Téléphonie Mobile

Comme chaque mois, l'ANFR, l'Agence nationale des fréquences, publie son observatoire concernant le déploiement du réseau 4G. Ce rendez-vous mensuel est l'occasion pour l'Agence de communiquer les chiffres concernant les demandes d'autorisations et les mises en service des supports 4G. Les supports 4G sont les infrastructures accueillant une ou plusieurs antennes. Les demandes d'autorisations, comme les mises en service continuent leur progression. Cet observatoire mensuel permet en outre d'observer la couverture 4G par opérateur, et par bande de fréquence.

Les demandes d'autorisations et les mises en service de sites 4G continuent leur progression

La course à la 4G est loin d'être terminée en France. C'est ce que l'ANFR explique dans son observatoire mensuel du déploiement de réseaux mobiles, résumé dans un communiqué de presse. Les demandes d'autorisations tout comme les mises en service continuent d'augmenter chaque mois. Cependant, toutes les bandes de fréquence ne montrent pas la même progression.

Une croissance générale en hausse pour les mises en service comme pour les demandes d'autorisations

Le dernier observatoire de l'ANFR montre qu'au cours du mois de juin, les demandes d'autorisations de sites 4G ont augmenté de 1,3%. La progression s'est donc accentuée au cours du mois de juin, puisque l'augmentation avait été de seulement 1% pour le mois de mai. Les mises en service des sites 4G ont suivi le même modèle d'évolution. Elles ont en effet augmenté de 1,5% pendant le mois de juin, contre 1,2% pour le mois de mai.

Les opérateurs téléphoniques semblent donc bien vouloir accélérer le rythme du déploiement de la 4G. Cette hausse de croissance pourrait être la conséquence de la volonté du gouvernement de passer à la vitesse supérieure pour la 4G, et notamment concernant les zones blanches, amenées à disparaître d'ici trois ans.

rapport mensuel ANFR déploiement réseau 4G

Tous les mois, l'ANFR publie son observatoire du déploiement des réseaux mobiles.

Le déploiement de la 4G en France détaillé par bande de fréquence

Cet observatoire de l'ANFR permet également d'observer l'évolution du déploiement de la 4G par bande de fréquence. Il en existe 5 en France qui permettent de fournir un réseau 4G. Une fois n'est pas coutume, toutes les bandes de fréquence affichent une progression positive. Les bandes de fréquence déployées le plus récemment affichent logiquement des progressions plus impressionnantes que les plus anciennes. L'augmentation du nombre de sites 4G autorisés est répartie de la façon suivante :

  • la bande de fréquence 700 MHz, la plus récente, compte maintenant 2 865 sites autorisés pour la 4G. Cela représente une augmentation impressionnante de 28,5% sur un mois. Cette progression est supérieure à celle du mois dernier de plus de 11 points ;
  • concernant la bande de fréquence 800 MHz, ce sont maintenant 33 315 sites qui sont autorisés pour la 4G, soit une augmentation de 1,4% sur le mois. Ce chiffre est très proche de celui du mois dernier sur la même bande ;
  • 31 350 sites sont aujourd'hui autorisés pour la 4G dans la bande 1 800 MHz, ce qui représente une augmentation de 2,7% sur un mois. C'est 0,3 point de plus que le mois passé ;
  • la bande de 2,1 GHz, mise en place depuis un an environ, continue son impressionnante progression. 6 176 sites sont ainsi autorisés pour la 4G, pour une augmentation de 25,2% sur un mois. Le déploiement de la 4G sur cette bande s'est donc encore accéléré par rapport au mois passé, qui avait montré une augmentation de 23,8% ;
  • enfin, ce sont aujourd'hui 27 381 sites qui sont autorisés pour la 4G dans la bande 2,6 GHz, soit une progression de 1,9% proche des 1,5% du mois passé.
autorisation supports 4G France par bande de fréquence

Ce graphique représente l'évolution des supports 4G autorisés en France, classés par bande de fréquence.

Comment se répartissent les sites 4G entre les différents opérateurs français ?

Le nombre de sites 4G mis en service augmente chaque mois. Ils restent cependant répartis entre les opérateurs de manière inégale. Bien que l'écart ait tendance à se resserrer entre les 4 opérateurs, il existe tout de même des différences. Orange fait toujours course en tête, suivi de près par SFR et Bouygues. Free, quant à lui, arrive à nouveau bon dernier :

  • Orange compte maintenant 15 986 sites 4G mis en service, dont 331 durant le mois de juin, soit légèrement plus que pour le mois de mai ;
  • SFR, juste derrière, arrive aux 15 633 sites 4G mis en service. 272 l'ont été pendant ce mois de juin. Au mois de mai, ce sont seulement 170 sites qu'avaient mis en service l'opérateur au carré rouge. SFR semble donc accélérer son déploiement 4G ;
  • Bouygues Telecom atteint les 15 500 sites, dont 443 mis en service le mois dernier. Ce chiffre est bien inférieur aux 149 sites 4G mis en service au mois de mai ;
  • enfin, Free reste toujours en retard avec 10 820 sites 4G mis en service au total, dont 193 en juin. Il y a donc une progression de 40 sites par rapport au mois de mai qui avait vu la mise en service de 143 sites 4G pour Free Mobile.
autorisation support 4G croissance par opérateur

Ce graphique représente l'évolution du nombre de supports 4G autorisés, classés par opérateur.

Le podium est donc le même que le mois passé, avec un trio de tête représenté par Orange, SFR et Bouygues Telecom dans un mouchoir de poche, et Free mobile loin derrière. Ce dernier semble cependant accélérer la cadence concernant les mises en service de sites 4G.

Partagez !

Forfait B and YOU

À lire aussi

Donnez votre opinion : commentez !

avatar