Téléphonie Mobile

Le 15 juin de cette année, les frais d’itinérance, ou roaming, ne seront plus un souci. Plafonné de la même façon pour tout le monde, les factures excessives devraient, à terme, finir par disparaître.Cependant, cela ne semble pas très arrangeant pour certains opérateurs. Bouygues Télécom a ainsi décidé de changer le contenu de leurs offres pour compenser ces frais supplémentaires. Pour l’un, c’est l’augmentation de ses tarifs, pour l’autre, c’est la suppression de l’application dédiée aux appels en Europe.

L’itinérance, ou roaming : comment ça marche

Bien que cette démarche de la part des deux opérateurs ne soit pas des plus agréable pour une bonne partie de leurs abonnées, il est intéressant de comprendre pourquoi elle est mise en place. Comment fonctionne le roaming pour les opérateurs ? C’est, à vrai dire, assez simple. Lorsqu’un client français appelle d’un autre pays, il passe par le réseau de l’opérateur de ce pays. L’opérateur français est alors facturé par l’autre opérateur pour la location de ses lignes. Et inversement. Avec le plafonnement des frais d’itinérance pour les clients, les opérateurs ne peuvent plus facturer cette location aux clients. C’est donc afin de compenser cette perte que les deux opérateurs susnommés changent une partie de leurs offres.

Pour les opérateurs, les frais d’itinérance représentent une bonne source de revenus, surtout en France. L’hexagone reste l’un des pays les plus touristiques au monde. De fait, chaque année, ces frais génèrent une part de revenu intéressante pour les opérateurs. En France, ces frais représentent 10 à 15% des revenus de l’opérateur. En Europe, ils représentent en moyenne 5% de ces frais. Pour les opérateurs français, c’est donc une réelle source de revenus. Compenser cette perte par quelques changements peut donc mieux se comprendre. Mais cela ne signifie pas nécessairement qu’il s’agit de la meilleure décision.

fin roaming europe

Le 15 juin prochain, les opérateurs ne pourront plus facturer les frais de roaming comme il le faisait jusqu'alors.

Bouygues Télécom : une augmentation moyenne des tarifs de l’opérateur

Il y a peu, Bouygues Télécom a changé le contenu, et les tarifs de ses offres. Ainsi, les communications vers et depuis l’Europe ont été intégrées avec une petite avance. Cependant, cela ne s’est pas fait sans autre changement. Les communications depuis la Suisse ont été supprimées des offres. Rappelons que la Suisse ne fait pas partie de l’Union Européenne, et n’est pas sujette à la fin du roaming. Pour Bouygues Télécom, les communications hors forfaits sont désormais facturées 0,50 euro la minute. L’opérateur a également supprimé son forfait 2 heures pour ne proposer qu’une petite offre au lieu de plusieurs. Les appels illimités sont ainsi intégrés dans tous les forfaits.

Dans les faits, cela se traduit par une augmentation de 1 ou 2 euros sur les forfaits les plus répandus, et de 10 euros sur les forfaits les plus riches en données mobiles. La plus grosse offre de l’opérateur est ainsi désormais à 99,99 euros. La méthode se comprend. Pour une augmentation de seulement 1 à 2€ de leur forfait, peu de clients risquent de prendre la peine de changer d’offre ou d’opérateur. Cependant, un même foyer passe souvent par le même opérateur pour tous les membres de la famille. Deux parents et un enfant, cela représente déjà une augmentation de 6 euros. Sur trois offres assez humbles, c’est une augmentation qui se ressent. Il ne faut donc pas s’étonner que cette augmentation des offres, et de leur prix, aient fait parler d’elle.

nouveaux forfaits roaming bouygues télécom

Les nouvelles offres de Bouygues Télécom intègrent l'Europe, mais sont plus chères

Sosh supprime Libon, son application dédiée aux appels en Europe

Sosh, l’opérateur sans engagement d’Orange, ne change pas ses prix, mais supprime l’une de ses options. Et pas n’importe laquelle. Il s’agit de l’application Libon. Cette dernière permettait aux clients de passer des appels vers les mobiles et les fixes de l’Union Européenne et quelques autres pays. Elle permettait également de passer des appels depuis n’importe quel pays du monde, et cela, sans surcoût. Cette application était disponible dans deux des quatre offres de l’opérateur. Le gros avantage de cette dernière, c’est que, contrairement à Skype ou WhatsApp, l’appareil recevant l’appel n’avait pas besoin d’avoir l’application. Il suffisait qu’il soit connecté à internet. La suppression des frais de roaming diminuaient certes l’intérêt de l’application, mais ne le réduisait pas à 0. La possibilité de passer des appels depuis n’importe où dans le monde restait un atout intéressant.

fin roaming sosh

Sosh ajoute les communication depuis et vers l'Europe dans ses forfaits.

Que faire en tant que client face à ces changements ?

Il reste tout à fait possible, pour les clients de ces deux opérateurs qui seraient déçus, de changer d’offre, voir d’opérateur. Pour les clients Sosh, cela est aisé. Il s’agit d’un opérateur sans engagement, cela se fait donc quand on le souhaite. Pour les clients Bouygues Télécom, l’option existe également, mais pour une durée limitée. L’opérateur est tenu, par le code de la consommation, de prévenir ses abonnés 1 à 4 mois avant le changement. De plus, il doit leur laisser 4 mois pour leur permettre de résilier leur offre, sans frais supplémentaires. L’autre solution est de passer par un logiciel de VoIP. Cependant, cela implique que tous les appareils concernés en soient équipés. Cela veut dire ceux qui émettent, et ceux qui reçoivent les appels. Et les connexions ne sont pas toujours assez bonnes pour une communication claire et stable. Ceci étant, c’est une option gratuite. Sinon, tous les autres opérateurs proposent des offres qui peuvent être adaptées au besoin de chacun.

Partagez !

Forfait SFR

À lire aussi

Donnez votre opinion : commentez !

avatar