Téléphonie Mobile

C’est une information qui rend un peu plus concret le projet de lancement de la 5G. L’Union Internationale des Télécommunications a effectivement rendu publics les débits standards qui devraient encadrer le nouveau réseau mobile. Et le moins que l’on puisse dire c’est que les chiffres donnent le tournis.

Réseau 5G : des débits standards aux performances colossales

La commercialisation d’offres mobiles comprenant la 5G ne devrait être mise en place avant 2020. Pour autant, les modalités qui encadreront ce nouveau réseau mobile sont déjà à l’étude. Alors que le logo de la 5G a déjà été révélé en début de mois, d’autres informations viennent d’être communiquées. Ce sont effectivement les débits standards qui sont aujourd’hui au centre de l’actualité. L’ITU a effectivement publié sur son site un fichier indiquant les performances techniques minimales que devra respecter la 5G. L’International Telecommunication Union nous apprend ainsi que les performances de la 5G devraient être démesurées.

5G : débits standards de 20 Gbit/s en download et 10 Gbit/s en upload

Actuellement, les réseaux mobiles proposent des performances jamais atteintes auparavant. Le passage au Très Haut Débit avec la 4G a effectivement ouvert la voie à la 4G+ puis à la 4G+UHD. À titre indicatif, la 4G a un débit potentiel fixé à 1 Gbit/s en download. Si ce débit a révolutionné les réseaux mobiles à son lancement, la 5G promet d’être une étape encore plus marquante. Selon les standards communiqués par l’ITU, la 5G devrait effectivement proposer pas moins de 20 Gbit/s en download. Du côté de l’upload, ce sont 10 Gbit/s qui devraient être assurés par la 5G.

5G : des débits standards démesurés, une réalité beaucoup plus modérée

Alors que des tests de la 5G ont déjà été réalisés, les chiffres évoqués dans le rapport de l’ITU apparait bien ambitieux. Si le débit record détenu par Fujitsu semble respecter les normes envisagées, d’autres tests sont loin du compte. Contre les 56 Gbit/s du groupe japonais, Orange et Ericsson ont ainsi dû se contenter de 15 Gbit/s. Un autre acteur de la téléphonie mobile devrait par ailleurs tenter sa chance. Bouygues Télécom envisage effectivement un test de la 5G pour le mois de mars. Si les chiffres des expériences justifient le scepticisme quant aux standards annoncés par l’ITU, l’organisation semble avoir déjà pris en compte ces facteurs. Les standards ne devraient effectivement pas être accessibles aux utilisateurs.

Les standards de la 5G sont démesurés

À l’image du débit potentiel de 1 Gbit/s de la 4G, les débits standards devraient rester hors de portée des utilisateurs. Pour les consommateurs, c’est davantage un débit de 100 Mbit/s en download qui devrait être assuré. Si ce débit peut déjà être atteint par la 4G, il s’agirait là d’un minimum obligatoire. L’offre apparaît donc largement moins séduisante que ce que pourrait laisser imaginer les standards annoncés. Toutefois, on s’oriente réellement vers la mise à disposition d’un réseau mobile bien plus performant. Actuellement, la 4G ne permet effectivement de bénéficier que d’un débit de quelques dizaines de Mégabits.

Partagez !

Forfait B&YOU

À lire aussi

Donnez votre opinion : commentez !

avatar