Le rachat de l’opérateur SFR par son rival Bouygues Telecom bientôt une réalité ?

Publié le 13 juin 2018 à 16h00

Nesrine M.

Pas de commentaire

À nouveau, il est question du rachat de SFR par Bouygues Telecom dans les journaux. Cette semaine, de nouvelles révélations ont vu le jour du côté du Figaro et du Canard Enchaîné. Depuis l’annonce de l’Arcep, concernant son ouverture à un retour à trois opérateurs, toutes les conditions sont réunies pour y parvenir. SFR peine à redorer son blason, malgré les tentatives de Patrick Drahi en ce sens. Bouygues Telecom possède les ressources nécessaires pour racheter son rival SFR, et serait prêt à engager des négociations. Bien que les deux partis démentent ces rumeurs, on ne peut s’empêcher de penser qu’il ne s’agit que d’une énième stratégie, servant à faire monter les enchères d’un côté comme de l’autre.

L’Élysée aurait donné son feu vert à Bouygues Telecom pour l’acquisition de SFR

L’acquisition d’une grande entreprise par une entreprise rivale ne peut se faire sans l’intervention et l’accord des instances dirigeantes. Les enjeux ne sont pas négligeables, qu’ils soient d’ordre financier ou qu’ils concernent la stabilité du marché. Pour rappel, SFR est actuellement détenu par Altice, qui appartient à l’homme d’affaires Patrick Drahi.

Un retour à trois opérateurs envisageable par L’Arcep

Actuellement, le marché français des télécoms compte quatre opérateurs. C’est un avantage certain pour les Français, qui profitent de prix ultra-compétitifs, qui ne se retrouvent nulle part ailleurs. Une consolidation de ce marché serait pourtant bénéfique aux opérateurs, apportant ainsi plus d’équilibre. Sebastien Soriano est le président de l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (Arcep). Dans une interview accordée au journal Le Monde, il affirme que l’Arcep serait désormais favorable à un retour à trois opérateurs. Depuis lors, une configuration à trois opérateurs semble enfin envisageable. Depuis quelques semaines, des rumeurs circulent sur la disparition de SFR, rachetée par Bouygues Telecom.

Un retour à trois opérateurs possible ?

Un retour à trois opérateurs pourrait consolider le marché des télécoms. Cela est-il dans l’intérêt des Français ?

Le Canard Enchaîné alimente les rumeurs et apporte quelques précisions

Dans son dernier numéro, Le Canard Enchaîné a alimenté les rumeurs concernant le retour à trois opérateurs, avec le rachat de l’opérateur SFR par Bouygues Telecom. Selon le média, Bouygues Telecom aurait déjà obtenu le feu vert de l’Elysée afin de racheter son concurrent SFR. Le palmipède avance même que les dirigeants de ces deux opérateurs, Martin Bouygues et Patrick Drahi se seraient rencontrés le 29 mai dernier afin d’entamer des négociations. Bouygues Telecom deviendrait l’actionnaire majoritaire de SFR, avec 51% de parts. Le fonds américain CVC Partners participerait à hauteur de 25%. Patrick Drahi garderait alors les parts restantes. Dans le cadre d’une fusion, le Président-fondateur d’Altice souhaiterait conserver la moitié des parts du nouveau groupe. Le 8 mai dernier, à Lisbonne, Patrick Drahi avait pourtant déclaré :

Je ne suis pas vendeur de mes activités françaises. J’ai commencé mon activité en France et il n’y a aucune chance que je vende. (…) Pour acheter une telle entreprise, vous devez avoir beaucoup d’argent et nous sommes sûrs de n’avoir reçu aucune information, rien de personne, sauf les informations de presse.

De son côté, Bouygues Telecom avait aussi démenti toute négociation en cours avec Patrick Drahi dans un communiqué de presse officiel. Néanmoins, les révélations du Canard Enchaîné s’ajoutent à celles du Figaro, publiées la semaine dernière. Selon ce dernier, Bouygues Telecom aurait déjà entamé des négociations avec l’opérateur au carré rouge, il y a deux mois de cela.

Patrick Drahi revendre SFR à Bouygues Telecom

Patrick Dahi, président d’Altice et propriétaire de SFR dément vouloir vendre son opérateur.

Bouygues Telecom aurait déjà tenté de racheter SFR au printemps dernier

Dans un article publié la semaine dernière par Le Figaro, Bouygues Telecom aurait déjà tenté un rapprochement avec SFR au printemps dernier. Afin de sécuriser l’opération, l’opérateur de Martin Bouygues aurait donc sollicité l’appui d’investisseurs, dont le fonds CVC Partners. Il s’agit d’un des plus grands fonds de capital-investissement, présent dans plusieurs pays du monde.

Le coup est parti en avril 2018 du camp Bouygues, en direction d’Altice, avec SFR pour cible. Bouygues Telecom aurait pris contact avec des investisseurs et notamment le fonds CVC Partners pour formuler une offre de rachat”.

Si Bouygues Telecom a besoin d’alliés pour partager les coûts de ce rachat, c’est aussi pour partager les risques que cela peut entraîner. La valorisation de SFR est aujourd’hui d’environ 9 milliards d’euros. Il faut également ajouter à cela 15 milliards d’euros de dettes. Au total, l’opération est donc estimée à 24 milliards d’euros.

Martin Bouygues propriétaire Bouygues Telecom

Depuis 1989, Martin Bouygues est le président-directeur général du groupe Bouygues.

Ces révélations du Figaro viennent donc appuyer les premières rumeurs lancées par Bloomberg, il y a quelques semaines de cela. Bien que démenties par Bouygues Telecom et Altice, elles semblent pourtant fondées. Ce, d’autant plus que les nouvelles révélations qui ont vu le jour dans le Canard Enchaîné de ce mercredi 13 juin pointent dans la même direction. Dans ces conditions, l’acquisition de SFR par Bouygues Telecom serait non plus seulement une rumeur, mais une opération en cours de négociations. Affaire à suivre.

À voir aussi : les avis des clients de l’opérateur Bouygues Telecom.

N'oublie pas de partager !

220 articles publiés

Nesrine Medjeber

Nesrine Medjeber

Nesrine, férue de technologies, sait vous transmettre les actualités utiles et intéressantes des opérateurs et des différents smartphones.

Donnez votre opinion : commentez !

Poster un Commentaire

avatar