Smartphones

Le premier février, Apple a annoncé les résultats financiers du premier trimestre 2018. Ce dernier a démarré le premier octobre 2017, et a pris fin le 31 décembre de la même année. Cette période concerne donc les Fêtes, une période durant laquelle la firme à la pomme aime s'illustrer au niveau des ventes. Cette année, les résultats financiers établissent des sommets jamais côtoyés auparavant au niveau des profits et des ventes totales accumulées. La firme a permis d'engranger quelques 20 milliards de bénéfices en l'espace de trois mois. Tous les voyants sont au vert pour Apple. Toutefois, les analystes semblent plus pondérés concernant les prochaines annonces financières. Différents facteurs laissent à penser que le premier trimestre 2018 pourrait ne pas être aussi flamboyant qu'escompté. Et ce, en dépit de la bonne passe actuellement traversée par Apple.

Les iPhone toujours au sommet, l'iPhone X flambe sur le marché

Le produit phare d'Apple est indéniablement l'iPhone. Depuis son apparition, le smartphone de la marque a créé l'innovation d'une façon comparable à celle de l'iPod à son époque. Dix ans après la commercialisation de son premier modèle, l'appareil se vend toujours aussi bien. Cette année, les iPhone (tous modèles confondus) ont réussi à atteindre les 77,3 millions d'unités vendues. C'est légèrement moins bien que l'année précédente, puisqu'il s'en était alors vendu 78,29 millions d'unités. Apple déplore une légère baisse de 1,24% en l'espace d'un an. Un chiffre à remettre néanmoins en perspective, puisque la firme de Cupertino a également déclaré avoir engrangé des bénéfices records pour cet exercice fiscal. Largement de quoi rassurer ses investisseurs en ces temps difficiles. Les attaques liées aux accusations d'obsolescence programmée fusent de toutes parts.

Les chiffres de ventes des iPhone.

S'il s'est, cette année, vendu moins d'iPhone, le chiffres d'affaires et leur profit a augmenté de façon spectaculaire.

On le savait déjà, la rentabilité de l'iPhone X était particulièrement haute, principalement parce que l'appareil dispose d'un prix particulièrement élevé. Le smartphone était ainsi vendu 999$ à l'unité pour sa version la plus basique, et 1 159€ en France. Cela permettait à Apple de dégager des bénéfices dantesques, ayant des répercussions inéluctables sur les profits annoncés par Tim Cook. Ainsi, le chiffre d'affaires des iPhone atteint quelques 61,576 millions de dollars, lorsque les résultats de l'année dernière établissaient 54,378 milliards de dollars générés par les smartphones d'Apple. Une hausse sensible de 12,6 % du chiffre d'affaires, pour des profits plus élevés encore, à 15,7%.

Apple se félicite de ces résultats financiers, mais anticipe le futur

Cette hausse des profits, Apple la doit essentiellement au tarif moyen de ses appareils, plus élevé que les années précédentes. Lors du premier trimestre de l'année fiscale 2017, le prix des iPhone était en moyenne de 694 dollars. Durant l'annonce des résultats de ce nouveau trimestre, il a été de 796 dollars, soit 102$ de plus d'une année à l'autre. Cela montre le risque mesuré qu'a constitué la commercialisation de l'iPhone X à un tarif si onéreux. C'est d'ailleurs ce dernier smartphone qui s'est le mieux vendu, quand bien même la compagnie à la pomme ne divulgue pas les résultats spécifiques à chaque modèle d'iPhone. On ne peut dès lors que faire confiance à Tim Cook lorsqu'il assure que l'iPhone 8, l'iPhone 8+ et l'iPhone X sont les trois smartphones à s'être le plus vendus lors de ce premier trimestre 2018.

L'iPhone X d'Apple.

L'iPhone X a été le smartphone d'Apple qui s'est le mieux vendu lors des Fêtes.

Malgré cette incontestable réussite, Apple ne devrait pas surfer sur une même vague couronnée de succès lors du second trimestre. Les analyste financiers sont même légèrement pessimistes, annonçant des résultats en berne par rapport aux chiffres prévus initialement. Cela relève de deux facteurs ; tout d'abord, la période des Fêtes, propices à la publicité et à la vente des nouveaux modèles d'iPhone, s'est achevée. Dans un second temps, la production d'iPhone X a ralenti, en réponse à la baisse de commandes de l'appareil. Tim Cook table ainsi sur des chiffres d'affaires qui devraient se situer entre 60 et 62 milliards de dollars. Bien loin des près de 66 milliards annoncés par les analystes préalablement à cette conférence. Pour l'instant, Tim Cook souhaite néanmoins se féliciter du “meilleur trimestre jamais réalisé dans l'histoire d'Apple, avec une croissance exceptionnelle qui comprend les revenus les plus élevés provenant des nouveaux iPhone.”

Wall Street est extatique lorsque les résultats d'Apple sont au beau fixe

Pendant ce temps, à Wall Street également l'heure est aux félicitations à l'égard de l'ancienne firme de Steve Jobs. Au cours de la journée, la côte de l'action Apple était de 168$. Après l'annonce des 88,3 milliards de dollars de chiffre d'affaires engrangés par la marque à la pomme, sa cotation en bourse est passée à 174$. En l'espace de 24 heures, l'action a ainsi augmenté de près de 4%. Une superbe réussite qui confirme la confiance des investisseurs dans l'orientation prise par Apple. Celle-ci ne devrait pas s'estomper ; malgré l'annonce de futurs résultats en baisse à l'orée du second trimestre fiscal 2018, les résultats des années précédentes n'ont jamais été à la hauteur de ceux annoncés passée la période des fêtes. D'autant que pour le moment, l'ensemble des activités d'Apple semblent fonctionner à merveille.

 

Résultats à la Bourse d'Apple.

La côte d'Apple a flambé à Wall Street.

Les autres résultats de la firme annoncés par Tim Cook et l'équipe dirigeante d'Apple montrent notamment une amélioration dans les autres secteurs d'activités. Les iPad connaissent un regain au niveau de leur vente. Ils attestent d'une amélioration de 0,68% du volume d'unités vendues. Les Mac sont en perte sèche en revanche, avec une baisse de plus de 4% du nombre d'ordinateurs estampillés Apple sur ce premier exercice 2018. Les services, tels qu'Apple Pay, AppleCare, se portent particulièrement bien. Il en va de même pour les produits autres comme les Apple Watch, Apple TV, les casques et écouteurs Beats ou les iPod. Ces deux derniers secteurs, respectivement, affichent une hausse de 18% et 36% de leur chiffre d'affaires. Tim Cook et les dirigeants d'Apple peuvent ainsi se féliciter de ces résultats financiers historiques pour le groupe.

Partagez !

Forfait B&YOU

À lire aussi

Donnez votre opinion : commentez !

avatar