Téléphonie Mobile

Ceux qui suivent attentivement l'évolution du déploiement de la 5G le savent déjà. Ce nouveau standard de la téléphonie mobile est loin de faire l'unanimité.

Invité sur franceinfo, le PDG d'Orange a fait le tour de la problématique. Stéphane Richard a ainsi évoqué la convention citoyenne pour le climat, le rapport de l'ANSES, les soucis d'installation de certaines antennes ou encore la crainte de la population française à l'égard de la 5G. De quoi déblayer la question point par point, tout en donnant quelques informations supplémentaires concernant cette nouvelle technologie qui devrait être lancée en fin d'année.

La 5G est plus que jamais dans le collimateur des écologistes

La Convention citoyenne pour le climat, qui regroupe 150 citoyens, a tranché. Pas question de laisser passer la 5G entre les mailles du filet. Elle a donc proposé un moratoire (un délai, voire une suspension) concernant le déploiement de cette nouvelle technologie. Ce point, l'un des plus polémiques parmi les 146 retenus, a immédiatement été balayé d'un revers de la main par le gouvernement. La France est le seul pays du G7 à ne pas disposer de la 5G.

5G ecolo

Un moratoire concernant le déploiement de la 5G a été proposé par la Convention citoyenne pour le climat.

Stéphane Richard, le PDG d'Orange, a néanmoins tenu à évoquer le sujet. “C'est une petite musique européenne. Aux États-Unis, on a déjà démarré depuis un moment le déploiement de la 5G, en Asie aussi. Mais c'est vrai qu'en Europe, il y a des questions. Il y a peut-être des peurs. On voit bien que ce débat est mal engagé parce qu'il est engagé sur des théories complotistes“. Le patron de l'un des opérateurs historiques de l'Hexagone aimerait poser un débat objectif basé sur des faits avant de prendre les décisions qui s'imposent.

D'un point de vue écologique, la 5G est souvent pointée du doigt car extrêmement énergivore. Ce que le PDG d'Orange contredit. “La 5G est 10 fois plus efficace énergétiquement que la 4G. Pourquoi ? Parce qu'elle transporte beaucoup plus de contenus avec des installations radio qui sont à peu près comparables à la 4G. Si vous rapportez la consommation d'énergie de la 5G aux gigaoctets transportés, vous avez effectivement un gain d'efficacité d'à peu près un facteur de 10“. Alors, jeu de poker menteur ?

À lire aussiLes offres mobiles proposées par Orange
Lire la suite

Exposition aux ondes : le rapport de l'ANSES se fait toujours attendre

Face à la grogne populaire, l'Agence nationale de sécurité sanitaire (ANSES) a été chargée d'enquêter sur les effets de la 5G sur la santé. Cependant, ce rapport ne sera rendu qu'en début d'année 2021, alors que le lancement de la 5G est de son côté prévu pour la fin d'année 2020. Le PDG d'Orange n'est pas contre l'idée de retarder le déploiement officiel et assure qu'il faudrait peut-être l'envisager, dans l'attente d'avoir les résultats.

antennes 5G

L'installation des antennes 5G dans certaines communes pose parfois problème.

Pour Stéphane Richard, “le calendrier qui est devant nous, c'est d'abord l'attribution de fréquences avec des enchères qui sont prévues fin septembre. Nous, nous considérons qu'il faut faire ces enchères parce que les fréquences c’est la matière première de l'industrie. De toute façon, on en aura besoin. Mais le déploiement physique de la 5G, dans les faits, ne va pas commencer avant la toute fin de l'année ou le début de l'année 2021“.

Il explique aussi que ce travail demandé à l'ANSES a déjà été réalisé par 14 autres autorités dans le monde et qui ont conclu “qu'il n'y avait absolument aucune différence entre la 5G et les normes précédentes“. C'est bien là tout l'enjeu. Selon lui, “on ne va pas forcer les Français à accepter quelque chose dont ils ne veulent pas. Moi, ce que je souhaite, c'est qu’on prenne le temps de l'explication, de la transparence. Il faut qu'on ait ce débat. Il n'y a aucune raison de penser que la 5G, du point de vue de l'exposition aux ondes électromagnétiques, est différente de la 4G“.

Enfin, alors que le réseau est de plus en plus utilisé (40% d'augmentation d'usage chaque année), le défi de la 5G revêt une importance toute particulière. En tout cas, malgré la crise sanitaire et les quelques turbulences actuelles, Orange semble tenir la route. Le groupe s'apprête à ouvrir son centre de formation des apprentis et à faire signer 2 000 CDI dans les mois à venir.

Partagez !

Forfait SFR

À lire aussi

Donnez votre opinion : commentez !

avatar