Téléphonie Mobile

Alors que certains pays d'Europe commencent à déployer le réseau 5G, les enchères concernant l'attribution des blocs de fréquences en France ont été retardées par la pandémie. Mardi 29 septembre, après le refus par le Président de la République d'un moratoire d'une soixantaine d'élus, le coup d'envoi des enchères 5G a été donné. Après une première journée à quatre tours d'enchères, Orange s'est positionné sur cinq blocs de fréquences, SFR et Bouygues Telecom trois, et enfin deux pour Free Mobile. Cependant, seuls onze blocs étaient disponibles.  Les enchères sont donc reparties pour un tour… et sont finalement arrivées à leur terme ce jeudi soir. Que s'est-il passé ? Qui a obtenu quoi ? Quelles sont les conséquences ? MonPetitForfait fait le point.

Enchères 5G : Free et Bouygues Telecom s'alignent, SFR bon deuxième

Alors que le prix plancher initial d'un bloc de fréquence était de 70 millions d'euros, ce montant est monté à 90 millions d'euros dès la seconde journée d'enchères, mercredi. Les opérateurs ont longtemps campé sur leurs positions, mais la situation s'est finalement décantée après plus de 17 tours d'enchères, ce jeudi. Ces blocs de fréquences ont finalement atteint un prix plancher de 126 millions d'euros chacun, correspondant au tarif minimum de vente.

Une vraie bonne nouvelle pour l’État qui récupère en tout 2,8 milliards d'euros rien que pour cette vente aux enchères. De plus, 350 millions d’euros s'ajoutent à ce montant : pour valider leur dossier, les quatre opérateurs ont du d'office acheter un bloc de fréquence de 50 MHz.

Enchères de la 5G fin

Orange a remporté le plus de blocs de fréquences lors des enchères 5G.

Au final, Orange l'emporte face à ses trois concurrents principaux. Amassant quatre blocs de fréquences, un de moins que ce qu'il espérait, il termine en tête de cette vente. L'opérateur devra régler la somme de 854 millions d'euros. Bouygues Telecom et SFR, s'étant battus pendant les deux premiers jours d'enchères 5G, se sont enfin départagés lors de cette dernière course.

SFR reste bon deuxième en gardant ses trois blocs. Bouygues Telecom en perd un par rapport au premier jour d'enchères et se retrouve troisième à égalité avec Free Mobile qui a réussi à protéger ses deux blocs malgré la concurrence rude et la montée des prix. Les premiers forfaits mobiles 5G vont enfin pouvoir faire leur apparition.

Tout ce qu'il faut retenir de ces enchères 5G :

  • trois jours d'enchères 5G pour arriver à départager les quatre plus gros opérateurs français ;
  • un prix unitaire du bloc de fréquence partant à 70 millions d'euros ;
  • un tarif atteignant 126 millions d'euros chacun, prix minimum de vente ;
  • Free et Bouygues Telecom se partagent la troisième place avec deux blocs ;
  • SFR se hisse à la deuxième place grâce à ses trois blocs ;
  • Orange termine en tête avec quatre blocs de fréquences et un coût total de 854 millions d'euros ;
  • lancement des forfaits 5G imminent.
Quelle est la qualité du réseau mobile d'Orange ?
À lire aussiQuelle couverture réseau pour Orange ?
Lire la suite

Lancement des réseaux 5G malgré les polémiques

Si un moratoire a bien été balayé d'un revers de la main avant le début des enchères, les protestations continuent. En effet, l'ensemble des contestataires de la 5G évoquent un manque de transparence face aux impacts médicaux et environnementaux. Ils évoquent l'absence d'études concrètes sur d'éventuels dangers sur la santé ou encore l'écologie, abordant même des ondes néfastes. Cela n'a pas empêché les enchères 5G d'aboutir puisque le troisième jour s'est conclu ce jeudi.

Schéma de la 5G

Un schéma pour comprendre ce que peut apporter la 5G au quotidien.

Grâce à l'obtention de trois blocs de fréquences, SFR maintient sa deuxième place nationale dans le secteur des opérateurs mobiles. Plaçant toujours énormément d'importance dans le très haut débit, il n'hésite pas à mettre le budget où il faut. C'est à présent chose faite pour le réseau 5G, qui conforte son choix de toujours faire plus pour ses abonnés. En proposant un réseau de premier choix, l'opérateur ne manque pas de se faire remarquer. L'acquisition de 80 MHz de fréquence à 728 millions d'euros prouve son sérieux et sa fiabilité. La couverture réseau de SFR étant déjà très intéressante concernant la 4G, il est probable qu'il en sera de même concernant la 5G.

Tout d'abord, les débits vont gagner en rapidité, jusqu'à dix fois celle de la 4G. Par exemple, pour télécharger un fichier de 1 Go, il faut 30 secondes en moyenne pour de la 4G+. Il n'en faudra que 10 pour une 5G dite minimale, et une demi seconde pour une 5G en débit maximal. Le domaine de la Défense est à même d'utiliser ce réseau pour le pilotage des nouveaux drones, et la médecine pour expérimenter les opérations chirurgicales à distance. Les forfaits pour objets connectés vont intéresser de plus en plus de personnes grâce à la rapidité du réseau : mettre en ligne une vidéo en direct par une caméra embarquée, par exemple, est plus rapide et qualitatif avec la 5G.

Ce qu'on peut attendre de cette fin d'année 2020 :

  • des protestations continuent concernant le manque de transparence quant aux risques potentiels de la 5G ;
  • SFR garde sa place de second grâce à sa qualité réseau 4G et surtout son succès lors des enchères 5G ;
  • la Défense et même la médecine vont se développer grâce à la 5G ;
  • les forfaits objets connectés vont être plus performants.
Changer d'opérateur mobile
À lire aussiComment changer d'opérateur ?
Lire la suite

Partagez !

Forfait SFR

À lire aussi

Donnez votre opinion : commentez !

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments