Téléphonie Mobile

Huawei n’a pas dit son dernier mot sur le Vieux continent, la France pourrait autoriser la mise en place des équipements du géant Chinois sur la 5G. Une affirmation qu’il faut prendre avec prudence, puisque l’Agence de la sécurité des systèmes déconseille aux opérateurs de collaborer avec Huawei. La 5G suscite un débat très vif en France, à tel point que deux camps s’affrontent désormais. En effet, les antis-5G sont prêts à tout pour faire tomber le nouveau réseau mobile disponible à la fin de l'année en France. De fait, les opposants à la 5G ont dégradé de nombreux équipements des opérateurs télécoms. Par exemple, Orange, a déjà constaté des milliers d'euros de pertes liées à la 5G. De l’autre, les partisans de la 5G, parmi eux, les entreprises et milieux hospitaliers.

Pour rappel, la 5G devrait apporter une nouvelle expérience sur l’utilisation du réseau et changer certains aspects de la société. Les atouts de ce nouveau réseau mobile sont nombreux : smart city, améliorations des prestations médicales, rapidité des connexions pour les conférences visuelles à distance. En plus de cela, la 5G est 10 à 30 fois plus rapide que le réseau 4G selon les différentes mesures.

Huawei autorisé en France ? Pourquoi le géant chinois est-il autorisé sur la 5G ?

L’Agence nationale de la Sécurité des Systèmes a averti les opérateurs que l’utilisation de Huawei était autorisée, mais avec une grande prudence. En outre, un bras de fer entre la Chine et les États-Unis pénalise le géant Chinois des infrastructures télécoms. Le leader des smartphones est soumis, de plus, à un embargo des États-Unis. Dans le détail, les mesures contre le géant Chinois sont nombreuses. Parmi elles, l’interdiction d’utiliser les services Google. Par conséquent Huawei doit favoriser des solutions internes pour exister. Le géant chinois affronte ainsi une défiance de nombreux états qui abandonnent le créateur du P40.

Huawei devrait installer ses équipements 5G en France.

Huawei devrait installer ses équipements 5G en France.

Le Canada, la Chine les États-Unis et certains pays d'Europe suppriment Huawei de leur marché. En France, l’Agence Nationale de Sécurité des Systèmes confirme de nombreux contrats avec Ericsson et Nokia, sauf pour SFR et Bouygues Telecom. Les deux entreprises mobiles dirigées par Patrick Drahi et Martin Bouygues veulent repousser les enchères de la 5G. Cet objectif de report des enchères permettrait de lever toute ambiguïté autour de l’utilisation des équipements de Huawei. Une demande rejetée par une autre autorité, l’Arcep, qui contrôle les opérateurs télécoms. En plus de cela, Bouygues Telecom et SFR ont signé des contrats avec le géant Chinois.

L’Agence Nationale de sécurité des systèmes conseille donc aux opérateurs télécoms d’abandonner toute collaboration avec Huawei, même si l’agence est dans un positionnement ambigu. En effet, l’autorité française assure que le géant chinois peut installer ses équipements 5G uniquement sur le réseau mobile non-sensible. Autrement dit : le réseau grand public.

Couverture réseau 3G/4G des opérateurs
À lire aussiComprendre les différents réseaux mobiles en France
Lire la suite

La France bloquée par les engagements de Bouygues Telecom et SFR envers Huawei ?

Huawei suscite de vives interrogations dans le monde. En effet, depuis la mise en place de l’embargo, de nombreux États ont fermé leurs portes au géant chinois pour équiper leur réseau télécom national. Huawei est empêché de signer des contrats avec les opérateurs télécoms mobiles des différents États. De ce fait, des centaines de millions d'euros s'envolent pour le leader chinois des smartphones.

En France, pourtant, deux opérateurs télécoms ont signé il y a quelques semaines des accords avec Huawei. En l’occurrence, l’Agence Nationale des Sécurités informatiques, a souhaité éviter une exclusion de Huawei et pénaliser Bouygues Telecom et SFR dans l'Hexagone. Huawei pourrait honorer ses contrats d'équipements 5G avec ces deux grands opérateurs télécoms français.

Huawei est tout de même déconseillé par l'agence nationale de sécurité des systèmes.

Huawei est tout de même déconseillé par l'agence nationale de sécurité des systèmes.

Ainsi, les prochaines semaines sont déterminantes pour savoir si Huawei peut formellement installer ses équipements sur le réseau mobile Français. Il ne faut pas oublier que l’Allemagne fait toute confiance à l'équipementier chinois pour son réseau mobile 5G. De fait, la France pourrait suivre la même direction en proposant un compromis. Huawei serait, avec Ericsson et Nokia, le troisième équipementier télécoms à installer la 5G en France.

Aides réseaux mobiles
À lire aussiLes forfaits mobiles 5G en France
Lire la suite

Partagez !

Forfait RED SFR

À lire aussi

Donnez votre opinion : commentez !

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments