Téléphonie Mobile

Les consommateurs commençaient tout juste à s’habituer aux promotions sur les forfaits mobiles aux promesses data de 200 Go. Avec le confinement dû à l'épidémie de coronavirus, les opérateurs viennent de recevoir l’interdiction de proposer des enveloppes data aussi élevées. De tels forfaits mobiles impliquent effectivement des consommations de bande-passante trop conséquentes pour le contexte. Les hautes instances qui régissent les réseaux télécoms français, comme l'Arcep, craignent une surchauffe des infrastructures, à l'image de celle que vit l'Italie en ce moment. NRJ Mobile a donc déjà retiré sa série limitée 200 Go. Cette restriction va s’appliquer à tous les opérateurs, tant que le coronavirus sévit dans nos frontières.

Arrêt provisoire des abonnements mobiles de plus de 200 Go pour éviter la surchauffe

Les opérateurs mobiles français ont reçu en fin de semaine dernière l’instruction de mettre fin aux promotions en cours sur les forfaits 200 Go. Les gestionnaires du réseau de télécoms espèrent ainsi limiter les risques de surcharge des infrastructures. Une crainte qui se fait ressentir depuis le début du confinement dû à l’épidémie de coronavirus. Arthur Dreyfuss, président de la Fédération française des télécoms, signalait déjà la semaine dernière qu’un scénario de saturation de la bande passante restait possible.

Restriction sur les forfaits 200 Go avec le coronavirus

La Fédération Française des Télécoms appelle à favoriser l'utilisation des box internet sur celle de l'Internet mobile

La Fédération française des télécoms reste néanmoins optimiste quant à la capacité du réseau internet français à absorber l’augmentation de la consommation internet due au confinement. Arthur Dreyfuss appelle cependant les particuliers à faire preuve de “responsabilité numérique“. Il invite ainsi chacun à adopter de petits gestes quotidiens pour éviter de surexploiter la bande passante. Le président de la FFT suggère notamment de privilégier le Wifi des box internet pour surfer, appeler en visioconférence, jouer en ligne ou assurer la scolarité des enfants. Les opérateurs, quant à eux, voient leurs gammes de forfaits mobiles réduites.

coronavirus smartphone
À lire aussiComment nettoyer son smartphone en période de coronavirus ?
Lire la suite

Qui va être défavorisé par cette interdiction sur les forfaits 200 Go ?

Cette interdiction de continuer à vendre des forfaits mobiles 200 Go pendant le confinement trouble les prévisions commerciales des opérateurs. NRJ Mobile a ainsi mis fin à sa série limitée de forfaits 200 Go en cours. L’opérateur virtuel se rabat pour le moment sur sa promo exceptionnelle NRJ Mobile à 3,99€/mois les 30 Go, et ce jusqu’au 25 mars 2020. Cette restriction risque aussi de déplaire aux grands consommateurs de data. Parmi eux, les amateurs de streaming musical et vidéo.

Les forfaits 200 Go représentent effectivement une enveloppe web particulièrement élevée. Trop conséquente, en réalité, pour la moyenne des Français, qui n’a que rarement des usages web aussi datavores. Si les gros consommateurs de bande passante risquent d'être les principaux déçus, les forfaits mobiles 100 Go restent néanmoins en vente. Ces forfaits mobiles 100 Go proposent une enveloppe internet qui reste élevée. Elle permet, elle aussi, de nombreuses activités très consommatrices de bande-passante. Des promos sont d’ailleurs en cours sur ce type d’abonnements mobiles chez Cdiscount, RED by SFR et B&YOU.

Les autres clients que cette mesure exceptionnelle va léser sont les logements peu ou pas desservis par une connexion internet fibre optique ou ADSL. Pour ces foyers, un forfait 200 Go représente la possibilité d’accéder en Wifi à un réseau 4G conséquent. C'est l'une de leurs dernières chances de profiter d’une connexion internet honorable. Ces logements sont les grands perdants de cette mesure. Surtout dans une période où le confinement à domicile implique des besoins d'Internet accrus.

À lire aussiTélétravail : qui prend en charge les frais internet ?
Lire la suite

Partagez !

Forfait B&YOU

À lire aussi

Donnez votre opinion : commentez !

avatar