Smartphones

La sortie des nouveaux iPhone 2018 se rapproche. Les informations les concernant sont de plus en plus précises, et commencent à se recouper entre les différentes sources. Trois iPhone devraient ainsi être annoncés lors de la Keynote qui aura lieu aux alentours du mois de septembre 2018. Pendant le même temps, la firme à la pomme a annoncé l'arrivée de John Giannandrea à la tête des deux unités de Apple orientées sur l'Intelligence Artificielle.

Au rayon des informations insolites de la semaine, des iPhone se bloquent en Chine lorsque le mot Taiwan est tapé. Un ancien ingénieur a de plus été arrêté pour vol de secrets industriels. Un casse d'une valeur de 27 000 dollars a eu lieu dans un Apple Store à Fresno. Enfin, des chercheurs de Chicago ont mené une étude concernant les signes extérieurs de richesse liés à la marque Apple.

Les iPhone 2018 : prix, date de sortie, toutes les informations connues

Apple devrait sortir trois iPhone en 2018. Le premier embarque un écran LCD de 6,1 pouces. Les deux autres restent équipés d'un écran OLED. Le deuxième appareil, celui que l'on attend comme le successeur de l'iPhone X proposera donc un écran OLED de 5,8 pouces. Le dernier, qui est la version haut de gamme, affichera une immense diagonale de 6,5 pouces.

Trois iPhone borderless, dont un équipé d'un écran LCD

Les trois iPhone attendus pour 2018 devraient embarquer des écrans borderless. Un modèle entrée de gamme, équipé d'un écran LCD pourrait également voir le jour. L'apparence de ces appareils devrait donc logiquement être proche de ce qu'a proposé l'iPhone X, avec son écran à encoche.

keynote septembre annonce 3 iPhone.

Cette année encore, ce sont 3 iPhone qui sont attendus lors de la keynote de septembre.

Concernant l'écran LCD, Apple a récemment choisi l'entreprise japonaise Nichia en fournisseur du système de rétro-éclairage de l'écran. Ce fournisseur maîtriserait la nouvelle génération de rétro-éclairage pour écran LCD. Cela leur permettrait de réduire drastiquement les bordures de ces derniers. L'utilisation de nouvelles LED autoriserait en effet l'entreprise japonaise à réduire la bordure en bas de l'écran de 4 à 5 millimètres à environ 2 à 2,5 millimètres.

Combien coûteront les iPhone 2018 et pour quelle puissance ?

Concernant les autres caractéristiques techniques des nouveaux flagships de la marque à la pomme, peu d'informations ont fuité jusque-là. Une analyse de puissance parue sur le site Geekbench a cependant donné des pistes quant à celle d'un des iPhone de 2018, mystérieusement nommé iPhone 11,2. Ce dernier embarquerait alors 4 Go de mémoire vive, soit 1 Go de plus que l'iPhone X. Le SoC devrait quant à lui être composé de 6 cœurs, et sera probablement la puce A12 du constructeur Apple. Cet appareil affiche en outre des performances bien plus élevées que l'iPhone X. Les résultats sont encore plus impressionnants que ceux du dernier benchmark du Galaxy Note 9.

Les trois appareils devraient également conserver leur port Lightning. Un chargeur USB-C devrait accompagner cette génération d'iPhone. Il s'annonce par ailleurs bien plus rapide que celui de l'iPhone X. Du côté des tarifs, Apple pourrait bien changer son fusil d'épaule en proposant un iPhone entrée de gamme à un prix abordable.

iPhone LCD couleurs différentes

l'iPhone LCD pourrait être proposé en différents coloris, comme l'iPhone 5c.

Les trois smartphones se révéleront vraisemblablement lors de la keynote du mois de septembre prochain. Aucune information sur leur date de sortie n'a cependant fuité. Selon Cliff Maldonado, partenaire d'une agence d'analyse marketing, l'iPhone entrée de gamme pourrait bien sortir plusieurs semaines après les modèles OLED. Cela permettrait à Apple de laisser une plus grande part de marché à ses produits les plus chers, et donc les plus rentables. L'iPhone à l'écran LCD pourrait ainsi être proposé entre 600 et 700 dollars. Le premier modèle embarquant un écran OLED serait commercialisé autour des 800$. Le modèle haut de gamme, quant à lui, pourrait atteindre les 1000$.

Apple veut rattraper son retard sur l'assistant vocal de Google et sur l'intelligence artificielle en général

Pour reprendre le flambeau des activités portant sur l'intelligence artificielle chez Apple, c'est un ancien de chez Google qui a été choisi. Cela montre bien le retard qu'a pris Apple sur ce sujet pourtant primordial, dont il avait été le précurseur avec Siri. C'est donc John Giannandrea qui prend dorénavant en charge la direction des deux unités de Apple spécialisées dans l'intelligence artificielle. Il a rejoint Apple en avril 2018, après avoir passé 8 années chez Google.

Concrètement, le nouveau responsable sera en charge d'une part du développement de l'assistant personnel Siri, et d'autre part de la technologie Core ML développée par Apple. Le Core ML, pour Core Machine Learning, permet d'intégrer de l'intelligence artificielle dans les applications des développeurs tiers.

