Téléphonie Mobile

Tous les trimestres, l'Arcep fait le bilan des services de communications électroniques en France. Dans le dernier quart de l'année 2017, les résultats présentent un marché mobile assez morose. Si les Français consomment davantage de données mobiles, les revenus des opérateurs ont baissé. Ce bilan met également en lumière la plus grande liberté de communication rencontrée par les ressortissants nationaux à l'étranger.

Les revenus des opérateurs accusent une perte sèche en une année

Tout d'abord, l'Autorité de Régulation des Communications Électroniques (Arcep) et des Postes présente dans son bilan les revenus des opérateurs en France, comparés aux précédents compte-rendus trimestriels établis depuis un an. Sans tenir compte des revenus annexes des opérateurs, les services de communications électroniques ont généré près de 8.1 milliards d'euros. S'il s'agit d'un revenu honorable, il permet de constater une perte de 1,2% par rapport au troisième trimestre 2016. Les éléments pris en compte pour aboutir à ce résultat, tels que les services fixes, mobiles et liés aux revenus des cartes MtoM, présentent tous une baisse de leurs chiffres d'affaires.

En revanche, les revenus annexes présentent une embellie par rapport au troisième trimestre 2016. C'est l'un des secteurs qui permet de remonter le total des revenus des opérateurs sur ce dernier quart de l'année. De cette manière, 3.2% ont pu être dégagés en frais nouveaux sur ces services annexes, comprenant les options des différents forfaits présentés par les opérateurs.

Une utilisation de données qui explose et permet

Dans un registre différent, l'Arcep présente une augmentation conséquente du nombre de cartes SIM activées. Celle-ci serait due à l'augmentation du nombre de forfaits. La preuve en est faite lorsqu'est consulté les cartes actives sur les réseaux 4G par rapport à la 3G. Indéniablement, la 4G est dans l'air du temps et profite de l'extension des sites 4G en France, régulièrement présentée par l'Anfr. Depuis la fin d'année 2015, le trafic de données consommées sur les réseaux mobiles a quadruplé. Une progression importante, et qui ne devrait pas s'en arrêter là si l'on prête foi aux tendances mises en relief par les statistiques de l'Arcep.

Selon l'Arcep, la consommation de données des Français n'a de cesse de croître.

La consommation de données 4G a explosé, en continuité avec les résultats précédents.

Signe des temps, indiquant la prégnance prise par la consommation de données liée à Internet, l'utilisation des SMS a chuté. 44,9 milliard ont tout de même été envoyés sur le troisième trimestre 2017. En moyenne, les personnes ont envoyé 213 SMS durant cette période, également témoin d'une baisse d'utilisation. Ce dernier chiffre s'était pourtant stabilisé depuis 2012. En revanche, l'utilisation du téléphone pour sa fonction vocale s'est accrue. En l'espace d'un trimestre, l'Arcep signale que les Français ont émis des appels pour un total de 39,8 milliards de minutes. La hausse enregistrée est de 1,2%, malgré une perte de 0.3% sur les quatre précédents trimestres. Cela constitue un désaveu pour la communication fixe, qui ne peut prétendre qu'à 15 milliards de minutes durant ce troisième trimestre 2017.

Des chiffres qui en disent beaucoup sur les nouvelles habitudes de consommation des Français

De passage à l'étranger, les Français ont bien plus consommés qu'auparavant. La raison en est simple : cette année a vu la fin des frais d'itinérance en Europe. Le volume de minutes s'est accru de 42.6% en seulement une année, lorsque 32,9% de SMS supplémentaires ont été émis. Les habitudes de communication à l'étranger se sont donc développées, lorsqu'elles sont en berne au niveau local. Auparavant bien plus taxés, appels et SMS passés au-dehors de nos frontières devraient tout de même voir leurs courbes se stabiliser en regard du troisième trimestre 2018.

Selon l'Arcep, les Français utilisent de moins en moins de SMS qu'auparavant.

Le nombre de SMS envoyés, après avoir connu un pic, semble décroître, signe de l'utilisation principale que font les Français des données mobiles.

Ce qu'établissent ces données fournies par l'Autorité de Régulation des Communication Électroniques et des Postes, c'est une baisse globale du marché de la téléphonie. Le nombre de minutes d'appels, ainsi que des SMS envoyés n'ont cessé de décroître au gré du temps. Il faut tout de même reconnaître que le volume de communication vocale a connu un regain ce trimestre. Un facteur explique cela avec l'explosion de la consommation des données 4G. De plus en plus de Français peuvent disposer de cette fréquence, grâce à l'expansion des sites 4G. Friands d'Internet et de communication, les Français découvrent aujourd'hui les bienfaits des frais d'itinérance libres de taxes.

Partagez !

Forfait SFR

À lire aussi

Donnez votre opinion : commentez !

avatar