Téléphonie Mobile

Le numérique bientôt dans la tourmente ? Indispensable pour bon nombre de personnes durant la crise sanitaire liée au Covid-19, le secteur serait plus que jamais néfaste pour l'environnement et le Sénat a planché sur ce problème ce mercredi.

Afin de limiter le bilan carbone induit par le numérique, les sénateurs ont remis 25 propositions. Parmi elles, celle de mettre fin aux forfaits mobiles illimités, par exemple. Il se pourrait donc que, dans les mois ou les années à venir, la loi interdise définitivement ce type d'offre.

Les smartphones participent à plus de 2% des émissions de gaz à effet de serre

Devenus une norme chez la majorité des opérateurs, les forfaits mobiles illimités seraient écologiquement désastreux. Selon une étude commandée par les membres de la mission sénatoriale, le numérique serait à l'origine de 2% des émissions de gaz à effet de serre en France (2019). L'avenir ne semble pas s'annoncer sous les meilleurs auspices : les sénateurs estiment que ce taux pourrait grimper de 60% d'ici 2040. Aujourd'hui, 44 % de cette empreinte serait due à la fabrication des terminaux, des centres informatiques et des réseaux, et 56 % à leur utilisation. Quasiment moitié-moitié.

smartphone environnement

L'utilisation des smartphones est extrêmement polluante et énergivore.

Sans surprise donc, les sénateurs se sont attaqués à l'un des secteurs les plus énergivores du numérique : la consommation de données. Ils espèrent parvenir à réduire la croissance des usages internet, qui a atteint des niveaux records en 2019 via le réseau 4G. D'où la volonté de mettre un terme aux forfaits mobiles avec internet illimité. Car ces offres induisent la consommation d'énormément de ressources électriques. En outre, les plateformes de streaming ont aussi été pointées du doigt, car ils font partie des plus gros émetteurs de données de France. Disney+ avait d'ailleurs retardé son lancement durant la crise sanitaire pour limiter cette consommation dans le pays, tandis que Netflix avait bridé la qualité de son contenu. Le Sénat aimerait les taxer davantage.

Estimer sa consommation 4G
À lire aussiComment estimer sa consommation de data 4G ?
Lire la suite

Coup d'arrêt pour la 5G à cause des effets sanitaires ?

Qui dit volonté de réduire la croissance des consommations de données mobiles dit coup d'arrêt pour la 5G. Les sénateurs, qui ne rechignent pas à poursuivre le déploiement de la fibre optique sur tout le territoire français, émettent de sérieuses réserves pour la 5G. Celle-ci va évidemment entraîner une hausse de la consommation de données, ainsi que du renouvellement des smartphones. Ces politiciens ont donc décidé de ne pas se prononcer, dans l'attente d'en savoir plus sur le réel impact environnemental de l'arrivée de cette nouvelle technologie.

5G environnement

L'arrivée de la 5G pourrait avoir un énorme impact environnemental.

L'une des rares études sur le sujet a été publiée par Ericsson il y a environ un an. Elle annonce – au contraire de la volonté des sénateurs – qu'un abonné sur cinq consommera plus de 200 Go de données chaque mois d'ici 2025. Le tout porté par l'arrivée de la 5G, avec des utilisateurs prêts à payer beaucoup plus chers leurs forfaits mobiles.

Couverture réseau 3G/4G des opérateurs
À lire aussiQuelle est la couverture réseau des opérateurs mobiles ?
Lire la suite

L'essor de l'occasion grâce à une taxe carbone européenne

L'autre part énorme de pollution est la production des terminaux. Pour y faire face et limiter le renouvellement des smartphones, le Sénat aimerait mettre en place une taxe carbone européenne favorisant l'achat de téléphones d'occasion ou reconditionnés. L'idée d'instaurer une TVA à 5,5% sur la réparation des terminaux est aussi de vigueur.

Les téléphones ne sont évidemment pas les seuls en ligne de mire : il en va de même pour les télévisions, ordinateurs, objets connectés comme les montres, balances… Les sénateurs l'assurent, la durée de vie d'un smartphone est aujourd'hui de 23 mois, il est donc temps de trouver une solution afin de limiter le renouvellement perpétuel des terminaux. Une proposition de loi devrait être déposée cet automne par la mission d'information du Sénat qui a longuement travaillé sur le sujet.

Partagez !

Forfait RED SFR

À lire aussi

Donnez votre opinion : commentez !

avatar