Téléphonie Mobile

Lors de son dernier exercice trimestriel, Apple a frappé fort. La firme de Cupertino a en effet clôturé le dernier trimestre d’activité avec des résultats supérieurs à ses attentes. Si la performance est réelle, le géant Américain doit en partie ce succès à ses iPhone. Le smartphone d’Apple jouit en effet d’une côte de popularité toujours aussi importante, en témoigne les quelques 41 millions d’appareils vendus lors des 3 derniers mois.

Plus de 45 milliards de dollars de chiffre d’affaires pour Apple lors du dernier trimestre

Comme à l’accoutumée après chaque fin d’exercice, Apple a dévoilé cette nuit son bilan trimestriel. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que ce dernier est encourageant. La marque à la pomme a en effet justifié d’un chiffre d’affaires colossale sur la période. Ce sont en effet plus de 45 milliards de dollars de CA qu’Apple revendique. Un montant considérable que les prévisions n’estimaient pas aussi élevé. D’après les analystes, le chiffre d’affaires envisagé d’Apple s’élevait à près de 44,9 milliards de dollars. Une estimation proche de la réalité, mais inférieure aux quelques 45,408 milliards évoqués par Apple. Par rapport à la période précédente, le chiffre d’affaire de l’entreprise californienne a tout simplement bondi de 7,2%. Au niveau du bénéfice net réalisé par Apple, la performance n’est pas moins impressionnante. Tim Cook a déclaré que ce dernier a augmenté de 11,8%, à 8,71 milliards de dollars.

apple résultats trimestriels

Apple se distingue avec des résultats trimestriels vertigineux.

Suite à ce troisième trimestre concluant, l’entreprise américaine se montre optimiste pour le dernier quart de son année fiscale. Apple, qui évolue avec un calendrier annuel décalé, clôturera en effet son exercice avec l’avant dernier trimestre calendaire. Et pour le constructeur d’iPhone, le bilan des trois derniers mois devrait impulser une bonne dynamique pour la fin d’année. Au programme, ce sont en effet entre 49 et 52 milliards de chiffre d’affaires qui sont évoqués. Soit un total encore plus élevé que l’exercice qui vient de s’achever. De leur côté, les analystes tablent davantage vers un résultat plus précis de 49,2 milliards de CA. Il faut dire qu’en envisageant de dépasser les 50 milliards de volume de transactions, Apple table tout simplement sur son meilleur exercice à ce niveau. Il s’agit d’une performance réalisée lors de son quatrième exercice en 2015. Apple avait alors réalisé un chiffre d’affaires de 51,5 milliards.

Des résultats boostés par la vente d’iPhone : 41 millions d’appareils vendus

Si Apple peut se targuer d’avoir obtenu de tels résultats, le géant américain le doit en grande partie à ses smartphones. Les iPhones ont en effet joué un rôle déterminant dans la performance de la firme de Cupertino lors du dernier trimestre. C’est simple, à travers le monde ce sont tout simplement 41 millions d’exemplaires qui ont été écoulés. Et si ce chiffre donne déjà le tournis, un autre élément vient expliquer le chiffre d’affaires considérable qui a été produit. Alors que plus de 40 millions d’appareils ont été achetés, ces derniers se sont vendus pour un prix moyen de plus de 600 dollars. Au total, cela équivaut à 24,8 milliards de dollars, soit la moitié du CA réalisé. C’est notamment l’iPhone 7 qui a boosté ces ventes. Pour les amateurs de smartphone Apple, ce dernier est disponible chez les opérateurs. Vous pouvez donc comparer les prix de l’iPhone 7.

Apple iPhone 7

Profitez de l'incroyable iPhone 7.

Si les iPhones se sont vendus comme des petits pains, c’est aussi le cas des Mac et iPad qui ne sont pas en reste. En termes de ventes, les deux produits se sont respectivement distingués avec 11,4 et 4,3 millions de produits vendus. En termes de recettes, cela représente 4,9 milliards de dollars pour les tablettes contre 5,5 pour les ordinateurs. Sur l’année, les tablettes ont même fait croitre leurs ventes de 14,8%. À noter que le succès mondial d’Apple est toujours aussi fort. Sur l’intégralité de son chiffre d’affaires, l’entreprise dirigée par Tim Cook s’est illustrée hors de ses frontières. 61% du CA a en effet été réalisé à l’étranger. Et c’est notamment le cas en Chine, avec près de 8 milliards de dollars, et en Europe, à hauteur d’environ 10,7 milliards. Sur le seul continent américain, les ventes, en progression de près de 14%, ont représenté près de 20,38 milliards de dollars.

Apple : de bons résultats, mais toujours en retrait par rapport à Samsung

Avec un nombre incroyable d’iPhone vendus, Apple peut être satisfait de son exercice. Mais par rapport à la concurrence, et notamment aux appareils Android, Apple est encore en délicatesse. Ses 41 millions d’iPhone commercialisés lui octroient en effet 11,4% de part de marché au niveau mondial. Si la performance est louable, les iPhone sont toujours très en retrait par rapport aux appareils Android de Samsung. Le constructeur coréen se démarque en effet avec pas moins de 79,5 millions d’appareils vendus lors du deuxième trimestre de l’année. Cela en fait le constructeur le plus imposant sur le marché avec une part de près de 22,1%. À noter que si Apple est deuxième à ce niveau, sa place se fragilise.

Apple

Au niveau des poursuivants, Apple devrait en effet se méfier du géant chinois Huawei. Le constructeur asiatique n'a en effet de cesse de se développer et de gagner en notoriété. Au terme du deuxième trimestre, il ne possédait pas moins 10,7% de part de marché. Et ce dernier, à l’inverse d’Apple, propose une gamme de smartphones bien plus étendue. Alors qu’Apple se contente du haut de gamme, Huawei développe à la fois des appareils premium, à l’image du P10. Mais le constructeur chinois propose aussi des smartphones d’entrée de gamme. Un moyen pour le géant asiatique de se diversifier et de toucher plus de clients, à l’image de ce que fait Samsung.

À voir : le Huawei P10, un smartphone haut de gamme tourné vers la performance.

Partagez !

Forfait B&YOU

À lire aussi

Donnez votre opinion : commentez !

avatar