Nouveau directeur intelligence artificielle

John Giannandrea, le nouveau gérant de toute l'intelligence artificielle chez Apple.

Ce changement de direction au sein d'Apple n'implique cependant pas une restructuration profonde. L'objectif est plutôt d'ouvrir les branches travaillant sur l'intelligence artificielle aux autres services de la marque. Selon Apple, l'intelligence artificielle ne peut plus être représentée par un pôle isolé, mais doit être au cœur de tous les services. L'enjeu est donc important pour l'industriel.

À voir aussi : Apple veut redorer son blason en améliorant l'application Apple Plans.

Plusieurs faits divers insolites autour du constructeur Apple cette semaine

Le moins que l'on puisse dire, c'est que la semaine a été riche en faits divers pour l'entreprise de Tim Cook. Quatre d'entre eux ont retenu l'attention de la rédaction. Vol de secrets industriels, braquage d'un Apple store, l'iPhone comme premier indicateur de richesse aux États-Unis et des iPhone qui plantent en Chine lorsque l'on écrit le mot “Taïwan”, l'actualité de la marque à la pomme est pour le moins insolite.

Un ancien ingénieur de la firme Apple arrêté pour vol de secrets industriels

Xiolang Zhang, un ancien ingénieur de la firme américaine s'est fait arrêter. Il était sur le point de retourner en Chine, après avoir effectué un vol d'informations confidentielles. C'est le journal The Mercury News qui révèle l'affaire. Le sujet du vol concerne les voitures autonomes. L'ingénieur était parti en congé de paternité au mois d'avril. Il avait ensuite informé Apple de sa décision de quitter l'entreprise pour retourner en Chine. Pour justifier cette décision, il avait alors évoqué la maladie de sa mère.

Lorsque l'employé rendit son iPhone et son ordinateur portable, l'équipe de sécurité d'Apple constata des anomalies. L'ingénieur avait en effet récemment téléchargé de grande quantités de fichiers, et notamment énormément de fichiers contenant des informations confidentielles. L'accusé a reconnu les faits, ajoutant qu'il avait transféré les fichiers sur l'ordinateur de sa femme, via AirDrop. Une analyse du laptop a montré que 60% des données en question étaient hautement problématiques. Arrêté dans un aéroport de San Jose, le suspect s'est rendu sans opposer de résistance.

En Chine, le simple fait d'écrire Taïwan fait planter certains iPhone

Les rapports entre la Chine et Taïwan ont toujours été extrêmement compliqués. Pour comprendre ce qu'il s'est passé, il faut savoir que la Chine ne reconnaît officiellement pas Taiwan. Cela veut dire qu'aux yeux de la Chine ce pays n'existe pas.

bug Taiwan iOS 11.3

Le bug concernant le mot Taïwan s'est manifesté sur les iPhone chinois sous iOS 11.3.

Pour pouvoir vendre ses produits sur le sol chinois, Apple a dû se conformer aux exigences réglementaires de ce pays. La marque à la pomme a donc adapté le code de son système d'exploitation iOS en fonction des exigences chinoises. C'est à priori à cause de ces modifications qu'un bug étonnant est apparu.

Sur les iPhone chinois, le simple fait de taper le mot “Taïwan”, ou d'utiliser l'émoji du drapeau associé, entraînait un plantage pur et simple de l'appareil iOS. A priori, la mention Taïwan serait reconnue comme une erreur par certains paramètres de langue, entraînant l'extinction instantanée du smartphone. Ce bug a été corrigé avec le passage à iOS 11.4.1.

27 appareils Apple volés en moins de 30 secondes lors du casse d'un Apple Store en Californie

Le vol a eu lieu dans l'Apple Store de la ville de Fresno, en Californie. Les voleurs ont profité de la nouvelle tendance des magasins de la marque Apple, qui consiste à retirer les cordons antivols des appareils présents dans les Apple store. Le vol a été extrêmement rapide, puisque 27 produits de la marque Apple ont été dérobés en moins de 30 secondes. La valeur estimée des objets volés s'élève à 27 000 dollars. Les 4 voleurs, visiblement très jeunes, revendront certainement les appareils pour leurs pièces détachées.

Enfin, des chercheurs de l'université de Chicago ont publié une étude. Elle s'attarde sur les signes extérieurs de richesse aux États-Unis. Le but de l'expérience : découvrir parmi un panel les personnes qui gagnent de forts revenus, en ne s'appuyant que sur les objets personnels qu'ils possèdent. Le fait de posséder un iPhone est alors arrivé en tête pour déterminer les plus hauts revenus. Cela en dit long sur l'image du géant américain, surtout que le deuxième objet du classement était… un iPad. Des signes extérieurs de richesse qui expliquent la convoitise qu'attisent les objets de la marque à la pomme.

À voir aussi : les résultats historiques de la firme Apple pour le deuxième trimestre 2018.

Partagez !

Forfait B&YOU

À lire aussi

Donnez votre opinion : commentez !

avatar