une simple photo suffit pour tromper le Galaxy S8

Le Galaxy S8 n’est pas si sécurisé que cela en ce qui concerne la reconnaissance faciale. Ainsi, une simple photo lui suffit pour débloquer l’écran. N’importe qui avec la bonne photo peut accéder au smartphone. Si l’on peut se dire qu’en soit, ce n’est pas grave, il faut rappeler qu’avec internet, il n’y a pas besoin de prendre la photo soi-même.

Une technologie globalement peu sécurisée

Quand on y réfléchit un instant, il devient vite évident que la reconnaissance faciale a ses défauts. Le fait est que le capteur du smartphone voit votre visage en deux dimensions quoi qu’il arrive. Il n’est pas étonnant qu’une simple photographie suffise à le berner, puisqu’il voit le visage de l’utilisateur de cette manière. Pour pallier à ce problème, il faut que l’appareil puisse discerner le visage en 3 dimensions. Il faudrait donc ajouter, avec le capteur photo, un capteur infrarouge capable de vérifier les distances. L’avantage, outre la sécurité qui serait augmentée, c’est que le téléphone pourrait reconnaître un visage sous différents angles.

Le porte-parole de Samsung a cependant réagi à l’affaire : “Il est important de répéter que la reconnaissance faciale, si pratique, ne peut être utilisée que pour l'ouverture de votre Galaxy S8 et ne peut actuellement pas être utilisée pour authentifier l'accès à Samsung Pay ou Secure Folder“. Donc certes, la reconnaissance faciale ne donne pas tous les accès, mais il faut peut-être en minimiser l’importance au regard d’une telle faiblesse.

D’autres systèmes de sécurité sont présents sur le Galaxy S8

Par chance, il est possible de sécuriser son Galaxy S8 via d’autres options. D’une part, il y a toujours la possibilité de se contenter du capteur d’empreintes digitales. Cette dernière technologie est beaucoup plus difficile à duper en ce sens que les empreintes digitales ne sont pas si évidentes à “voler”. Outre cette technologie, qui a bien fait ses preuves, il est aussi possible de passer par la reconnaissance de l’iris, également plus difficile à tromper. Enfin, il y a toujours la possibilité de bloquer l’écran à l’aide d’un classique code chiffré.

Quoiqu’il en soit, il faut toujours à l’achat d’un smartphone, qu’il s’agisse du Galaxy S8 ou d’un autre modèle, bien noter le numéro IMEI. Ce numéro est unique à chaque appareil. Il permet, par le biais de l’opérateur, de bloquer complètement le smartphone pour empêcher quiconque d’y accéder. Ce numéro peut se trouver sur la boîte de l’appareil, ou en composant le *#06#.

Reconnaissance faciale

Comment le smartphone voit son utilisateur pour le reconnaître.

Les atouts qu’apporterait une caméra captant la 3D sur un smartphone

Cet “incident” met en lumière, en plus d’un défaut, les qualités qu’apporterait la 3D aux appareils mobiles. Ainsi, si un smartphone est équipé d’une caméra 3D, il est optimisé pour diverses possibilités, qu’il s’agisse d’une meilleure reconnaissance faciale ou d’une meilleure réalité augmentée.

Augmenter la sécurité sur les smartphones

D’un côté, il est possible de se dire que l’ajout de tant de sécurité sur les smartphones ne sert qu’à flatter l’ego des usagers. Ainsi, ce ne serait qu’un élément gadget de plus servi en guise d’argument de vente. Toutefois, c’est oublier certaines notions importantes. Tout d’abord, certains usagers utilisent leur smartphone pour des usages professionnels. C’est d’ailleurs à ceux-ci que se destinent beaucoup les appareils haut de gamme tels que le Galaxy S8. Des données plus ou moins sensibles peuvent donc mériter d’améliorer la sécurité.

L’autre élément à prendre en compte, c’est que les smartphones sont parmi les objets les plus volés qui soient. Sachant que le vol est donc une possibilité non-négligeable, augmenter la sécurité des smartphones apparaît bel et bien comme un enjeu majeur. Ce genre de sécurité est donc une force de dissuasion en plus d’une barrière réelle. Avec la circulation de cette vidéo mettant en avant la faiblesse de cette mesure de sécurité, il est donc important de rappeler qu’il vaut mieux utiliser le système d’empreintes digitales. Pour les constructeurs, c’est l’indice qu’il faut encore perfectionner la technologie. Voir notre page d'aide sur le signalement des téléphones volés.

Ouvrir la porte vers de nouvelles possibilités

L’ajout de la 3D sur les fonctions photos d’un smartphone représente également un pas en avant vers la démocratisation de la réalité augmentée. Les possibilités offertes par cette technologie sont nombreuses, autant pour les professionnels que pour les particuliers. Un appareil 3D avec un capteur infrarouge serait capable d’évaluer les distances. Une simple photo pourrait alors, par exemple, afficher toutes les dimensions d’une pièce et de ses meubles. C’est alors la porte ouverte à des applications de design et d’architecture de qualité. Mais aussi à des jeux mobiles. Le marché, en pleine expansion, en profiterait énormément, et cela sans aucun doute possible.

Réalité augmentée

Une même pièce organisée de différentes façons via la réalité augmentée.

Le Galaxy S8 reste un smartphone de référence

Malgré cette faiblesse, on peut pardonner Samsung tant le Galaxy S8 reste un smartphone d’exception. Si Bixby doit encore lui aussi faire ses preuves, le smartphone reste ce qui se fait de mieux sur le marché. Ainsi, il ne faut pas oublier qu’il embarque le meilleur processeur qui soit et qu’il dispose d’un très bel écran 5,8 pouces, AMOLED et Quad HD (2960 x 1440p).

Le smartphone dispose également de multiples fonctionnalités séduisantes telles que le DeX, une station permettant de le rendre compatible avec un ordinateur, ou encore la charge rapide.

Le Galaxy S8 est déjà disponible en précommande auprès des divers opérateurs de téléphonie mobile. Par exemple, Orange le propose à partir de 199,90 euros.  De son côté, son concurrent, SFR, le propose à partir de 119 euros plus 8 euros par mois pendant 24 mois. Enfin, il y a Bouygues Télécoms qui le propose à partir de 199,90 euros, comme Orange, mais avec les mêmes mensualités que SFR.

Partagez !

Forfait B&YOU

À lire aussi

Donnez votre opinion : commentez !

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments