Téléphonie Mobile

L'Arcep prend très au sérieux le dernier accord entre l'État et les opérateurs de téléphonie mobile. Nommé New Deal Mobile, cet engagement des opérateurs est censé rattraper le retard pris par le déploiement de la 4G dans les zones peu densément peuplées. L'Arcep propose ainsi, grâce à un nouvel outil composé de 6 indicateurs, de suivre le déploiement du réseau 4G en France. Par la même occasion, il est donc possible de vérifier que les opérateurs tiennent bien leurs engagements. Les particuliers tout comme les autorités ou tout observateur ont d'ores et déjà accès à cet outil. Quatre des six indicateurs sont déjà disponibles, alors que les deux derniers le seront prochainement.

Un outil mis en place suite à un nouvel accord du gouvernement concernant le déploiement de la 4G

Le déploiement de la 4G en France accuse du retard. Ce dernier concerne surtout les zones rurales, difficiles d'accès, ou peu densément peuplées. Pour comprendre ce retard, il faut d'abord comprendre comment fonctionnait le déploiement du réseau très haut débit mobile, avant les nouveaux accords signés il y a quelques mois, nommés New Deal Mobile.

Avant le New Deal Mobile, les bandes de fréquences étaient vendues aux enchères, au plus offrant des quatre opérateurs français. Une fois les bandes achetées, les opérateurs avaient le champs libre pour déployer leur réseau comme ils l'entendaient. Ils ont alors opéré des choix stratégiques consistant à ne déployer le réseau 4G que dans les zones considérées comme rentables. Il s'agit donc des zones urbaines, et globalement toutes les parties du territoire assez densément peuplées.

Observer couverture réseau sur monreseaumobile.fr mais pas déploiement 4G.

Sur le site monreseaumobile.fr, il est possible de visualiser la couverture 4G du territoire, mais pas d'en observer le déploiement.

Cette pratique des opérateurs a provoqué une véritable fracture numérique en France. Des zones blanches sont alors apparues, dans lesquelles les citoyens français n'avaient pas accès au réseau mobile, ou à l'Internet mobile. Cette situation devenant problématique aux yeux du gouvernement, de nouveaux accords ont du être trouvés.

Chacun des quatre opérateurs devra donc, grâce au New Deal Mobile, assurer la couverture de 5000 nouvelles zones. La portée de l'accord ne s'arrête cependant pas ici. L'Arcep a ainsi rendu les accords passés avec l'État juridiquement contraignants pour la période 2018-2020 et d'ici cet été, en modifiant les autorisations d'utilisation actuelles des plages de fréquences. Cela veut dire que pour bénéficier des autorisations d'utilisation des bandes de fréquences, les opérateurs devront tenir leurs engagements.

Un outil de contrôle, ouvert à tous, pour observer le bon déploiement du réseau

Il faut savoir que l'Arcep dispose d'un pouvoir de sanction envers les opérateurs de téléphonie, en cas de non-respect des obligations imposées par les autorisations d'utilisation des bandes de fréquences. C'est donc cette autorité qui est en charge de contrôler que les opérateurs suivent leurs engagements. Pour cela, l'Autorité de régulation des communications électroniques et des postes a déployé un outil de contrôle. Composé de 6 indicateurs, il permet de suivre en détail l'avancée du déploiement du réseau, trimestre par trimestre.

Pour visualiser les derniers sites 4G équipés, l'indicateur “La 4G pour tous” : Orange en tête

Le premier indicateur fourni, nommé La 4G pour tous, permet de surveiller le déploiement des derniers sites équipés en 4G. L'objectif, affiché directement sur le site, est d'équiper en 4G et d'ici 2020 tous les sites fonctionnant encore en 2G ou 3G. Il permet notamment d'observer les sites non équipés en 4G, les sites équipés en 4G avant un trimestre donné, et les sites équipés en 4G au cours du trimestre actuel pour chaque opérateur.

Le site propose de plus des statistiques, tout d'abord au niveau national. Il est ensuite possible d'observer d'un simple clic ces chiffres département par département. Cet outil nous permet ainsi d'appendre, par exemple, sur l'état de la couverture 4G en métropole.

  • Orange : 98% des habitants couverts en 4G.
  • Bouygues Telecom : 96% des habitants couverts en 4G.
  • SFR : 96% des habitants couverts en 4G.
  • Free : 89% des habitants couverts en 4G. 
Statistique couverture 4G Doubs

Un exemple d'utilisation de l'outil “La 4G pour tous”, avec les statistiques de la couverture du département du Doubs.

L'indicateur de couverture ciblée, pour améliorer la couverture 4G de manière localisée

Ce deuxième indicateur concerne les nouvelles zones à couvrir par la 4G. L'objectif est d'améliorer la couverture de façon localisée. Chaque opérateur devra ainsi couvrir 5000 nouvelles zones. La carte permet d'observer les zones identifiées par les pouvoirs publics comme nécessitant un déploiement de la 4G en priorité. Il est ainsi possible d'observer le nombre de sites demandés par le gouvernement, le nombre de sites mis en service par les opérateurs, le nombre de sites à mettre en service dans les 6 mois et entre 6 et 24 mois, et enfin le nombre de sites ayant pris du retard.

Deux indicateurs pour la couverture indoor et des autoroutes

Tout d'abord, l'outil de couverture indoor permet de savoir ce que propose chacun des opérateurs sur ce sujet. L'appellation couverture indoor représente concrètement la Voix sur Wi-Fi. Il s'agit de la possibilité de passer des appels téléphoniques et d'envoyer des SMS via son réseau Wi-Fi. Dans cet onglet, l'Arcep permet au consommateur d'observer ce que propose chacun des quatre opérateurs à ce niveau.

Un quatrième indicateur permet ensuite d'observer la couverture 4G des autoroutes françaises. En zoomant sur la carte, il est possible de l'apercevoir de façon détaillée. L'objectif, d'ici 2020, est de proposer les services de voix et SMS, c'est-à-dire les réseau 2G et 3G ainsi que le très haut débit mobile, la 4G, sur l'ensemble des axes routiers prioritaires. Ils représentent 55 000 km de routes, qui correspondent aux autoroutes et aux axes principaux. À ces derniers s'ajoutent les tronçons de routes sur lesquels circulent au moins 5000 véhicules par jour en moyenne.

Le nouvel outil de l'Arcep pour contrôler le déploiement de la 4G.

Deux autres indicateurs, pas encore disponibles, seront rapidement proposés. Il s'agit de l'état des réseaux mobiles, et de la 4G fixe. L'Arcep prend son rôle de gendarme des télécoms très au sérieux, en fournissant de façon publique un outil très complet. Ce dernier pourra s'avérer très utile pour les consommateurs, pour les aider dans le choix de leur forfait, selon la couverture 4G des opérateurs.

Partagez !

Forfait B and YOU

À lire aussi

Donnez votre opinion : commentez !

avatar