Téléphonie Mobile

Comme tous les mois, l’Anfr, l'Agence Nationale des Fréquences, a publié les chiffres concernant le déploiement de la 4G en France. Ces résultats mensuels permettent d’avoir un regard sur les activités des opérateurs de téléphonie mobile de ce côté.Ainsi, chaque mois, l’Anfr publie un communiqué de presse et une série de tableaux. Ceux-ci indiquent le nombre total de sites 4G actifs et autorisés, mais aussi l’évolution par rapport au mois précédent. Les choses sont ensuite détaillées par bandes de fréquence et quelques graphiques. Ce mois-ci, l’information à avoir en tête, c’est que SFR vient de dépasser Orange.

SFR 150 sites de plus qu’Orange et dépasse son rival

L’écart est très mince, et l’opérateur d’Altice va devoir poursuivre ses efforts pour le creuser. En juillet, SFR a activé 346 nouveaux sites, contre 196 pour Orange. La différence est donc de 150 sites. Cela amène le total pour chacun à 12569 pour le premier, et 12500 pour le second. Avec 69 sites d’écart, rien n’est joué. La lutte est serrée, et est le résultat de solides efforts de la part de SFR. Rappelons qu’il y a un an, l’opérateur au carré rouge était au coude-à-coude avec Free Mobile, loin derrière Orange qui était en tête, et Bouygues Télécom. Ce n’est que depuis janvier 2017 que SFR peut rivaliser avec Orange. Depuis cette période, les courbes des deux rivaux se confondent sans que l’une d’elles ne se démarque vraiment.

4g grapfique supports

Pour SFR, l’enjeu est de taille. Les changements en cours ont pour but de donner une nouvelle image de marque à l’opérateur. N’oublions pas que ce dernier doit, d’ici l’horizon 2018, changer de nom pour devenir Altice France. Ce changement, pour être efficace, doit être accompagné par des faits. SFR, depuis son rachat par Patick Dahi en 2014, a vu sa réputation ternie de plus en plus vite. Aujourd’hui, le tir semble se corriger, aussi bien dans la téléphonie mobile quand dans l’accès à internet. Pour la 4G, le baromètre des performances nPerf place SFR en très bonne position. Celui-ci est d’ailleurs l’opérateur le plus performant dans les zones peu denses.

Bouygues Télécom maintient sa position

Ces chiffres ne sont pas à prendre comme les indicateurs de performances les plus fiables. Ils restent toutefois fidèles à la réalité. Ainsi, si Bouygues Télécom possède le plus grand nombre d’antennes 4G, depuis novembre 2016, Orange reste l’opérateur le plus performant. Cela s’explique par la localisation des antennes en question. Orange se concentre sur les zones denses, alors que SFR, et dans une moindre mesure Bouygues Télécom, se concentrent sur des zones peu denses. Ainsi, Orange peut couvrir une plus grande partie de la population, et les deux autres, une plus grande portion de territoire. De fait, le réseau 4G de l’opérateur historique connaît une plus forte concentration d’antennes dans les mêmes endroits. Pour être plus explicite, ces chiffres de l’Anfr doivent ainsi être croisés avec ceux du baromètre des performances nPerf.

4G orange bouygues telecom

Face à ces trois géants, il ne faut pas non plus oublier Free Mobile. Ce dernier se montrait peu actif depuis quelques mois, avec seulement 78 activations en juin. Le réveil est ici fulgurant puisqu’il est passé à 231 activations en juillet. Il faut tout de même savoir que Free Mobile, sur le marché de la téléphonie mobile depuis 5 ans, a commencé son déploiement de la 4G avec près de 6 mois de retard. Il ne faut toutefois pas imputer de retard à l’opérateur lui-même, mais à une absence d’autorisation de la part de l’Arcep, l’organisme en charge de gérer les télécoms, et de l’Anfr, qui ne s’occupe que des ondes et fréquences. Le fait que Free Mobile n’en soit encore qu’à 8583 sites actifs s’explique alors plus facilement. On est loin des 13202 sites de Bouygues Télécom qui, en juin, a procédé à moins d’activation : 267.

SFR commence le déploiement sur la bande de fréquence 2,1 GHz

Depuis quelques mois seulement, SFR et Bouygues Télécom ont accès à une nouvelle bande de fréquence pour la 4G. Il s’agit de la bande 2,1 GHz. Initialement, cette dernière est dédiée à la 3G. C’est pour accélérer le déploiement que l’Arcep a donné son autorisation aux deux opérateurs de “recycler” ces sites. Ce n’est pas une première, puisque la bande 900 MHz utilisée en 2G a été réutilisée pour la 3G. À savoir qu’aujourd’hui, avec 5 fréquences utilisées, la 4G est la technologie la plus variée sur ce point. La 2G et la 3G n’avaient chacune que 2 fréquence attribuées. Cette variété amène à des répartitions disparates entre les opérateurs de ces fréquences. Chaque opérateur est particulièrement présent, ou absent, sur certaines bandes.

4G sfr devanture magasin

Ainsi, si l’on a un smartphone compatible avec la bande 800 MHz, mieux vaut être chez SFR, mais pas chez Free Mobile qui lui n’a aucune antenne ici. Pour compenser, ce dernier est présent sur la bande 700 MHz et 2600 MHz. Encore une fois, cela n’est pas uniquement du fait des opérateurs eux-mêmes. Ils agissent en fonction des autorisations qui leur sont attribuées par l’Anfr. C’est uniquement l’Agence Nationale des Fréquences qui leur dit où activer de nouveaux sites, et sur quelle fréquence, en accord avec l’Arcep. En juillet, SFR a activé ses 5 premiers sites sur la nouvelle bande.

Partagez !

Forfait SFR

À lire aussi

Donnez votre opinion : commentez !

avatar
Webatou
Invité
Webatou
Ce n’est pas l’ANFR qui dicte aux opérateurs les endroits où poser leurs antennes. L’organisme délivre les autorisations mais les opérateurs restent libres d’installer leurs antennes où ils veulent (ou presque).