Free Mobile

L'Agence Nationale des Fréquences (ANFR), vient de publier les résultats du mois de décembre 2019 concernant la répartition des réseaux mobiles. Selon l'ANFR, 47 649 sites 4G sont utilisés par les opérateurs mobiles au 1er janvier 2020 sur 50 266 sites autorisés. L'exploitation du réseau 4G apparaît encore comme très actif, surtout de la part de Free mobile. Orange reste néanmoins en tête du réseau français malgré la dernière escalade de l'opérateur de Xavier Niel. Ce dernier reste cependant toujours dernier en termes d'antennes détenues. Depuis octobre 2019, l'opérateur entend tout de même étendre les capacités de son réseau 4G afin d'arriver à des débits plus performants pour défier la concurrence.

Free mobile s'active sur le déploiement de son réseau 4G

Bien que la 5G pointe le bout de son nez, l'ANFR continue de donner des autorisations aux opérateurs afin d'augmenter leur bandes fréquences sur les antennes 4G. Depuis octobre 2019, Free mobile entend améliorer la qualité de son réseau 4G par l'utilisation de la bande 700 MHz. Très exploitée par l'opérateur, cette bande est celle qui connaît l'accroissement le plus important en termes de sites autorisés par l'ANFR.

Les sites 4G autorisés en France depuis le 1er décembre 2019

4G en France

L'ANFR révèle une augmentation de l'utilisation des sites 4G autorisés.

Le déploiement de la 4G poursuit sa route en France et l'utilisation des stations autorisées continue d'évoluer pour les opérateurs mobile. Avant le 1er décembre 2019, 49 496 sites 4G sont autorisés pour 43 960 utilisés. La bande connaissant la plus grosse évolution n'est autre que la 700 MHz, largement exploitée par l'opérateur de Xavier Niel dans les derniers mois :

  • 2,6 GHz : 31 795 stations autorisées avec une évolution de 0,9% ;
  • 2,1 GHz : 18 906 stations autorisées avec une évolution de 2% ;
  • 1 800 MHz : 40 142 stations autorisées avec une évolution de 1% ;
  • 800 MHz : 39 118 stations autorisées avec une évolution de 2% ;
  • 700 MHz : 20 999 stations autorisées avec une évolution de 7,1%.

Le réseau Free mobile exploite énormément la bande 700 MHz depuis octobre 2019. L'opérateur mise en effet sur l'agrégation de plusieurs bandes de 700, 1 800 et 2 600 MHz afin de maximiser le déploiement de son réseau 4G. Ces ajouts de bandes sur les antennes préexistantes permettent d'améliorer le débit du réseau mobile pour atteindre une 4G++ ou LTE Advanced. L'utilisateur se doit cependant de posséder un smartphone compatible afin de pouvoir profiter de toutes les capacités du réseau Free mobile.

Les sites 4G par opérateur en service depuis décembre 2019

En ce qui concerne la 4G, Orange reste premier dans l'hexagone en termes de distribution de réseau. Free mobile arrive en dernière position mais jouit d'une plus grosse accélération de son déploiement que ses concurrents :

  • Orange : 292 sites supplémentaires en décembre 2019 sur les 20 938 sites détenus ;
  • SFR : 124 sites supplémentaires en décembre 2019 sur les 18 342 sites détenus ;
  • Bouygues Telecom : 167 sites supplémentaires en décembre 2019 sur les 17 896 sites détenus ;
  • Free mobile : 620 sites supplémentaires sur les 14 825 sites détenus.

L'opérateur de Xavier Niel subit une nette remontée même s'il semble encore avoir du retard par rapport aux autres opérateurs mobile en termes de sites détenus. En tant que principal bénéficiaire de la libération de la bande 700 MHz, sa courbe de déploiement du réseau 4G ne peut qu'augmenter considérablement.

L'amélioration de son réseau aura eu un coût pour Free mobile. Pour rappel, lui seul ainsi qu'Orange obtiennent 2 blocs de fréquences 5 MHz. Une rétribution des anciennes bandes fréquences utilisées par l'audiovisuel a en effet eu lieu lors du passage de la TNT à la haute définition. SFR et Bouygues Telecom n'en bénéficient seulement d'un chacun. Les deux premiers opérateurs signent ainsi pour un montant s'élevant à 932 millions d'euros, leur permettant d'exploiter les nouvelles bandes fréquences.

Aides réseaux mobiles
À lire aussiLe point sur les réseaux 4G et 5G en décembre 2019
Lire la suite

Un déploiement de la 4G Free mobile express suite à la perte de ses abonnés ?

Malgré une croissance marquée en Italie, la filiale du groupe Iliad peine à avancer en France. Au premier semestre de l'année 2019, Free mobile perd en effet 92 000 abonnés durant le dernier trimestre de l'année. Le forfait voix à 2€ par mois est celui qui en pâti le plus, avec une perte estimée à 147 000 abonnés. Grâce à son forfait Free 4G Illimité, l'opérateur gagne néanmoins 70 000 souscripteurs qui permettent de peser dans la balance.

Antenne 5G Free

Une antenne 4G Free mobile pour illustration.

Free mobile pourrait miser sur un déploiement rapide de sa 4G afin d'atteindre les qualités optimales du réseau mobile. L'opérateur souhaite désormais fournir ses clients en 4G++ qui promet des débits de connexion pouvant aller jusqu'à 1 Gb/s. Avec une telle promesse d'amélioration de son réseau, l'opérateur de Xavier Niel peut prétendre ainsi récupérer quelques abonnés pour anticiper le déploiement tardif de la 5G.

Free diffférents réseaux mobiles.
À lire aussiL'état de la couverture réseau de Free mobile
Lire la suite

Free mobile : quel avenir pour le réseau 5G ?

L'ANFR révèle également des chiffres concernant l'attribution de sites d'expérimentation pour la 5G. 8 nouvelles stations d'expérimentation autorisées font leur apparition en décembre 2019. Orange reste de nouveau en tête : sur 428 sites autorisés, l'opérateur historique en détient 334. L'opérateur mobile d'Iliad n'en possède quant à lui, que 8. Ce chiffre n'est pas anodin puisqu'il témoigne de la focalisation faite par Free mobile sur l'épanchement de son réseau 4G++.

déploiement 5G

Des phases d'expérimentation toujours en cours pour le réseau 5G français.

Cette stratégie s'avère judicieuse face à l'incertitude régnant autour du déploiement de la 5G en France. À l'heure actuelle, quasiment aucun smartphone ne s'avère compatible avec un réseau 5G. Ce facteur laisse une longueur à Free mobile, qui à ce rythme, proposera un réseau alternatif viable en attendant les mobiles compatibles.

Pour le moment, seul Orange se présente comme un réel acteur du futur réseau mobile 5G. L'opérateur historique a en effet, il y a peu, dépassé Bouygues Telecom en nombre de stations expérimentales 5G détenues. Dans tous les cas, les phases de test du réseau seront déterminantes afin d'avoir une véritable vue d'ensemble sur la répartition de la cinquième génération de réseau mobile en France.

Xavier Niel
À lire aussiXavier Niel mécontent lors de l'attribution des fréquences 5G
Lire la suite

Partagez !

Forfait SFR

À lire aussi

Donnez votre opinion : commentez !

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments