Téléphonie Mobile

Si la 2G est née dans les années 90, la technologie ne s'est pas arrêtée là. La 3G et la 3G+ se sont imposées, avant que la 4G ne prenne le relais en couvrant aujourd'hui pratiquement toute la France.Désormais, en Europe et dans le reste du monde, la 5G s'installe et commence déjà à faire parler d'elle. Avec la pandémie actuelle, les déploiements ont forcément pris du retard. Pourtant, l'histoire se poursuit : la première journée de la vente des enchères 5G a été clôturée ce mardi, avec succès. Résumé de la journée malgré les demandes incessantes de report.

Bilan de la première journée : Orange aux premières loges des enchères

Tout d'abord, la 5G intéresse par son potentiel inégalé. Si les opérateurs se disputent autant d'antennes, c'est pour une bonne raison. La 5G promet une rapidité dix fois supérieure à la 4G actuelle, permettant le téléchargement des films en à peine quelques secondes. Les passionnés de jeux en ligne attendent avec impatience l'utilisation de ce nouveau réseau. Avec toujours plus de débits, les envois vont pouvoir s'accélérer, et les réceptions ne plus connaître de temps de chargement trop longs.

Antenne 5G

Orange est l'opérateur qui a fait le plus de demandes durant ces enchères 5G.

Ce n'est pas tout. La rapidité et la puissance de ce nouveau réseau est bien plus qu'une question de raccourcis de temps de chargement. La 5G permet également de piloter des drones beaucoup plus aisément, ou encore de faire une opération chirurgical à distance. Une véritable avancée technologique en matière de santé mais aussi dans la Défense. Les forfaits pour objets connectés vont devoir s'adapter à ces nouvelles fonctionnalités. Pour utiliser ce réseau, il est donc primordial de passer par un opérateur : c'est pour cela que la vente aux enchères des antennes 5G est aussi importante.

À la fin de la première journée, Orange a fait une offre de pas moins de cinq blocs de fréquences après quatre tours d'enchères. Derrière, à égalité, SFR et Bouygues Telecom en ont réclamé trois chacun. Enfin, en dernière position, Free a demandé deux blocs de fréquences 5G. Seulement, 11 sont réellement disponibles, et 13 sont demandés.

Les enchères repartent donc pour un cinquième tour, lors de la deuxième journée, ce mercredi matin. Le prix unitaire d'un bloc s'élève à présent à 90 millions d'euros, soit 5 millions de plus que lors de la clôture de la première journée. À chaque nouveau tour cependant, un bloc unitaire de 10 MHz prend 3 millions supplémentaires. Si Orange est en tête, rien ne dit que cela va continuer. Tout semble se jouer ce mercredi, puisque les opérateurs ne vont laisser aucune chance à leurs concurrents : l'enjeu est trop grand face à un réseau qui va clairement changer le monde de la technologie. En attendant le déploiement final des forfaits 5G à l'international cependant, les smartphones 4G à l'étranger ont encore du temps devant eux.

Résumé de la première journée des ventes aux enchères de la 5G :

  • Orange fait une demande de 5 blocs de fréquences : l'opérateur est en tête ;
  • Bouygues Telecom et SFR font une demande de trois blocs chacun ;
  • Free décroche la troisième place avec seulement deux demandes ;
  • le prix d'un bloc unitaire de fréquences s'est élevé à 85 millions d'euros en fin de première journée ;
  • il commence à 90 millions d'euros pour la deuxième journée, lors du cinquième tour ;
  • la concurrence est rude face aux enjeux technologiques de la 5G.
Code PUK sur l'espace client Orange.
À lire aussiLe code PUK chez Orange
Lire la suite

Le moratoire refusé contre les blocs de fréquence 5G

Alors que la première journée des ventes aux enchères 5G s'achève sur une bonne note pour Orange, tous n'ont pas accueilli cet événement les bras ouverts. Pas moins d'une soixantaine d'élus ont demandé en amont un moratoire à ce lancement. Cette volonté de repousser la conférence des antennes 5G pointe du doigt plusieurs problèmes.

Manifestation à Lyon contre la 5G

Les Lyonnais manifestent pour demander le report du déploiement de la 5G.

Tout d'abord, les élus issus de la gauche et des écologistes dénoncent une non consultation du public concernant la mise en route de la 5G. Pour eux, aucune réelle étude n'a été faite et déposée concernant les impacts environnementales qu'elle serait susceptible de produire.

De Lyon jusqu'à Nantes, passant même la frontière suisse, des citoyens descendent dans les rues pour manifester en faveur d'un report de la vente aux enchères 5G. Le Président de la République, Emmanuel Macron, refuse lui-même ce moratoire, et invite à aller de l'avant.

Pourtant, la Coordination Stop Lyon 5G se dit méfiante face à cette rapidité de lancement. 22 antennes sont déjà implantées sur le territoire français, ce qui inquiètent certains habitants. Ils demandent en effet à ce que des études soient apportées pour valider l'inexistence d'un danger potentiel pour la santé. La Ministre de l'Environnement soutient, à l'inverse, que la 5G n'apporte aucun problème potentiel avec ses ondes.

Concernant la 5G plus précisément, les différents réseaux mobiles se disputent déjà l'achat de blocs de fréquences pour déployer leurs forfaits 5G d'ici la fin de l'année 2020.

Ce qu'il faut retenir : 

  • Lancement de la vente aux enchères des antennes 5G en France ;
  • le moratoire des élus balayé par le Président de la République ;
  • des manifestations continuent en France pour manifester contre la 5G ;
  • attente des résultats de la vente aux enchères pour le lancement des premiers forfaits mobile 5G.
Changer d'opérateur mobile
À lire aussiComment changer d'opérateur ?
Lire la suite

Partagez !

Forfait B&YOU

À lire aussi

Donnez votre opinion : commentez !

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments