Smartphones

L'approche de la période des fêtes est également l'occasion pour les constructeurs d'annoncer les fers de lance de leur proposition annuelle. Samsung, Apple, Huawei : autant de noms qui ont animé l'actualité mobile ces derniers mois. L'occasion de se pencher sur les coûts de production réels des derniers smartphones en vogue.Lors de l'annonce de l'iPhoneX par Apple, nombreuses sont les personnes à avoir jasé sur son prix de commercialisation. Surnommé “iPhone Smic”, le téléphone de la marque à la pomme a déchaîné les passions. S'il constitue le tarif le plus élevé du marché, génère-t-il pour autant des bénéfices plus importants que les itérations précédentes ? Les ingénieurs de Techinsights ont désossé l'iPhone 8, l'iPhone X, le Huawei Mate 10, Samsung Galaxy S8 pour évaluer les coûts de fabrication revenant aux constructeurs… Ainsi que les bénéfices dégagés par leur commercialisation.

L'iPhone X, un coût de production élevé pour des marges dispendieuses

Le constat agacera sans doute les personnes qui ont déjà dilapidé toutes leurs économies dans l'achat de ces nouveaux smartphones. Après le désossement de l'engin et l'analyse de ses composants, il semblerait effectivement que le dernier-né de la marque californienne ne lui coûte que 357,50$. Commercialisé aux tarifs de 999$ dans sa version 64 Go et 1149$ pour celle de 256 Go, cela représente au minimum un bénéfice de 641,5$. Avec le nouveau fer-de-lance de sa gamme portable, Apple dégage donc une marge proche de 65%.

Coût de fabrication de l'iPhone X

L'analyse détaillée du coût des composants de l'iPhone X.

L'analyse détaillée des composants de l'iPhone X permet de saisir les principaux secteurs où sont engagées les finances d'Apple. Ironie du sort, l'élément le plus onéreux de ce parangon de technologie est l'écran, créé par le principal concurrent, Samsung. Cette seule composante – ô combien importante au demeurant – correspond à près de 20% du coût de production de l'iPhone X. Le podium se voit ensuite complété par les processeurs d'application, puis les capteurs vidéo et photo. Ces trois éléments correspondent à 157,5$ de manufacture. Soit plus de 40% du prix global de l'appareil tel qu'il est facturé à Apple à la sortie d'usine.

Le constructeur est-il devenu plus gourmand à l'occasion de l'édition anniversaire de son portable historique, l'iPhone ? Et bien, force est d'admettre que… oui. Les marges dégagées par Apple pour la sortie de ce nouveau modèle sont sans précédent. Il s'agit toutefois de reconnaître que les principaux concurrents du constructeur ne sont pas non plus à plaindre. Eux aussi parviennent à dégager de conséquents bénéfices.

Des smartphones haut-de-gamme moins coûteux d'ordinaire

Il est aussitôt intéressant de se pencher sur les cas des éditions précédentes de l'iPhone, ainsi que sur celles actuelles venues de la concurrence. Les flagships des opposants Samsung et Huawei permettent également à leurs propriétaires de dégager certaines marges appréciables pour les compagnies. Là encore, suite aux désossements de l'iPhone 8, du Galaxy S8 et de l'Huawei Mate 10, les experts de TechInsights ont estimé un coût propre à chaque composant utilisé par ces nouveaux smartphones. Afin de mieux comprendre ce qui a pu changer dans la stratégie d'Apple, penchons-nous d'abord sur le cas de l'iPhone 8.

Un petit frère gourmand, mais moins onéreux

La précédente édition du smartphone de la marque à la pomme n'engageait pas de frais dans les mêmes secteurs que pour l'iPhone X. L'écran, qui n'était pas encore créé par Samsung, était ainsi moins cher de moitié. Il est ainsi établi à 36$ pour une création signée LG. La volonté de fournir la technologie OLED a ainsi coûté 200% de l'investissement ordinaire consacré aux écrans. D'une édition à l'autre, les frais liés aux capteurs vidéo et photo a également doublé. Le composant le plus onéreux de l'iPhone 8 est le processeur d'applications, pour un tarif inchangé de 52$ en usine. Sur les deux éditions, cet élément est l'un des rares à ne pas avoir été modifié. De manière globale, le tarif dont doit s'acquitter Apple à la sortie d'usine d'un modèle est de 285$. Dans le commerce, le coût recommandé d'un iPhone 8 s'établit à 699$.

Ecran de l'iPhone 8

L'iPhone 8 ne disposait pas de la technologie OLED comme l'iPhone X.

Le coût de production par rapport au prix de commercialisation est donc de 40%. Une marge conséquente de 60,2%. Un petit calcul permet de comprendre que l'iPhone X revient 25% plus cher à fabriquer. Et d'ainsi se rendre compte que l'édition anniversaire de l'outil d'Apple est commercialisé à un tarif 40% plus onéreux que son petit frère, l'iPhone 8.

Cependant, il serait aisé de ne blâmer qu'Apple pour son opportunisme financier. Les marges dégagées concernent toutefois les trois leaders actuels du marché. Tant Samsung que la marque qui monte, Huawei, sont des experts en la matière.

Coût d'usine des smartphones populaires

Analyse comparative des coûts des composants de l'iPhone 8, du Mate 10, et du Galaxy S8.

Une concurrence essayant également de dégager le plus de bénéfices pour consolider leur place

Les bénéfices ne sont pas l'objectif du seul Apple. Tant Samsung que Huawei tentent de proposer des portables haut-de gamme pour des prix d'usine moindres.

Samsung, l'innovation à tout prix

Le Galaxy S8, une fois désossement et analyse effectués, correspond à un tarif en usine de 326,5$. Les principaux frais engagés par la société coréenne correspondent aux coûts de l'écran tactile, à raison de 76,5$. Il s'agit donc de l'écran le plus onéreux du marché. Pas de surprise ici : l'écran courbé bord-à-bord inauguré par le Galaxy S8 a dû représenter un investissement certain, y compris pour le service R&D de Samsung. Couplé au processeur de bande de base, ils représentent près de 50% du coût d'usine de l'appareil.

Galaxy S8 moins rentable que l'iPhone 8

Le Galaxy S8 innovait en proposant un écran borderless courbé.

C'est ainsi le Galaxy S8 qui, après un investissement important dans la recherche consacrée aux écrans, dégage les bénéfices les plus importants. Commercialisé à 725$ outre-Atlantique pour un coût de production de 326.5$, Samsung parvient à dégager 55% de marge pour chaque modèle vendu. Une marge moins importante que ses concurrents, qui s'explique pourtant aisément. Les nouvelles technologies utilisées par le constructeur ont dû accroître le coût investi en usine. Les prochaines éditions de Samsung devraient toutefois voir ce coût amorti dans le futur.

Huawei, un concurrent constant dans ses investissements

Huawei, le troisième concurrent qui vient compléter le podium des leaders du marché, n'est pas en reste. Le Mate 10, indisponible en France, propose un coût d'usine légèrement plus élevé que l'iPhone 8. Les deux portables sont également très proches dans les frais investis dans chaque secteur de l'appareil. Contrairement aux iPhone X et autres Galaxy S8, la nouvelle proposition de Huawei dans le portable haut-de-gamme ne se permet de folie dans aucun secteur. L'investissement le plus important se situe dans le processeur lié à la bande de base et son application. Des frais assez constants s'appliquent à toutes les autres composantes du Mate 10.

Cette stratégie permet sans doute à la marque chinoise de proposer son nouveau portable à un prix presque raisonnable. Si l'investissement en usine représente 290$ -5$ de plus que l'iPhone 8-, il sera commercialisé au prix de 710$. Une marge de 59,2% est ainsi dégagée par Huawei. Un bénéfice semblable à celui engrangé par Apple lors de la vente d'un iPhone 8.

Huawei Mate 10 moins cher que l'iPhone X

Les coûts d'usine du dernier haut de gamme de Huawei sont raisonnables.

L'iPhone X, une tendance à confirmer ?

En conclusion, la stratégie générale de tous les constructeurs a été de proposer des coûts de production les moins onéreux possibles afin d'engranger un bénéfice conséquent. Des expérimentations peuvent, d'une édition à l'autre, faire évoluer les coûts. C'est particulièrement le cas pour Samsung avec sa volonté d'innover en matière d'écran avec sa gamme de Galaxy S8. De manière globale, les marges dégagées par la commercialisation de smartphone s'établissent aux alentours de 60% de bénéfices.

Cette année, Apple et sa politique concernant l'iPhone X arrivent particulièrement à se distinguer de la concurrence. La marque à la pomme propose, une fois l'analyse effectuée, le portable le plus onéreux du marché. En sus, il est le smartphone qui sera le plus surpayé par les fidèles de l'ancienne firme de Steve Jobs. Plus que jamais, Apple s'établit comme le constructeur du luxe, y compris dans le domaine des propositions haut-de-gamme.

L'iPhone X a été commercialisé à un tarif sans précédent.

Si le succès de cette dernière édition de l'iPhone se confirmait, les constructeurs pourraient être tentés de produire leur itération du portable “très haut de gamme”. Avec un prix dépassant le seuil du salaire minimum en France, cette nouvelle tendance laisserait de côté nombre d'utilisateurs technophiles aux moyens plus modestes. Pour justifier cette éventuelle tournure du marché, les nouveaux produits disponibles nécessiteraient une réelle plus-value. Les écrans pliables, ou l'innovation dernièrement prônée par le Galaxy S8 pourraient justifier dans le futur un tel tarif. En attendant cette tournure, Apple s'établit plus que jamais comme le constructeur du luxe.

A voir aussi : les prix de l'iPhone X avec un forfait mobile.

Partagez !

Forfait B&YOU

À lire aussi

Donnez votre opinion : commentez !

avatar