Téléphonie Mobile

Le 12 septembre 2017, l'Agence Nationale des FRéquences (ANFR) a tenu une conférence de presse intitulée “De la TNT au Très Haut Débit Mobile“. L'ANFR a dévoilé son planning de transfert de la bande 700 MHz de la TNT au profit du déploiement de la 4G. La transition débutera le 3 octobre dans le sud et s'étendra progressivement à toute la France. Pour une fois, Free Mobile est en avance sur ses concurrents.

Le transfert de la TNT à la 4G a coûté 2,796 milliards d'euros aux opérateurs mobiles

Pour rappel, le 10 décembre 2014, le Premier Ministre Manuel Walls avait annoncé le transfert des bandes 700 MHz de la télévision numérique terrestre (TNT) au secteur des télécommunications. Ce transfert a pour but de diffuser les chaînes de la TNT en haute définition. En plus de cela, il permettra d'intensifier le déploiement de l’internet mobile à très haut débit.

L'ANFR a alors lancé des enchères pour vendre les bandes 700 MHz aux opérateurs mobiles. Orange, SFR, Bouygues Telecom et Free Mobile étaient en lice. L'enchère principale s'est achevée le 17 novembre 2015 au terme de onze tours. Le prix a atteint 466 millions d'euros par bloc de 5 MHz duplex, soit, au total, 2,796 milliards d'euros. Il faudra retenir qu'en 2016, Bouygues Telecom et Free Mobile ont obtenu une autorisation de déploiement respective de 11 et 1120 sites 700 MHz. C'est alors une victoire pour Free qui est très en retard sur le déploiement des sites 4G.

Graphique des supports 700 MHz autorisés en métropole

700 MHz : pourquoi parle t-on d'une “fréquence en or” ?

Les bandes de 700 MHz sont également appelées “fréquences en or”. Elles émettent des fréquences dites basses. Ceci permet une meilleure pénétration à l'intérieur des bâtiments puisque les ondes traversent le béton. Le débit sera bien meilleur et c'est un enjeu majeur pour Free. Cela lui permettra de couvrir un bien plus large territoire que ce qu'il déploie déjà avec la bande 2600 MHz. L'opérateur de Xavier Niel est le seul opérateur mobile qui ne dispose pas des fréquences 800 MHz. Ces dernières offrent les mêmes qualités que la bande 700 MHz.

Bouygues Telecom a activé les 11 sites qui lui avaient été attribués et a récemment acquis 12 sites supplémentaires, théoriques. Free Mobile a activé 847 sites sur les 1120 obtenus. Orange a obtenu l'autorisation théorique d'activer 1 site mais n'a pas encore entamé les travaux d'activation. SFR reste en retrait sans aucune autorisation de déploiement sur la bande 700 MHz.

Tableau du déploiement des sites 4G des opérateurs en France selon l'ANFR

Déploiement des sites 4G des opérateurs au 1 septembre 2017 selon l'ANFR.

Les dates clé du déploiement de la bande 700 MHz

Le transfert de la bande 700 MHz a officiellement commencé le 6 avril 2016. La mise à disposition des fréquences 700 MHz aux opérateurs mobiles a débuté en Ile-de-France et à Tarbes, dans le sud de la France. Lors de la conférence de presse du 12 septembre, l'ANFR a donc présenté son planning de transition de la TNT.

Le planning de réaménagement de la bande 700 MHz

Le déploiement de la 4G sur la bande 700 MHz débutera donc le 3 octobre 2017 et se terminera fin juin 2019. L'activation se fera progressivement et débutera par les villes de Toulouse et Marseille. C'est la zone autour de la ville de Grenoble qui devra attendre le plus longtemps avant de profiter des fréquences 700 MHz.

L'activation de la bande 700 MHz représente un enjeu majeur pour Free

Comme précisé plus haut, Free est en retard sur ses concurrents. L'opérateur dispose de moins d'antennes et est le seul à ne pas encore disposer de fréquences basses. Cela tient au fait que Free est arrivé plus tard sur le marché de la téléphonie mobile. Il a commencé à demander des autorisations de sites 4G alors que ses concurrents étaient déjà bien équipés et bien installés. Et en effet, d'après les chiffres de l'ANFR de septembre, Free Mobile ne dispose que de 8760 sites 4G. Cela représente une différence de 4512 sites avec Bouygues Telecom, le mieux pourvu.

Historique des supports 4G mis en service par les opérateur en métropole, selon l'ANFR

Malheureusement pour Free, les abonnés ressentent ce retard et s'en plaignent. La qualité du réseau 4G de Free est bien moindre que celle de ses concurrents.

enquête annuelle sur la qualité de service mobile par l’Arcep

Résultats de l'enquête annuelle sur la qualité de service mobile, réalisée par l’Arcep.

“Dégager des fréquences pour faire face à l’augmentation du trafic mobile”

D'après la même conférence de presse tenue par l'ANFR, le transfert des fréquences TNT profitera à l'augmentation du trafic mobile. Les français se réjouiront de voir les efforts de développement de l'internet mobile se poursuivre. Les opérateurs pourront enfin répondre aux besoins du public et des entreprises. Même si la 4G est bien installée en France, elle connait encore quelques ratés. D'après l'ANFR, les études sur le sujet annoncent une importante augmentation du trafic de données mobiles de l'ordre de +40 % à + 70 % et ce, à un niveau international. La croissance en France devrait être équivalente. La situation et les prévisions exigeaient donc ce transfert de fréquence.

Les données consommées par les clients des opérateurs mobiles

Le rapport sur les enjeux du transfert des fréquences de la bande 700 MHz se termine sur cette conclusion :

Le transfert des fréquences de la bande 700 MHz, qui s’inscrit dans un mouvement européen, va favoriser le déploiement des réseaux 4G et, à terme, des réseaux 5G des opérateurs de téléphonie mobile. Ce plan de transition vient soutenir le développement de l’économie numérique en France pour les années à venir.

Il ne reste plus qu'à espérer que les travaux de déploiement de la bande 700 MHz ne connaîtront pas de retards dans les délais d'exécution.

À voir aussi : les forfaits mobiles avec 4G et 4G+

Partagez !

Forfait SFR

À lire aussi

Donnez votre opinion : commentez !

avatar